Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 15 septembre 2015

VIE SCIENTIFIQUE

Colloque « Recherche sur les maladies psychiatriques : quelle stratégie ? » (06/10/2015)

Afin de sensibiliser les parties prenantes (décideurs publics, chercheurs et professionnels de santé, représentants du monde économique, associations de patients et de proches) sur la nécessité d’une stratégie de recherche sur les maladies mentales en France et au niveau européen, la fondation FondaMental organise un colloque thématique.

Intitulé : « Recherche sur les maladies psychiatriques : quelle stratégie ? »

L’entrée est libre mais l’inscription obligatoire via le formulaire suivant.

Le colloque se déroulera mardi 6 octobre 2015, de 10h à 16h30, au Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (amphithéâtre Henri Poincaré), 25 rue de la Montagne-Sainte-Geneviève - 75005 Paris.

Contact : formulaire de contact
En savoir plus : programme disponible sur la page Web suivante

RAPPEL : Rencontre « La simulation informatique, outil d’aide à la décision » (06/10/2015)

Le Consortium de Valorisation Thématique de l’Alliance Athéna (CVT Athéna) convie, en partenariat avec le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, à la 2e édition de ses rencontres sur le thème de la simulation comme outil d’aide à la décision. L’ADEME, Bpifrance et les pôles de compétitivité Systematic, Cap Digital, et Advancity sont également partenaires de l’événement.

Intitulé : « La simulation informatique, outil d’aide à la décision »

Résumé : la simulation informatique est aujourd’hui un outil omniprésent aussi bien dans la recherche que dans le monde des entreprises. Elle permet de prédire le comportement de systèmes complexes, dans des domaines aussi variés que l’urbanisme, les transports, les situations de crise, le climat, la gestion de l’énergie, etc.
À l’occasion de cette deuxième édition, des entrepreneurs de ces différents secteurs et des acteurs reconnus du monde de la recherche viendront présenter leurs collaborations.

Elle reprendra le même format que celui de l’événement précédent sur le Design :

- deux salles seront consacrées à la tenue d’ateliers de 45 mn lors desquels 3 intervenants (laboratoires et entreprises) viendront exposer leur collaboration devant un public constitué pour moitié de chercheurs et pour moitié d’entreprises ;

- une salle sera consacrée à des « speed dating » entre un chercheur qui présentera ses activités et des entreprises venues discuter avec lui.

La séance plénière se tiendra dans l’amphithéâtre Poincaré et aura pour sujet « La simulation SHS : un défi ? » avec des intervenants de haut niveau choisis pour leur compétence sur le sujet.

L’entrée est gratuite mais il est nécessaire de s’inscrire à partir du lien suivant pour obtenir le badge d’accès à l’événement.
L’entrée est soumise à un contrôle, il sera demandé de fournir une pièce d’identité et le badge imprimé.

La manifestation se tiendra mardi 6 octobre 2015, de 13h30 à 18h, dans les locaux du Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (amphithéâtre Henri Poincaré), 25 rue de la Montagne-Sainte-Geneviève - 75005 Paris.

Contact : cvt-athena@cnrs.fr
En savoir plus : programme détaillé en pièce jointe :

RAPPEL : Manifestation : « Faire la ville en (biens) communs » (10/10/2015)

Le festival Le temps des communs, (collectif Lyon/Rhône-Alpes) et l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon (équipe de recherche EVS-LAURE) organisent conjointement un événement culturel et scientifique. Il est ouvert au grand public, aux acteurs de la société civile intéressés par les communs et aux acteurs de la recherche.

Intitulé : « Faire la ville en (biens) communs »

Résumé : la notion de « communs » a connu ces dernières années un regain d’intérêt, en même temps que se développent des initiatives visant à générer, gérer et partager des ressources et à répondre aux aspirations de collectifs souvent issus de l’économie collaborative, du numérique et de l’écologie : jardins partagés, habitat participatif, cartographie et semences libres, tiers lieux, fablab, monnaies locales, communautés de défense du patrimoine (écologique, culturel ou industriel), mobilités ou énergie partagées, sciences et contenus éducatifs ouverts, échanges de savoirs, etc.
Les communs ont jusqu’ici surtout été abordés sous des aspects économiques et juridiques et commencent seulement à questionner la dimension territoriale, notamment parce que les formes de citoyenneté qui sous-tendent l’action des collectifs autour des communs renouvellent les fondements de la démocratie participative et le sens de la référence au territoire.

L’objectif de la journée est ainsi de mieux comprendre comment ces nouvelles initiatives qui se construisent en « communs » transforment nos territoires : comment mobilisent-elles la dimension spatiale, de quelles manières (re)travaillent-elles les territoires de l’urbain ? Dans quelle mesure dépassent-elles le localisme, les valeurs de la proximité et de la communauté, et engagent-elles d’autres échelles d’action ? Comment se structure socialement et politiquement la ville avec les communs ?

La manifestation se déroulera en trois temps : une table-ronde, une galerie de projets locaux et régionaux, des ateliers scientifiques.

À noter : Béatrice Maurines participera à l’atelier 2.

L’inscription est obligatoire via le formulaire suivant. L’accès à la table-ronde et au forum est gratuit ; l’accès au buffet et aux ateliers scientifique est payant.

L’événement aura lieu samedi 10 octobre 2015, de 9h à 17h30, à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon ( 3 rue Maurice Audin - 69512 Vaulx-en-Velin).

Contact :

En savoir plus : programme en ligne sur le site Web dédié

RAPPEL : Journée d’études « Migrant-e-s par le mariage : Enjeux et Perspectives » (15/10/2015)

L’Institut des Sciences de l’Homme, le Centre Max Weber, le Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA) et la Région Rhône-Alpes (dans le cadre de la Quinzaine Égalité Femme/Homme), convient à une journée d’étude consacrée au thème des migrations par le mariage.

Intitulé : « Migrant-e-s par le mariage : Enjeux et Perspectives »

Entrée libre et gratuite sur inscription auprès de : pascale-marie.milan@univ-lyon2.fr

La journée se déroulera jeudi 15 octobre 2015, de 9h à 18h, en salle André Bollier de l’ISH (14, avenue Berthelot - 69007 Lyon).

À noter : pour rappel, cette journée sera suivie le vendredi 16 octobre par une journée-atelier organisée par le Réseau Migrations autour des questions de genre et de sexualité dans les logiques migratoires.

Contact : Laure Sizaire
En savoir plus : programme détaillé en pièce jointe :

PUBLICATIONS/INTERVENTIONS

« De la santé au travail dans une PMI de la chimie de spécialité » (M. Dupré, in Revue Économique et Sociale, vol. 73, n°2, 2015)


Résumé : s’appuyant sur une enquête de terrain dans une PMI française de chimie classée Seveso II seuil haut, cet article traite des différents risques : risques professionnels et risques technologiques auxquels sont exposés les salariés d’une unité de production de ce type. Ces deux catégories de risques renvoient à des constructions sociales, techniques et juridiques particulières obligeant à prendre en compte le cadre institutionnel différent auquel il sera fait référence en cas d’atteinte à la santé. L’article présente ces différentes dimensions et les oppose à la compréhension de la santé par les « travailleurs » de l’entreprise comme une notion englobante qui doit être protégée dans son entier.

En savoir plus : sommaire et avant-propos du numéro disponibles sur le site Web de l’éditeur

« T’es payé pour être à disposition de…  » (F. Rasera, in Actes de la recherche en sciences sociales, n°209, 2015)


Résumé : la forte visibilité publique des footballeurs professionnels a son pendant : la réalité quotidienne de leur métier, en amont de la compétition sportive, reste largement méconnue. Basé sur une enquête ethnographique au sein d’un club de football professionnel français de Ligue 2, cet article déplace le regard vers les coulisses du spectacle sportif. Il resitue la production d’une équipe de football dans l’organisation du travail propre à un club de football professionnel. Contre les images sociales dominantes qui tendent à placer les footballeurs professionnels en situation d’apesanteur sociale, l’auteur rappelle d’abord que ces sportifs sont des salariés aux carrières professionnelles et aux conditions d’emploi très individualisées. Il montre ensuite que ces travailleurs sportifs sont confrontés, au nom d’enjeux compétitifs, à une organisation du travail sélective qui fait de l’incertitude une dimension centrale de leur métier et qui les classe en permanence.

En savoir plus : article disponible en ligne sur CAIRN (accès authentifié)

« L’esprit du capitalisme selon Michelin. Ethnologie d’un mythe industriel » (C. Védrine, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2015)


Résumé : Michelin est l’une des entreprises françaises les plus connues dans le monde, qui reste intimement liée à la ville de Clermont-Ferrand. Ce lien s’appuie sur une réalité industrielle, sociale, économique, urbaine mais aussi sur un ensemble de récits qui constituent un véritable mythe visant à justifier son esprit d’entreprise. Depuis plus d’un siècle, celui-ci organise la vie de l’entreprise mais aussi l’univers quotidien local. Cependant, les transformations notables du capitalisme à partir des années quatre-vingts, avec la fin du paternalisme, la diminution des effectifs et la baisse du nombre d’ouvriers au profit des cadres, ont peu à peu dévoilé l’idéologie de « l’esprit Michelin ». L’émergence d’un sentiment d’abandon est ainsi à l’origine d’une déconstruction du mythe Michelin qui reste pourtant timide. De nombreux salariés et Clermontois ne sont, en effet, pas prêts à assister à sa chute symbolique qui entraînerait celle d’un système structurant.

L’enquête ethnographique présentée dans cet ouvrage commence en 1999 avec la passation de pouvoir de François Michelin, patron charismatique de la période paternaliste, à son fils Édouard, représentant des évolutions du capitalisme néolibéral. Elle se termine en 2006, année de la mort accidentelle de ce dernier patron de la famille Michelin, faisant de cette recherche un témoignage des évolutions de « l’esprit du capitalisme » qui transforment en profondeur le rapport salarial et les relations des entreprises à leur territoire.

En savoir plus : table des matières disponible sur le site Web de l’éditeur

« Does electromagnetic hypersensitivity originate from nocebo responses ? Indications from a qualitative study » (M. Dieudonné, in Bioelectromagnetics, 2015)


Résumé : Idiopathic Environmental Intolerance attributed to Electromagnetic Fields (IEI-EMF) is a condition in which symptoms are attributed to electromagnetic field (EMF) exposure. As electro-hypersensitive (EHS) people have repeatedly been observed, during provocation trials, to report symptoms following perceived rather than actual exposure, the hypothesis has been put forward that IEI-EMF originates from psychological mechanisms, especially nocebo responses. This paper examines this hypothesis, using data from a qualitative study aimed at understanding how EHS people come to regard themselves as such. Forty self-diagnosed EHS people were interviewed. A typified model of their attribution process was then elaborated, inductively, from their narratives. This model is linear and composed of seven stages : (1) onset of symptoms ; (2) failure to find a solution ; (3) discovery of EHS ; (4) gathering of information about EHS ; (5) implicit appearance of conviction ; (6) experimentation ; (7) conscious acceptance of conviction. Overall, symptoms appear before subjects start questioning effects of EMF on their health, which is not consistent with the hypothesis that IEI-EMF originates from nocebo responses to perceived EMF exposure. However, such responses might occur at the sixth stage of the process, potentially reinforcing the attribution. It remains possible that some cases of IEI-EMF originate from other psychological mechanisms.

En savoir plus : consulter le site Web de l’éditeur (accès non disponible)

ACCOMPAGNEMENT/FORMATIONS

RAPPEL : Prochains Espaces quanti du Centre Max Weber (18 et 29/09/2015)

Les prochains Espaces quanti du laboratoire auront lieu le vendredi 18 septembre et le mardi 29 septembre de 9h à 12h en salle Berty Albrecht de l’ISH (entrée au 16 de l’avenue Berthelot).

Pour rappel, l’Espace quanti est un temps de travail partagé autour de tout ce qui à trait aux méthodes quantitatives. Chacun vient avec son ordinateur portable, son projet, ses données, ses questions... Il est ouvert à tous les membres du laboratoire, quel que soit son niveau ou l’état d’avancement de son projet.

Et si vous souhaitez être pris en compte pour le choix des prochaines dates des ateliers, inscrivez-vous à la liste dédiée « cmw-data » : https://listes.ens-lyon.fr/sympa/subscribe/cmw-data

Contact  : Karine Pietropaoli

RAPPEL : ISH : Sessions d’information « Outils collaboratifs en ligne » (24/09/2015 et 02/10/2015)

L’Institut des sciences de l’homme propose deux réunions d’information pour la prise en main de certains des nouveaux outils collaboratifs de Renater et du CNRS.

Outils collaboratifs en ligne : Filsender, Foodle, Rendez-vous, My CoRe.

Deux dates au choix :

  • jeudi 24 septembre 2014, de 14h à 16h
    OU
  • vendredi 2 octobre 2015, de 10h à 12h.

Au programme de chacune de ces sessions-démo :

  • Filesender : partage de fichiers volumineux ;
  • Foodle : organisation de réunions ;
  • Rendez-vous : webconférence ;
  • My CoRe : accès nomade à ses fichiers.

Les sessions seront animées par Denis Duperray et Hélène Kieffer, du service Systèmes d’information de l’ISH.
Le nombre de place étant limité (15 pers.), merci de vous inscrire via le formulaire en ligne, à l’adresse suivante : http://enquetes.ish-lyon.cnrs.fr/index.php/838734/lang-fr

Les séances se dérouleront en salle André Bollier (rdc) de l’ISH (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact  : Denis Duperray et Hélène Kieffer
En savoir plus : plus d’informations sur les outils concernés à l’adresse suivante