Centre Max Weber - UMR 5283

Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations

L’écriture comme objectivation et travail particuliers de soi dans les œuvres d’Amélie Nothomb : pour une approche sociologique de la création littéraire

Émilie Saunier

Thèse de doctorat sous la direction de Bernard Lahire

Si la sociologie ne cesse de faire apparaître les effets des multiples expériences socialisatrices (familiales, scolaires, politiques, etc.) des individus dans leurs manières de pensée, de sentir et d’agir au sein d’univers les plus divers, elle peut également être mobilisée pour repérer les « traces » (ces détails imperceptibles mais significatifs au sens de Carlo Ginzburg (Ginzburg, 1989)) de ce façonnage par le social dans des pratiques où, a priori, il serait plus difficile de les observer. Ce peut être le cas de la création littéraire. Pensée comme « acte social de l’individu » (Lanson, 1904), celle-ci peut être appréhendée comme le lieu d’une retraduction, dans la logique de l’univers littéraire, de certaines expériences personnelles qui ont fabriqué socialement l’auteur (Lahire, 2010).

Adoptant une telle perspective, notre travail de thèse vise à rendre compte de la création littéraire de l’écrivaine contemporaine belge Amélie Nothomb en la resituant dans ses conditions sociales de production. Les formes spécifiques de l’ensemble des dimensions de son activité littéraire peuvent se saisir au croisement de plusieurs contraintes à la fois intérieures (ses schèmes cognitifs et culturels, ses dispositions et compétences individuelles) et extérieures (dans un état particulier des sphères littéraire et médiatique et à un certain moment de sa trajectoire sociale). La création littéraire s’avère être un moyen pour Amélie Nothomb, inscrit dans l’espace de ses possibles sociaux, de travailler sa place sociale et de réaliser une forme partielle d’objectivation de soi (Bourdieu, 1992). En entrant de manière approfondie dans ses textes littéraires, l’analyse s’attache à montrer comment s’élabore un véritable « travail » de son héritage, des traits structurants de sa « biographie sociologique » (Lahire, 2010) et de sa position dans le champ littéraire, par et dans l’activité littéraire.

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales