Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 15 décembre 2015

VIE SCIENTIFIQUE

RAPPEL : Chaire « Égalité, Inégalités et Discriminations » : journée d’étude (16/12/2015)

La Chaire « Égalité, Inégalités et Discriminations » de l’Université Lumière-Lyon 2 organise une journée d’étude intitulée :

« Analyse et évaluation des politiques locales de lutte contre les discriminations »

Cette journée est organisée en partenariat avec la DRJSCS - Rhône Alpes.

Objectifs :
- mettre en commun les connaissances des multiples partenaires de la Chaire engagés dans les politiques locales de lutte contre les discriminations en les enrichissant des travaux produits en 2015 par les étudiants et enseignants-chercheurs dans plusieurs communes de la Région Rhône-Alpes ;
- permettre un libre échange des analyses sur les situations et les politiques engagées en s’appuyant sur des actions de recherche diversifiées dans les différents territoires.

À noter : Patrick Rozenblatt, Djaouida Sehili (co-responsables de la Chaire) et Tanguy Dufournet (doctorant) interviendront pour le Centre Max Weber.

La journée s’achèvera par la remise des diplômes de la promotion 2015 du Master « Inégalités et discriminations, manager les enjeux contemporains de l’Égalité ».

L’accès est libre sur inscription par courriel à : inscription.chaire.EID@gmail.com.

L’événement se déroulera mercredi 16 décembre 2015, de 9h à 16h, en salle de conférence du Palais du Travail de Villeurbanne (9 place Lazare Goujon - 69100 Villeurbanne).

Contact : Patrick Rozenblatt et Djaouida Sehili
En savoir plus : programmes de la journée d’études en pièce jointe :

PDF - 442.4 ko

RAPPEL : Lyon 2 : Rencontre avec l’anthropologue Saba Mahmood (16/12/2015)

À l’occasion de la parution de La Critique est-elle laïque ? Blasphème, offense et liberté d’expression, de Talal Asad, Wendy Brown, Judith Butler et Saba Mahmood (avec une préface de Mathieu Potte-Bonneville), les Presses universitaires de Lyon ont invité en France l’anthropologue américaine Saba Mahmood.

Saba Mahmood est professeure d’anthropologie sociale et culturelle à Berkeley (Université de Californie). Elle consacre ses recherches à la religion et à la laïcité, aux définitions de la soumission et de la liberté dans le contexte postcolonial. À partir d’une importante enquête menée en Égypte, elle a publié un essai remarqué, lauréat de plusieurs prix américains en 2005, traduit en français en 2009 : Politique de la piété : le féminisme à l’épreuve du renouveau islamique (La Découverte, collection « Textes à l’appui / Genre & sexualité » dirigée par Éric Fassin).

Elle dialoguera avec Chérif Ferjani et Tristan Vigliano.

L’événement est organisé conjointement avec l’Institut supérieur d’étude des religions et de la laïcité (ISERL) et l’Université tous âges (UTA).

Pour participer à la rencontre, il est nécessaire de s’inscrire en écrivant à cette adresse : pul@univ-lyon2.fr.

La rencontre aura lieu le mercredi 16 décembre 2015, à 18h, dans l’enceinte de l’amphithéâtre Laprade de l’Université Lumière Lyon 2 (campus Berges du Rhône) (16-18 quai Claude Bernard - 69007 Lyon).

Contact : pul@univ-lyon2.fr
En savoir plus : résumé de l’ouvrage présenté consultable à l’adresse suivante

PUBLICATIONS / INTERVENTIONS / PRIX

« Féminicide : comment le discours de la théorie du genre entre dans l’arène définitionnelle de la violence contre les femmes au Mexique » (M. Lapalus, in D. Paternotte, S. Dussen et V. Piette (dir.), Habemus gender ! Déconstruction d’une riposte religieuse, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2015)


Résumé de la contribution : ce texte analyse les stratégies énonciatives utilisées par le discours religieux pour décrédibiliser la perspective de genre dans l’interprétation des violences contre les femmes tant au niveau local des assassinats de Ciudad Juárez qu’au niveau national. Il met en lumière le fonctionnement et la diffusion de ce discours dans la société mexicaine en analysant les politiques de langage utilisées pour remettre en question le bien-fondé du cadre théorique et méthodologique des concepts de féminicide et de violence féminicide sur lesquels se sont appuyées politique publique et réformes législatives depuis 2007.

À partir de la confrontation de deux corpus, d’une part celui d’intellectuelles féministes mexicaines, de l’autre celui du discours sur la « théorie du genre » tenu par Benoît XVI et par diverses autorités et associations religieuses, l’article identifie et examine trois types de stratégies : l’essentialisation, l’euphémisation et le retournement de la faute.

En savoir plus : résumé de l’ouvrage et table des matières disponibles sur le site Web de l’éditeur

« Témoigner, une disposition ? Profil, trajectoire et pratiques d’auteurs de récits généalogiques » (Chantal Rodet, in S. Cordonnier (dir.), Trajectoire et témoignage. Pour une réflexion pluridisciplinaire, Éditions des archives contemporaines, 2015)


Résumé de l’ouvrage : le témoin, le témoignage, l’action de témoigner, sont largement sollicités dans les sciences humaines et sociales, qu’il s’agisse d’accéder à des informations biographiques, d’observer la dynamique des situations de production, d’examiner des dispositifs sociotechniques de collecte, d’archivage et de restitution, ou encore d’interroger l’épaisseur du discours sur soi et ses évolutions dans le temps. Ces formes variées de sollicitation tendent à être pensées séparément au motif qu’elles supposent des méthodes de recueil et d’analyse distinctes qui se développent préférentiellement dans telle ou telle discipline.

C’est à l’inverse dans une perspective pluridisciplinaire, transversale, et proche des opérations menées sur le terrain, que cet ouvrage interroge l’heuristique du témoignage : tout en s’appuyant sur des données empiriques et des ressources théoriques très diverses, les auteurs participent à la construction d’une réflexion collective portant sur l’articulation complexe entre trajectoire et témoignage (les relations entre expérience vécue, mémoire, production d’un récit sur soi, dispositifs et circulation) et, dans le même temps, sur la trajectoire du témoignage dans l’enquête (ses reprises et ses métamorphoses dans le cours de la recherche qui le mobilise). Ainsi se dessine un cadre épistémologique, théorique et méthodologique, mais aussi politique, qui se manifeste dans une série de décisions prises au cours de chaque enquête, mais que nous pouvons aussi partager entre chercheurs, au-delà des différences disciplinaires.

En savoir plus : extraits de l’ouvrage disponibles sur le site Web de l’éditeur

Promotion de L. Tain au grade d’Officier dans l’Ordre des Palmes académiques


Laurence Tain s’est vue promue au grade d’Officier dans l’Ordre des Palmes académiques lors d’une cérémonie honorifique qui s’est tenue lundi 30 novembre 2015, en présence du président de l’Université Lumière-Lyon 2, Jean-Luc Mayaud.

Des photographies de la cérémonie sont disponibles sur l’Intranet de l’Université.

APPELS À CONTRIBUTIONS/CANDIDATURES

RAPPEL : Appel à projets CNRS : PEPS 2016 « Réseau National des MSH » (11/01/2016)

La Mission pour l’interdisciplinarité (MI) et l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS lancent, en partenariat avec le Groupement d’Intérêt Scientifique Réseau National des Maisons des Sciences Humaines (GIS RNMSH), un appel à projets interdisciplinaires destiné au soutien d’actions de recherche interdisciplinaires portées par les MSH et associant des équipes SHS et hors SHS.

Intitulé : « Projet Exploratoire Premier Soutien 2016 Réseau National des MSH »

Thèmes retenus pour 2016 :

Date limite de dépôt de dossiers : le lundi 11 janvier 2016, à minuit.

Contact : Philippe Vendrix et Sandra Laugier (responsables scientifiques du PEPS)
En savoir plus : consulter la page Web dédiée ; texte de l’appel complet en pièce jointe :

PDF - 97.7 ko

RAPPEL : Appel à projets ANR : « Montage de réseaux scientifiques européens et internationaux » (12/01/2016)

L’Agence Nationale de la Recherche (ANR) a ouvert un nouvel appel à projets intitulé :

« Montage de Réseaux Scientifiques Européens ou Internationaux (MRSEI) »

Cet instrument vise à soutenir le montage de réseaux transnationaux coordonnés par des chercheurs français, couvrant des sujets de toutes les disciplines. Il financera uniquement les réseaux de recherche dont l’objectif sera la soumission d’un projet collaboratif à un appel à projets européen ou international de grande ampleur, ayant un impact majeur au niveau scientifique, technologique ou sociétal.

Les projets sélectionnés recevront une aide s’élevant à 30 k€ pour une durée de 18 mois. L’aide reçue financera exclusivement tout moyen qui permettra de définir des intérêts scientifiques et économiques conduisant au montage d’un projet européen ou international.

La date limite de soumission des dossiers pour cette première édition est fixée au 12 janvier 2016 à 13h.

Contact : Angèla Samaan, coordinatrice scientifique international et Maurice Heral, responsable de programme ANR.
En savoir plus : consulter la page Web dédiée ; texte de l’appel complet en pièce jointe :

PDF - 338 ko

Appel à projets CNRS : PEPS FaiDoRA « Faibles Doses, Risques, Alertes » (03/02/2016)

Le CNRS renouvelle en 2016 l’appel à projets PEPS sur le thème :

« Faibles Doses, Risques, Alertes »

Résumé : de nombreux travaux et programmes portent sur l’étude d’événements ponctuels, extrêmes et souvent rares, qui impliquent des mécanismes connus ou mesurables. En revanche, à ce jour, peu de recherches ont été consacrées à la connaissance des risques mal détectés, difficilement évalués, ayant un impact à trop long terme, avec un lien de cause à effet difficile à mettre en évidence, ou dont les mécanismes impliqués sont encore inconnus.

Le but de cet appel est de susciter sur cette thématique des « faibles doses » une réflexion générale multidisciplinaire, menant au développement de nouvelles approches expérimentales, observationnelles, théoriques et sociales.

Les projets pourront porter sur (liste non exhaustive et combinaison de sujets possible) :

Date limite de dépôts des candidatures : 3 février 2016 à minuit.

Contact : Sylvain David, responsable scientifique du PEPS
En savoir plus : consulter la page Web dédiée ; texte de l’appel complet en pièce jointe :

PDF - 105.6 ko

RAPPEL : Appel à projets GIS Institut du Genre : « Genre et Temporalités » (14/02/2016)

Le GIS Institut du Genre lance un appel à projets dans le domaine des études du genre et des sexualités, couvrant deux axes thématiques distincts :

Résumé partiel : l’appel à projets sur les temporalités concerne les différentes acceptions du terme. Les temporalités peuvent renvoyer au binôme temps individuel/temps collectif, aux différentes échelles temporelles (du temps court au temps long ; du temps historique au temps de l’espèce humaine), aux appréhensions différenciées du temps (temps psychologique, temps objectivé), aux conceptions culturelles du temps (cyclique, messianique, orienté par le progrès, etc.)

Résumé : depuis quelques décennies, la sociologie, l’anthropologie et l’histoire de la famille et de la parenté ont placé le genre au centre de leur approche et déplacé ainsi une série de problématiques classiques liées à l’alliance et à la filiation. Les études sur la famille et la parenté connaissent aujourd’hui un nouvel essor notamment parce qu’elles sont requises pour analyser les bouleversements de la famille contemporaine ainsi que les reconfigurations de genre qui les accompagnent, à l’oeuvre dans de très nombreuses sociétés humaines.

L’appel à projets concerne ces bouleversements et ces reconfigurations qu’on pourra approcher dans toutes leurs dimensions, démographiques, historiques, anthropologiques, sociologiques, philosophiques, politiques, juridiques, littéraires, économiques ou géographiques.

Cet appel s’adresse à tou-te-s les chercheurs/cheuses et enseignant-e-s – chercheurs/cheuses statutaires relevant d’établissements publics de recherche et d’enseignement supérieur partenaires du GIS Institut du Genre, quels qu’en soient le grade, la discipline, l’appartenance institutionnelle et la localisation géographique en France.
Priorité sera donnée à des projets portés par des individus ou des collectifs relevant d’au moins deux unités ou équipes différentes.

Les projets présentés pourront inclure, mais ne doivent pas se limiter à, l’organisation de colloques ou de journées d’études.

Le formulaire obligatoire (en pièce jointe), une fois complété, et enregistré en .pdf, devra être soumis à l’adresse suivante : sg-gis-idgenre@mshparisnord.fr au plus tard le 14 février 2016, minuit.

Contact : sg-gis-idgenre@mshparisnord.fr
En savoir plus : texte de l’appel complet et formulaire de candidature en pièces jointes :

PDF - 78.6 ko
Word - 199 ko

RAPPEL : Appel à projets France-Stanford 2016-2017 (15/03/2016)

Le Centre France-Stanford d’études interdisciplinaires, créé en partenariat avec le Ministère des affaires étrangères et du développement international, a pour objectif d’établir des passerelles entre des disciplines telles que les humanités, les sciences sociales, les sciences, l’ingénierie, le commerce, et le droit, afin de résoudre des questions historiques et contemporaines d’importance pour la France et les États-Unis à partir d’un large éventail de perspectives.

Ses programmes mettent en contact les professeurs, les chercheurs, et les étudiants de tous les départements et écoles de l’Université de Stanford avec leurs collègues en France, afin d’explorer des questions d’intérêt commun, de faire avancer la recherche collaborative, et de soutenir la recherche interdisciplinaire.

Le Centre France-Stanford soutient des projets de recherche collaboratifs de haut niveau qui ont une forte probabilité de créer de nouveaux liens et renforcer les relations actuelles entre les étudiants et spécialistes français et leurs homologues à l’université de Stanford.

Voici les programmes ouverts pour 2016-2017 :

Contact : Amalia Kessler akessler@law.stanford.edu ou Isabelle Collignon isabelle@stanford.edu

Prochaine Lettre à paraître le mardi 5 janvier 2016 - Bonnes fêtes et bonnes vacances !
Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement