Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 15 mai 2018

VIE DU LABO

Quatrième séance du séminaire doctoral du Centre Max Weber 2018 (24/05/2018)

Le séminaire doctoral du Centre Max Weber est animé par des doctorant.e.s et pour les doctorant.e.s du laboratoire. Il est un espace d’échanges au sein duquel il est possible de discuter, en toute convivialité, de vos recherches.
Cette année le séminaire consistera à faire intervenir des doctorant.e.s en binôme, pour bénéficier de leurs regards croisés sur des thèmes de recherche. Les organisatrices ont également trouvé intéressant de faire « discuter » les interventions par un.e ou deux doctorant.e.s volontaires. Si certain.e.s d’entre vous ont envie de se former à ce genre d’exercice dans un espace bienveillant comme le séminaire doctoral, n’hésitez pas à en faire la demande.

Intitulé de la quatrième séance : « Regards croisés sur les socialisations scolaires en contexte politique autoritaire : le cas de la Turquie et de l’Iran »

Intervenants : Behnaz Khosravi et Elif Can (DPCS)

La séance se déroulera le jeudi 24 mai 2018, de 18h00 à 20h30, en salle D4-143 de l’ENS de Lyon, site Descartes (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Dernière séance :

Tout.e.s les doctorant.e.s sont évidemment les bienvenu.e.s à ce séminaire doctoral, qui promet d’être riche et vivant. Chaque séance sera suivie d’un buffet convivial, qui sera l’occasion d’échanger entre doctorant.e.s et de passer un bon moment.

Contact :

En savoir plus : résumés des séances en pièce jointe :

RAPPEL : Quatrième séance de l’atelier doctoral autour de l’écriture ethnographique (24/05/2018)

La quatrième séance du nouvel atelier autour de l’écriture ethnographique à destination des doctorant.e.s du laboratoire est d’ores et déjà fixée.

La séance aura lieu le jeudi 24 mai 2018, de 14h à 17h30 en salle D4-143 du site Descartes de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

N’hésitez pas à informer les organisatrices de votre venue, qui pourront ainsi vous faire passer les textes sur lesquels vous vous appuierez au cours de la séance, pour que vous puissiez les lire en amont, et vous transmettre la consigne d’écriture pour un exercice d’écriture de 2 pages à rendre au plus tôt.
L’exercice n’est pas obligatoire, mais vous êtes fortement invité.e.s à faire ces lectures et cet exercice : ils participent de la dynamique de l’atelier et vont nourrir les échanges.

Dernière séance :

Contact :

VIE SCIENTIFIQUE

RAPPEL : Colloque international : « La médecine en délibération » (16-17/05/2018)

Christine Dourlens (Triangle, Université Jean Monnet Saint-Étienne, Gwenola Le Naour (Triangle, Sciences Po Lyon) et Magali Robelet (Centre Max Weber, Université Lyon 2) co-organisent le colloque international intitulé :

« La médecine en délibération »

Argumentaire partiel : réunions de concertation pluridisciplinaires sur des cas cliniques, comités d’éthique dans les hôpitaux, commissions des agences sanitaires, groupe de travail pour l’élaboration d’une recommandation médicale, expertises collectives ou réunions de synthèse entre équipes médico-sociales sont autant d’espaces relativement récents dans lesquels des collectifs divers discutent de la médecine. Qu’ils traitent de situations individuelles ou statuent sur des normes générales, édictant parfois des recommandations et des orientations, ces espaces collectifs ont en commun de répondre à une demande d’expertise et de mobiliser des savoirs scientifiques, au premier rang desquels les savoirs médicaux. Ils répondent également à une double exigence de participation (convoquer les représentants des différentes parties prenantes de la question traitée) et de délibération. Les savoirs médicaux se trouvent ainsi soumis à l’épreuve de la délibération dans des espaces collectifs (plus ou moins) élargis, non limités aux seules disciplines médicales et ouverts aux préoccupations sociales, économiques ou éthiques.

Qu’est susceptible de produire l’extension à la médecine de cet « impératif délibératif » (Elster, 1999 ; Blondiaux, Sintomer, 2002) ? Quelles formes concrètes revêt-elle ? C’est à ces questions que sera consacré le colloque « La médecine en délibération » qui s’intéressera à la mise en délibération (1), à la formalisation de la délibération (2) ainsi qu’à ses effets sur les prises de décisions (3).

La manifestation se déroulera mercredi 16 et jeudi 17 mai 2018, dans les locaux de Sciences Po Lyon, Amphithéâtre Leclair (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : medecinedeliberation@gmail.com
En savoir plus : programme complet sur la page Web dédiée

RAPPEL : EHESS - ENSL : Prochaine séance du « Carrefour des sciences sociales » (17/05/2018)

Organisé conjointement par l’EHESS et l’ENS de Lyon, le « Carrefour des sciences sociales » entend proposer chaque année, dans le cadre de l’Université de Lyon et de la Maison des sciences d l’homme Lyon – Saint Étienne, une série de conférences-débats sur des questions qui sont au centre des recherches actuelles en sciences sociales.
Ces rencontres associent des enseignants-chercheurs et des chercheurs de l’EHESS, de l’ENS de Lyon et des établissements partenaires. Elles abordent un thème précis suivant une approche pluridisciplinaire et sont ouvertes à tous et spécialement aux étudiantes et étudiants (licence, master, doctorat) qui sont invité.e.s à participer aux discussions.

Intitulé de la prochaine séance : « Le temps du procès »

Argumentaire : cette rencontre est consacrée au temps du procès et de la procédure. Depuis quelques années maintenant, les sciences sociales ne centrent plus uniquement le regard sur le rapport au temps ou à l’historicité des sociétés, mais sur le temps comme entité universelle, qu’elles tâchent de dénaturaliser à travers un certain nombre de travaux empiriques.
Un sociologue, une juriste et un historien chercheront à interroger les spécificités du temps judiciaire, en s’attachant à la durée du procès, à son rythme si particulier (en partie guidé par la procédure), mais aussi à la manière dont les acteurs – les victimes, par exemple, des procès pénaux – appréhendent ce temps, ont une prise sur lui, voire le produisent. Des différentes étapes de la procédure à l’articulation du procès aux autres rythmes sociaux, en passant par la durée des sanctions, tout, dans le procès, est affaire de temps. La comparaison interdisciplinaire permettra, de caractériser ce temps spécifique au procès et peut-être même à la mise en œuvre du droit.

Introduction : Arnaud Fossier, historien, Université de Dijon (Artehis, Dijon) et Édouard Gardella, sociologue, CNRS (Centre Max Weber, Lyon).

Intervenants : Nicolas Dodier, sociologue, EHESS- INSERM (CEMS, Paris), Rachel Guillas, juriste (Institut d’histoire du droit, Paris), Sylvain Parent, historien, ENSL (CIHAM, Lyon).

La séance se déroulera jeudi 17 mai 2018, de 14h30 à 17h, en salle D4-024 de l’ENS de Lyon, site Descartes (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Édouard Gardella
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

RAPPEL : Septième séance du séminaire de l’équipe DVP (18/05/2018)

L’équipe 2 du Centre Max Weber, Dynamiques sociales et politiques de la vie privée, organise la septième séance publique de son séminaire 2017-2018.

Son invité en sera Fabrice Toulieux, juriste (Université catholique de Lyon).

Intitulé de l’intervention : « L’introduction d’un statut juridique de l’orphelin : une nécessité ? »

Résumé : quelles que soient les normes juridiques prises en compte, nationale, régionale ou internationale, l’orphelin ne constitue pas une catégorie juridique particulière et il ne fait pas l’objet d’une définition précise. Les textes internationaux ou régionaux s’intéressent davantage aux causes de l’orphelinage afin d’assurer une prise en charge familiale ou, à défaut publique, des intéressés. L’étude des différentes actions ou politiques engagées en faveur des orphelins démontre que l’orphelin se trouve dans une situation de vulnérabilité à laquelle il importe de répondre afin qu’il puisse surmonter cet événement. Les normes juridiques ont vocation à atténuer cette vulnérabilité avec un succès mitigé pour deux raisons essentielles :

La séance aura lieu le vendredi 18 mai 2018, de 10h à 13h, en salle Berty Albrecht de l’Institut des sciences de l’homme (16 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Gaëlle Clavandier
En savoir plus : programme (complété) du séminaire en pièce jointe :

Dernière séance du séminaire de l’équipe TIPO (01/06/2018)

L’équipe 1, Travail, institutions, professions et organisations du Centre Max Weber invite à la dernière séance de son séminaire 2017-2018.

Son intervenante en sera Sophie Houdart (directrice de recherche au CNRS, membre du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (Paris Nanterre)).

La séance se déroulera le vendredi 1er juin 2018, de 10h à 13h, en salle André Frossard de l’Institut des sciences de l’homme (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Melvin Salignat

11e Congrès international sur le harcèlement au travail (05-08/06/2018)

Le 11e Congrès de l’International Association for Workplace Bullying and Harassment (IAWBH) se propose d’explorer la complexité du phénomène de harcèlement moral en prenant en compte la transformation du travail (nouvelles formes de travail, nouvelles organisations, nouvel environnement) et les mutations de la société moderne.

Intitulé : « Mieux comprendre le harcèlement au travail dans un monde en mutation »

Argumentaire partiel : depuis les premières études sur le harcèlement, toutes les recherches ont pointé la gravité de cette violence et ses conséquences désastreuses tant sur la santé et l’identité des salariés ciblés que sur la bonne marche des organisations, cependant le harcèlement se perpétue même dans les pays qui ont des lois spécifiques. Si les dirigeants commencent à prendre des mesures pour lutter contre le stress au travail, ils ne savent pas bien repérer le harcèlement qu’ils jugent trop subjectif.

Mais la situation s’est complexifiée. Même si le harcèlement moral est une problématique interpersonnelle, elle dépend également à la culture organisationnelle et au climat de travail. Les nouveaux modes d’organisations du travail centrés sur la performance financière ainsi que les mutations de la société, ont fragilisé les salariés qui peuvent se sentir « harcelés ». Or, nous rencontrons des cas où les méthodes de gestion elles-mêmes viennent à bafouer le respect qui est dû à chaque salarié et à dégrader leur santé, réalisant ainsi du harcèlement « managérial ». Cela nous amène à réinterroger les limites entre le harcèlement moral stricto sensu et un management harcelant. Même si le harcèlement est un risque parmi d’autres souffrances au travail, la nature particulière du harcèlement le différencie d’autres risques psychosociaux.

Inscriptions possibles jusqu’au 27 mai 2018 sur la page Web suivante.

La manifestation se déroulera du mardi 5 au vendredi 8 juin 2018, à Bordeaux.

Contact : bullying2018@sciencesconf.org
En savoir plus : consulter le site Web du congrès

Deuxièmes « Rencontres EduCoLa : l’épistémologie de nos disciplines » (06/06/2018)

Le collège académique EduCoLa (Éducation, Cognition, Langage) organise les :

« Deuxièmes Rencontres EduCoLa : l’épistémologie de nos disciplines »

Les deuxièmes rencontres EduCoLa se focaliseront sur l’épistémologie des disciplines qui étudient le langage, la cognition, ou l’éducation. Il est rare que les chercheurs de traditions différentes entreprennent une comparaison explicite des postulats, des choix méthodologiques ou des valeurs qui sous-tendent leur travail scientifique. Un des objectifs du collège EduCoLa est de promouvoir la collaboration interdisciplinaire au sein de notre périmètre et cela passe par une réflexion commune sur l’épistémologie de nos disciplines.

Merci de vous inscrire pour le repas de midi (obligatoire) avant le 18 mai (limité à 100 personnes), via le formulaire en ligne suivant.

Les Rencontres se tiendront le mercredi 6 juin 2018, de 8h30 à 17h, dans l’enceinte de l’Amphithéâtre Descartes de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : kristine.lund@ens-lyon.fr
En savoir plus : programme disponible sur la page Web dédiée

Dernière séance du séminaire de l’équipe DVP (08/06/2018)

L’équipe 2 du Centre Max Weber, Dynamiques sociales et politiques de la vie privée, organise la dernière séance publique de son séminaire 2017-2018.

Son invité en sera Adriano Favole, anthropologue (Université de Turin).

Intitulé de l’intervention : « Deuils au sein de la famille »

La séance aura lieu le vendredi 8 juin 2018, de 10h à 13h, en salle Berty Albrecht de l’Institut des sciences de l’homme (16 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Gaëlle Clavandier
En savoir plus : programme (complété) du séminaire en pièce jointe :

PUBLICATIONS / INTERVENTIONS / PRIX

« Mal-logement, mal-logés » (J.-C. Driant et M. Lelièvre (dir.), O. Echegu et E. Gardella (rapporteurs), rapport de recherche pour l’ONPES, 2018)


Comment sont logées les personnes pauvres au regard de l’évolution générale de la situation du logement depuis une vingtaine d’années et particulièrement depuis la crise de 2008 ? Quelle perception ces personnes ont-elles de leurs conditions d’habitat, spécialement celles qui se trouvent de fait exclues du logement de droit commun et vivent au quotidien dans ce que l’Onpes qualifie de « situations marginales de logement » ?

« Mal-logement, mal-logés », le rapport 2017-2018 de l’Onpes se propose d’éclairer la compréhension de cette crise persistante et paradoxale en complétant la mesure quantitative des difficultés de logement par un regard sur la situation des personnes logées ou exclues du logement dit « de droit commun ». La subjectivité des personnes dont l’action publique ou associative en matière de logement entend améliorer la situation est donc prise en compte dans cet ouvrage, dans la continuité de la démarche entreprise pour le rapport de 2016 consacré à l’invisibilité sociale.

En savoir plus : rapport disponible en ligne à l’adresse suivante

APPELS À CONTRIBUTIONS/CANDIDATURES

RAPPEL : MENESR : Appel à projets sur l’égalité des sexes dans l’enseignement supérieur et la recherche (25/05/2018)

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation lance un appel à projets pour les actions en faveur de l’égalité des sexes dans l’enseignement supérieur et la recherche.

Cet appel concerne trois axes prioritaires pour 2018 :

Environ une dizaine de projets pourront bénéficier d’un financement compris entre 1000 et 5000 euros.

Date limite de dépôt des dossiers : 25 mai 2018 avant minuit.

Contact : evenement.dsrhpadi.fct@recherche.gouv.fr
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

RAPPEL : Appel à contributions : revue Tracés (01/06/2017)

La revue Tracés a lancé un appel à contributions pour un prochain numéro thématique coordonné par Émilie Guitard, Igor Krtolica, Baptiste Monsaingeon et Mathilde Rossigneux-Méheust.

Intitulé du numéro : « Les irrécupérables »

Argumentaire partiel : « irrécupérable » est un terme qui qualifie ce qui ne peut pas être récupéré et qui donne donc lieu à un processus de disqualification, de relégation ou d’élimination. Le rebut ou l’irrécupérable est alors ce qui résiste à la fois à l’intégration et à l’élimination. Dans la langue française, ces deux termes s’appliquent aussi bien aux choses qu’aux personnes.
Ce numéro de la revue Tracés entend interroger les différentes formes qu’empruntent ces processus d’impossible réintégration. Il propose de questionner la mise en échec de toute dialectique de réhabilitation, de récupération ou de recyclage.
Nous incitons les contributeurs et contributrices à s’emparer de ce terme d’« irrécupérable » à travers quatre axes de réflexion, non exhaustifs ni exclusifs :

Peuvent être proposés des articles, notes, traductions et entretiens (voir modalités de soumission).

Date limite de soumission des intentions : 1er juin 2018.
Date limite de soumission des textes complets : 30 septembre 2018.

Contact : Mathilde Rossigneux-Meheust
En savoir plus : appel complet disponible sur le site Web de la revue

RAPPEL : Nouvel appel à projets Lyon 2/CH Le Vinatier (04/09/2018)

Le « Partenariat pour la recherche » passé entre l’Université Lyon 2 et le Centre Hospitalier Le Vinatier a financé cette année quatre projets de recherche et dispose d’un reliquat pour l’année 2018 de 33 000€.
Aussi, le Conseil Scientifique a décidé de lancer un deuxième appel d’offre pour l’année 2018.

Ce partenariat a pour objet de soutenir financièrement des projets de recherche portés conjointement par un ou des professionnels du Vinatier et un ou des chercheurs de l’Université Lyon 2. L’une des missions du Conseil Scientifique est de lancer un appel à projets et de sélectionner les projets pouvant être financés.

Tout projet faisant le lien entre les sciences humaines et la psychiatrie est recevable.

Les projets présentés peuvent être des projets pluriannuels, d’une durée de 1 à 3 ans.

Si vous souhaitez candidater, vous devez remplir l’un des dossiers joints :

Le dossier doit être envoyé, en format PDF, en un seul fichier à l’adresse mail suivante : lydie.sartelet@ch-le-vinatier.fr.

Contact : Lydie Sartelet
En savoir plus : dossiers A et B de candidature en pièces jointes :

FINANCEMENT DE LA RECHERCHE

RAPPEL : IDEXLYON : Lancement de deux campagnes de soutien : colloques et écoles thématiques

L’Université de Lyon, via le projet IDEXLYON, lance deux campagnes de soutien : une pour les colloques et une pour les écoles thématiques.

Les colloques et les écoles thématiques soutenus auront un double objectif de diffusion du savoir scientifique et du développement de la notoriété internationale du site Lyon Saint-Étienne :

Les campagnes seront ouvertes toute l’année 2018.

Contact : pia@universite-lyon.fr

RAPPEL : Région AURA : Soutien aux manifestations scientifiques

La Région Auvergne-Rhône-Alpes propose un soutien financier aux manifestations scientifiques se déroulant sur son territoire.
L’objectif de ce soutien est de faire rayonner au plan national voire international l’écosystème régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ou d’ancrer durablement sur le territoire régional des évènements nationaux ou internationaux de nature scientifique.

Bénéficiaires :

Montant /Accompagnement proposé : le montant de la participation régionale se situe entre 1000 et 10 000 euros.

Modalités :

Contact : colloques-recherche@auvergnerhonealpes.fr
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

RAPPEL : H2020 : Bourses individuelles de mobilité Marie Sklodowska-Curie (12/09/2018)

Actions Marie-Sklodowska Curie (AMSC) est un programme de mobilité transnationale à destination de chercheurs de toute nationalité ayant un doctorat ou au moins 4 ans d’expérience de recherche au moment de la date limite de l’appel à projets.

Le programme offre des opportunités de financement pour acquérir de nouvelles connaissances, reprendre une carrière ou revenir en Europe.

Plusieurs types de projets sont envisageables :

- 1.1 ) Standard

Les « European Fellowships » se déroulent dans un État membre de l’Union européenne ou un pays associé pour une période de 1 à 2 ans. Ces bourses sont ouvertes aux chercheurs effectuant une mobilité :

- d’un pays hors Europe (pays tiers) vers un État membre ou pays associé ;
- d’un État membre ou pays associé vers un autre État membre ou pays associé.

- 1.2) Panel de réintégration

Ce panel s’adresse à des chercheurs provenant de pays tiers souhaitant réintégrer un poste de recherche en Europe. La mobilité devra se faire vers un État membre ou pays associé. Il est ouvert aux natifs ou résidents de longue durée d’un État membre ou pays associé.

- 1.3) Panel de reprise de carrière

Ce panel est destiné aux chercheurs souhaitant reprendre leur carrière dans la recherche en Europe après une interruption (ex. congé parental ). Les chercheurs concernés ne devront pas avoir été actifs dans la recherche depuis au moins 12 mois avant la date de soumission.

- 1.4 ) Panel société et Entreprise

L’institution d’accueil doit faire partie du secteur non académique.

Les « Global Fellowships » sont basées sur une période de mobilité de 1 à 2 ans vers un pays Tiers et une phase retour obligatoire d’un an dans un État membre ou pays associé. Ces bourses sont ouvertes aux natifs ou résidents de longue durée d’un État membre ou pays associé. Un « résident de longue durée » est un chercheur ayant résidé pendant au moins 5 ans consécutivement en Europe (des périodes d’absence sont autorisées).

La date de clôture des candidatures est fixée au 12 septembre 2018.

À noter : Le Point de contact national (PCN) organise également une journée d’information sur cet appel à projets le vendredi 18 mai à Paris, au Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
Inscriptions via l’adresse suivante.

En savoir plus : consulter la page Web dédiée sur le portail du participant H2020

Bourse de doctorat à l’Université de Lausanne (31/05/2018)

Dans le cadre du projet de recherche « La patrimonialisation du direct : sonoriser, filmer et monter la performance scénique à l’ère du numérique », l’Institut des sciences sociales (ISS) de l’Université de Lausanne (Suisse) met au concours un poste de : doctorant·e en sciences sociales.

100% du temps de travail sera consacré au projet de recherche sur la patrimonialisation du direct dans le cadre de la Fête des vignerons 2019 et la réalisation d’une thèse de doctorat liée au projet.
Le projet consiste en l’analyse empirique des pratiques de production d’un événement rituel, la fête des vignerons de Vevey, filmé et retransmis en direct. Il se base sur un travail ethnographique et sur le recueil et l’analyse de données vidéos d’interactions au travail entre techniciens et artistes engagés dans la production audiovisuelle de cet événement.

Les tâches du·de la doctorant·e en lien avec le projet sont les suivantes : participation à l’enquête ethnographique (éventuellement, observation-participante), captation vidéoethnographique en régie son et image selon les méthodes de l’analyse conversationnelle, transcription et analyse des corpus, participation à des publications communes.

Entrée en fonction : 1er septembre 2018 ou à convenir.
Durée du contrat : 1 an, renouvelable 1 x 2 ans, maximum 3 ans.
Taux d’activité : 100%
Lieu de travail : Lausanne-Dorigny.

Date limite de soumission des candidatures : 31 mai 2018.

Contact  : Dominique Vinck, Professeur ordinaire
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement