Centre Max Weber - UMR 5283

Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations

Cadres sociaux pertinents d’appréhension des effets de socialisation

Concernant les cadres sociaux pertinents d’appréhension des effets de socialisation, plusieurs projets sont envisagés qui interrogent le découpage des contextes adéquats pour la saisie des pratiques [1]. Quelle configuration sociale, quelle échelle d’observation, quel découpage temporel sont pertinents pour saisir des actions et des effets de socialisation ? Comment articuler des séquences temporelles courtes (événements) avec des séquences temporelles plus longues (trajectoires individuelles, mais aussi structures sociales plus invariantes) ? Voilà une série de questions qui sont posées à travers ces projets :

  •  Un grand projet de recherche sur L’histoire de La Fuite en Égypte de Nicolas Poussin (Bernard Lahire, en collaboration avec le Musée des Beaux Arts de Lyon) permet de poser centralement cette série de questions. L’histoire de ce tableau – histoire de longue durée faite de discontinuités – fera l’objet d’une étude ample et approfondie. L’histoire de cette toile perdue – connue tout d’abord grâce à l’existence de gravures et à travers des mentions dans des témoignages écrits, puis retrouvée, désignée comme simple copie d’atelier, reconnue ensuite (parmi d’autres tableaux), après de longues batailles entre experts internationaux (où se mêlent procédés scientifiques d’examen des œuvres et connaissances historiennes de l’histoire de l’art ou de la vie de Poussin), comme tableau autographe ; enfin, classée « trésor national » avant de stabiliser sa « trajectoire » au Musée des Beaux-Arts de Lyon – montre comment un objet culturel n’existe que saisi par des discours, des actes et des institutions qui l’enserrent et s’en emparent : ils le qualifient ou le disqualifient, le font passer par des controverses, le soumettent à des épreuves diverses et variées, le classent, le répertorient, l’exposent publiquement, le mettent en vente publique, et ainsi de suite. Il s’agirait notamment, par cette recherche, de reconstituer la série d’acteurs (individus et/ou institutions) et l’enchaînement chronologique et causal de leurs actions qui a fait passer le même « objet matériel » du statut de tableau à faible valeur, tant esthétique (car considéré comme n’étant pas réalisé de la main de Poussin) qu’économique, à un tableau hautement prisé et au prix d’achat record (17 millions d’euros).
  • Une recherche, menée principalement par Norbert Bandier, est envisagée, qui permettra de travailler dans le secteur de l’art « avancé » afin de travailler la notion de « réseau » à partir de l’exemple du milieu artistique des années vingt à Grenoble. À partir d’un corpus d’artistes dauphinois et savoyards dont les œuvres se négociaient matériellement et symboliquement dans cette ville de province, il s’agira de tester la pertinence de la notion de réseau pour expliquer à la fois la structuration de ce milieu mais aussi son évolution en faisant l’hypothèse que le réseau en constitue l’élément de base. Il s’agira aussi de combiner la notion de réseau à celle d’autres concepts plus vastes comme les mondes sociaux ou les champs.
  • La recherche de Muriel Darmon sur les Weight Watchers comporte un volet d’étude plus macro-sociologique et historique qui chercherait à reconstituer, à partir du moment de la création des Weight Watchers dans les années 1970, la construction progressive du surpoids comme problème médical et social, et corrélativement les avatars du « régime » comme solution mettant en jeu le schème de la responsabilisation individuelle dans les politiques de santé publique. L’entrée dans cette question par les Weight Watchers, une entreprise multinationale qui commercialise nombre de produits de régime, permettrait également d’approcher certaines des logiques industrielles à l’œuvre au cours de la période. Il s’agirait donc d’articuler, à partir du point d’entrée constitué par les Weight Watchers, les jeux entre Etat, médecine, et industrie autour du surpoids et de son traitement, et de s’interroger sur le rôle de tels acteurs dans les processus de socialisation corporelle.

Notes

[1Note : ce texte est tiré du rapport d’évaluation remis à l’AERES début 2010.

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales