Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 02 juin 2015

VIE DU LABO

RAPPEL : Journée transversale du Centre Max Weber (12/06/2015)

Le laboratoire organise sa journée transversale pour l’année universitaire 2014-2015.

Intitulé de la journée : « Les usages de Max Weber dans la recherche au CMW »

Résumé : l’objectif de cette journée d’étude transversale ouverte à tous les membres du CMW est de réfléchir, à partir des expériences de recherche de chacun, aux usages de la sociologie de Max Weber dans les travaux menés au sein du laboratoire. De façon unanime dans la profession, Max Weber est considéré comme un « classique ». Quelles que soient les orientations théoriques des chercheurs, tous ou presque le reconnaissent comme une figure incontournable. C’est d’ailleurs en partie pour cette raison que notre laboratoire porte son nom.

Sans doute le moment est-il venu d’opérer un retour réflexif sur cette identité nominale et de nous demander, très concrètement, si nous mobilisons ou non, et si oui comment, sur quel sujet, en rapport à quelle question, la sociologie de Max Weber. A propos du classique, le romancier italien Italo Calvino déclare joliment « [qu’on] a jamais fini de dire ce qu’il a à dire » (Pourquoi lire les classiques ?, paru en Italie en 1991). Le classique est celui dont on interroge encore la pensée, celui que l’on maintient en activité, non pas de manière artificielle mais parce que ses écrits nous aident à décrypter les réalités d’aujourd’hui. En somme, le classique est indémodable et, à certains égards, inépuisable.

On s’interrogera donc sur notre rapport à Max Weber, non pas dans une perspective d’histoire des idées ou d’exégèse de l’œuvre, mais à partir d’exemples concrets de recherches personnelles, ne serait-ce que pour savoir au terme de cette journée s’il est toujours en activité au sein du laboratoire qui a le redoutable honneur de porter son nom.

La journée aura lieu vendredi 12 juin 2015, à partir de 9h15, à l’Espace Marc Bloch de l’ISH.

Contact : Bruno Milly
En savoir plus : programme de la journée en pièce jointe :

VIE SCIENTIFIQUE

RAPPEL : 4e Rencontres européennes du master ÉGALES (03-05/06/2015)

Les 4e Rencontres européennes sur les métiers de l’égalité et du genre, organisées à l’initiative du master Études genre actions liées à l’égalité dans la société (ÉGALES), sont ouvertes.

Intitulé des Rencontres : « Compétences, pratiques et métiers du genre et de l’égalité »

Résumé : les enjeux du master et de ce rendez-vous annuel ?

Ces Rencontres permettent de présenter, en dialogue avec les partenaires, les résultats de l’enquête du projet de recherche européen Professionnalisation aux savoirs autour du genre et de l’égalité (PASSAGE), impliquant l’ensemble de l’équipe pédagogique européenne. Son objectif ? Fournir des apports essentiels pour la compréhension de l’émergence ce domaine professionnel.

Plusieurs membres du Centre Max Weber interviendront au cours de ces Rencontres.

Elles se dérouleront sur trois journées :

L’événement est organisé à l’Espace Marc Bloch de l’ISH.

Contact : Master ÉGALES
En savoir plus : programmes respectifs des trois journées en pièces jointes :

RAPPEL : Dernière séance du séminaire de l’équipe Travail (05/06/2015)

L’équipe 1 Travail, Institutions, Professions et Organisations du Centre Max Weber recevra Sebastian Moser, postdoctorant et chercheur au Centre Max Weber, à l’occasion de la dernière séance de son séminaire. Sebastian Moser présentera sa thèse Les collecteurs de bouteilles consignées, figure urbaine allemande.

Intitulé de la séance : « Le collecteur de bouteille : à la recherche d’une figure sociale »

Résumé : il est pratiquement impossible de flâner dans les rues des centres-villes allemands sans rencontrer des personnes fouillant dans les poubelles. Dans les sociétés de l’Ouest, cette activité est généralement perçue comme le gagne-pain des personnes sans domicile fixe. Mais l’apparence d’une grande partie des glaneurs allemands ne semble guère justifier une telle affiliation. L’étude microsociologique démontre que leurs motivations vont au-delà du simple fait de gagner de l’argent.

La séance se tiendra vendredi 5 juin 2015, de 10h à 13h, en salle André Frossard de l’ISH.

Contact : Michèle Dupré et Gilles Herreros
En savoir plus : consulter les articles suivants : Le retour des glaneurs. Aperçu de l’Allemagne urbaine et La chasse aux bouteilles vides : une économie informelle à l’allemande.

RAPPEL : Journée d’étude : « Les arts et les oubli(é)s de la mémoire » (projet FAMAH) (05/06/2015)

La MSH Ange-Guépin convie à une journée d’études organisée dans le cadre du projet de recherche FAMAH (Fabrique de la Mémoire : Arts et Histoire), agréé par le Conseil scientifique de la MSH en novembre 2013.

Intitulé : « Les arts et les oubli(é)s de la mémoire »

La journée se déroulera vendredi 5 juin 2015, de 9h30 à 17h, à l’Université d’Angers, en salle Germaine Tillion (SFR Confluences) (5b bd Lavoisier - 49045 Angers).

Contact : Erich Fisbach, Hélène Lecossois et Delphine Letort.
En savoir plus : consulter la page Web dédiée.

RAPPEL : Présentation des travaux du Pôle Recherche 2015 du Rize (16/06/2015)

En 2015, la résidence de chercheurs proposée par le centre culturel Le Rize a accueilli deux doctorant-e-s et trois étudiantes en master dans les disciplines de la sociologie, l’anthropologie et l’histoire. La rencontre proposée est l’occasion de faire un point sur leurs recherches, en cours ou terminées, toujours en prise avec le terrain villeurbannais mais sous des angles d’étude bien différents : ouvriers, migrations, mémoires.

Saphia Doumenc, Lara Bonsirven, Manon Duret (M2), ainsi que Nadia Mounchit, doctorante auprès du Centre Max Weber en résidence chercheur CIFRE pour 3 ans, auront le plaisir de vous faire découvrir leurs travaux de recherche et de partager un moment d’échange.

Merci de bien vouloir confirmer votre présence auprès du Rize.

La rencontre se déroulera mardi 16 juin 2015 à 10h au Rize (23 rue Valentin-Haüy - 69100 Villeurbanne).

Contact : lerize@mairie-villeurbanne.fr
En savoir plus : consulter les comptes- rendus des travaux sur le site Web dédié ; programme détaillé de la rencontre en pièce jointe :

RAPPEL : 5e et dernière séance du séminaire beQuali (18/06/2015)

La cinquième et dernière séance du séminaire beQuali « La réutilisation des enquêtes qualitatives en sciences sociales » organisé par le CDSP (UMS 828 Sciences Po-CNRS) aura pour intervenant Pascal Vallet (Centre Max Weber).

Intitulé de l’intervention : « Quels enseignements tirer des archives d’enquête ? Le cas de L’œil à la page, une enquête de Jean-Claude Passeron et Michel Grumbach »

Résumé général et partiel du séminaire : l’organisation de ce séminaire prend place dans un contexte spécifique, celui de la très faible diffusion, en France, de la pratique de réutilisation des enquêtes qualitatives en sciences sociales.
beQuali est le premier dispositif français dédié à cet usage, du moins pour la sociologie et la science politique. Il s’insère dans un ensemble de réflexions et d’initiatives qui vise, ces dernières années, à promouvoir la conservation et le partage des archives de la recherche qualitative en sciences humaines et sociales (parmi ces initiatives, on compte notamment trois consortiums de la TGIR Humanum : ArchiPolis, Archives des Mondes Contemporains, Archives des Ethnologues).

La séance aura lieu jeudi 18 juin 2015, de 10h15 à 12h15, en salle K720 de l’École de journalisme de Sciences Po Paris (117 bd Saint-Germain - 75006 Paris).

Contact : seminairebequali@gmail.com
En savoir plus : présentation détaillée et programme du séminaire en pièce jointe :

Dernière séance du séminaire de l’équipe DVP (19/06/2015)

L’équipe 2 Dynamiques sociales et politiques de la vie privée du Centre Max Weber recevra Ludovic Gaussot (GRESCO, CRESPPA/CSU, Université de Poitiers) à l’occasion de la prochaine séance de son séminaire.

Intitulé de la séance : « Jeunes et psychotropes, rapports de genre et de génération »

Résumé : l’étude de l’évolution des modes de consommation de produits psychotropes des jeunes donne accès à certaines structurations et évolutions dans les rapports de genre et de génération. Contrairement aux discours à succès stigmatisant les conduites à risque (binge drinking), la confusion des genres (les filles consomment comme les garçons) et la faillite de l’autorité parentale, l’observation montre que les différenciations et les hiérarchies restent fortes d’une part et que l’éducation parentale continue d’exercer un rôle central dans le rapport au monde et aux risques des jeunes.

La séance aura lieu vendredi 19 juin 2015, de 10h à 13h, en salle Berty Albrecht de l’ISH (16 av. Berthelot).

Contact : Jean-Hugues Déchaux et Maks Banens

PUBLICATIONS

« Web documentaire sur les Risques Industriels Majeurs dans la chimie » (Responsable du projet : M. Dupré)

Le projet Riskinter, qui s’inscrit dans l’appel à projets PEPS « Risque et Communication : innovation, expertise, controverse » 2014, a été financé par le CNRS et la Mission pour l’interdisciplinarité (Programme RisCom).

Responsable du projet : Michèle Dupré.

Il vise à rendre perceptible, par des media autres que des textes, la nécessaire collaboration entre chercheurs en SHS et ingénieurs sur la question des risques industriels majeurs et de la sécurité.

Il est visible à l’adresse suivante : http://regards-croises.ish-lyon.cnrs.fr/.

Podcast de la conférence « Le concept de risque aujourd’hui : l’apport des SHS » (Intervention de M. Dupré)

Cette conférence s’est déroulée le 1er avril dernier, dans le cadre du premier colloque de la Structure Fédérative de Recherche du site Lyon - Saint-Étienne sur le thème « Risques & PME », organisé par les laboratoires en Sciences de Gestion du site (Coactis LSE, EM Lyon, LSAF et Magellan).

Michèle Dupré est intervenue sur le thème suivant : « Pour une approche sociologique des risques technologiques dans la chimie »

Le podcast de la conférence est visible à l’adresse suivante.

« Sociologie de la prostitution » (L. Mathieu, La Découverte, 2015)

La prostitution est un objet social double. Il s’agit bien sûr d’une pratique singulière qui articule sexualité et économie et qui implique divers protagonistes (femmes et hommes prostitués, clients, proxénètes). Mais elle est aussi un « problème social » à la définition et au traitement desquels participent entrepreneurs de morale, législateurs, policiers ou encore travailleurs sociaux, dont l’action exerce en retour de considérables effets sur la pratique et le quotidien des personnes prostituées.
C’est toute la complexité des rapports entre ces deux dimensions de la prostitution que cet ouvrage s’est donné pour objet d’explorer, en dressant un bilan des recherches sociologiques qui lui sont consacrées. Un tel enjeu n’est pas anodin, s’agissant d’une réalité sociale davantage objet de polémique, voire de fantasme, que de connaissance scientifique. Pourtant, la sociologie de la prostitution a connu ces dernières années d’importants développements, en France comme à l’étranger, qui ont permis d’atténuer son statut d’« objet sale » trop longtemps relégué aux marges de la recherche.

En savoir plus : présentation complète sur le site Web de l’éditeur.

« Feminicidio/Femicidio : les enjeux théoriques et politiques d’un discours définitoire de la violence contre les femmes » (M. Lapalus, in Enfances Familles Générations n° 22, 2015)

Cet article s’intéresse au travail de reformulation discursive et définitoire des violences contre les femmes par les intellectuelles latino-américaines, au Mexique et au Costa Rica, depuis vingt ans. Il se donne comme objectif d’identifier les stratégies définitoires utilisées par les concepts de femicidio et feminicidio pour dénoncer, conceptualiser et politiser la violence vécue, en particulier dans l’espace intime. En combinant les apports de la réflexion sociologique et linguistique, cette contribution souligne les dynamiques croisées entre contexte de mobilisation, formulation discursive de nouveaux concepts et mise à l’agenda public de nouvelles catégories juridiques.

En savoir plus : texte intégral de l’article disponible sur le site Web de la revue.

Intervention de S. Denave dans l’émission « Service public » (France Inter, 21/06/2015)

L’émission du jeudi 21 mai avait pour intitulé : Changer de métier

Sophie Denave y est intervenue pour présenter, notamment, le fruit de ses recherches exposées dans son dernier ouvrage, Reconstruire sa vie professionnelle. Sociologie des bifurcations biographiques (Presses universitaires de France, 2015)

Le podcast de l’émission est écoutable à l’adresse suivante.

APPELS À COMMUNICATIONS/CONTRIBUTIONS

RAPPEL : Pulsalys : Appel à projets « Blanc » (03/07/2015)

La SATT Lyon - Saint-Étienne lance un appel à projets Pulsalys « Blanc » afin de détecter des résultats de recherche (inventions, savoir-faire…) susceptibles d’intéresser les acteurs du monde socio-économique. Cette initiative s’adresse aux équipes de recherche des établissements d’enseignement supérieur et de recherche membres de l’UDL1.

Il s’agit d’un appel qui couvre toute thématique : sciences de la Vie, sciences de la matière et ingénierie, sciences et techniques de l’information et de la communication, sciences humaines et sociales.

Pulsalys finance des projets de maturation pour un montant pouvant atteindre 250k€, sur la base de premiers résultats expérimentaux et/ou de simulations ayant démontré de façon claire le concept scientifique.

Critères d’éligibilité  :

Date de clôture de l’appel à projets : 3 juillet 2015 à 12h, via la plateforme dédiée.

Contact : Jean-Christophe Robert, Directeur Transfert Pulsalys
En savoir plus : consulter le site Web dédié.

FINANCEMENT DE LA RECHERCHE

RAPPEL : Programme brésilien de post-doctorats FUNCAP (12/06/2015)

La Fundação Cearense de Apoio ao Desenvolvimento Científico e Tecnológico (FUNCAP) a ouvert à la candidature de nouvelles bourses de post-doctorat dans l’État brésilien du Ceará (Fortaleza et villes plus petites).
Les projets de recherche doivent être orientés sur une thématique d´innovation technologique au sens large du mot.

L’inscription via le formulaire dédié est possible jusqu’au vendredi 12 juin, 17h.

Contact  : funcap@funcap.ce.gov.br
En savoir plus : appel détaillé en pièce jointe (en portugais) :

ACCOMPAGNEMENT/FORMATIONS

RAPPEL : Formation au logiciel R (15-16/06/2015)

Une formation d’initiation au logiciel R interne au laboratoire est proposée.

Pour rappel, R est un langage de traitement et d’analyse de données libre, gratuit et multiplateforme (Windows, Mac, Linux). Flexible, puissant, bénéficiant de plusieurs milliers d’extensions mises à disposition par une communauté d’utilisateurs, son usage est de plus en plus répandu dans tous les domaines, et notamment en sciences sociales. Cependant, d’avantage qu’un logiciel utilisable via des menus et boîtes de dialogue, R est avant tout un langage de programmation, dont l’apprentissage peut être un peu ardu.

Cette formation se veut la plus accessible possible et ne nécessite pas de compétences préalables en programmation. Le seul pré-requis est une familiarité avec les concepts de base en analyse des données (individus, variables, tableau de données, indicateurs de base, tris à plat, tris croisés, etc…).

Le programme est le suivant :

L’inscription est nécessaire par courriel auprès de Julien Barnier.

La formation se déroulera à l’ENS de Lyon.

Contact  : Julien Barnier

RAPPEL : Prochaine séance de l’« Espace quanti » du Centre Max Weber (18/06/2015)

Depuis quelques semaines s’est mis en place un « Espace quanti » au sein du Centre Max Weber.
L’« Espace quanti » est un espace de travail informel où l’on vient pour travailler les uns à côté des autres, échanger et s’entraider autour de tout ce qui a trait aux données, leur collecte, leur traitement, leur analyse.

Aucune préparation, aucune présentation, chacun vient avec son ordinateur portable, ses données et ses questions éventuelles. Tout le monde peut participer : chercheur, doctorant, ITA, déjà expert en méthodes quantitatives ou totalement novice.

Où et quand ?

Tous les 15 jours environ, nous réservons une salle pour une demi-journée à l’ISH. Le prochain « Espace quanti » aura lieu : jeudi 18 juin de 9h à 12h.

Les séances se dérouleront en salle Berty Albrecht, au premier étage du 16 avenue Berthelot. Aucune obligation de venir les 3h, chacun arrive et repart quand il le souhaite.

Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à nous rejoindre lors d’une prochaine séance. Vous pouvez également vous inscrire à la liste « cmw-data », utilisée notamment pour fixer les dates des « Espaces quanti » à venir :

https://listes.ens-lyon.fr/sympa/subscribe/cmw-data

Contact  : Julien Barnier et Karine Pietrapaoli

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement