Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 20 septembre 2016

VIE SCIENTIFIQUE

Prochaine séance du séminaire HAPARÊTRE : « Vivre ensemble dans les espaces de participation militants à Moscou » (29/09/2016)

Le Centre Max Weber (équipe POCO) et l’UMR 1563 Ambiances architecturales & urbaines (équipe CRESSON) sont à l’origine du séminaire pluriannuel (2015-2017) de recherche financé par l’ANR (ANR-14-CE29-0011-01) « Habiter, la part de l’être. Comment repenser les liens entre habiter, exister, participer ? ».

La quatrième et dernière de la saison 2 du séminaire aura pour intervenante Perrine POUPIN (sociologue, CEMS/EHESS)).

Intitulé de l’intervention : « Vivre ensemble dans les espaces de participation militants à Moscou »

Résumé : dans le cadre de ma thèse, j’ai étudié des coalitions constituées à la suite d’événements traumatiques pour les personnes qui y ont participé : 1) le passage à tabac de jeunes gens le 4 avril 2008 par des policiers au commissariat de Sokolniki, 2) le double meurtre politique le 19 janvier 2009 de Stanislav Markelov, avocat, homme de gauche et défenseur des droits de l’homme, et Anastasia Babourova, journaliste stagiaire au bihebdomadaire d’opposition Novaïa Gazeta et militante libertaire et 3) l’arrestation, le 30 juillet 2010, de deux militants antifascistes, Alexeï Gaskarov et Maxime Solopov, dans le cadre d’une lutte contre un chantier autoroutier traversant la forêt de Khimki, dans la banlieue nord de Moscou.
Dans mon intervention, j’analyserai deux dispositifs de participation mis en place par les coalitions. Le premier est celui des rassemblements de rue négociés avec le pouvoir. Une question de l’enquête a été de savoir comment les dispositifs militants permettent (plus ou moins) de faire survenir des moments de « code-switching » (GUMPERZ John, 1989) entre la coprésence ordinaire en ville et la participation politique. Autrement dit, il s’agit de s’interroger sur l’activité pratique par où les militants font pratiquement du lien entre ce qui fait la vie urbaine et ce qui fait la politique. Dans cette démarche on conçoit le rassemblement de rue comme une première arène de participation. L’autre dispositif que j’analyserai est celui des réunions des coalitions.

Dans ce second temps, je souhaite problématiser quelques aspects de la vie des coalitions, l’organisation du travail en leur sein et les épreuves de pluralité qui y travaillent l’expérience collective. Les coalitions sont en effet des regroupements d’individus et d’organisations militantes qui ont des idéologies, des intérêts et des objectifs divers, mais qui dans l’action conjointe, développent des points de vue communs. L’exploration va jusque dans les gestes les plus personnels en prenant en compte les émotions des personnes : elle sonde le retentissement du travail du militantisme sur les personnes qui s’y sont impliquées. Les individus fournissent le carburant de l’action collective et on veut traiter ici ce qui leur arrive dans ce cadre en tant que patient moral.
La personne du chercheur est aussi en jeu : c’est à partir de ma propre expérience, dans les relations avec les autres, que j’ai pu analyser ce qu’ils éprouvaient. Dans la recherche de significations, l’enquête étend des tentacules au-delà des mondes revendicatifs et militants. Les activités revendicatives sont en effet imbriquées dans des contextes sociaux et environnementaux multiples (professionnels, confessionnels, sportifs, de la famille, des réseaux relationnels, du voisinage, de l’école, des études, de l’art, etc.) où les groupes prennent forme et qui sont sans cesse investis par les personnes qui s’engagent, souvent sur de longues périodes. Ces mondes sociaux auxquels participe l’individu (et appréhendés par Schütz), leurs activités primaires et leurs manières de dire et de faire imprègnent l’activité revendicative.

Textes d’accompagnement :

Le séminaire est public sous réserve d’inscription (places limitées) auprès d’Anthony Pecqueux : anthony.pecqueux@grenoble.archi.fr

La séance aura lieu le jeudi 29 septembre 2016, de 10h à 12h30, à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (60 avenue de Constantine - 38036 Grenoble).

Contact : Anthony Pecqueux
En savoir plus  : descriptif détaillé du séminaire en pièce jointe :

RAPPEL : ISH : Journée d’étude « Reconnaissance et gouvernance du travail » (04/10/2016)

Dans le cadre de son axe scientifique « Travail », l’Institut des sciences de l’homme organise une journée d’étude sur la thématique suivante :

« Reconnaissance et gouvernance du travail »

Résumé : à l’occasion de sa première journée d’étude, l’axe scientifique « Travail » de l’ISH propose une rencontre avec les auteures de deux ouvrages récents : Dominique Lhuilier et Isabelle Ferreras.

Bien que partant d’interrogations forts différentes, toutes deux questionnent les enjeux de connaissance, de reconnaissance et de gouvernance du travail, pour les individus comme pour la collectivité. Conçue comme une journée de dialogue et de débats, cette manifestation sera aussi l’occasion d’une interconnaissance et d’un échange entre les chercheurs du site qui sont intéressés par les questions contemporaines du travail, et d’un débat sur les orientations de l’axe Travail de l’ISH.

Programme :

Engageront les débats durant la table ronde : Sylvaine Laulom (CERCRID), Sophie Béroud (TRIANGLE) et Pierre-Yves Gomez (Institut Français de Gouvernement des Entreprises, EM Lyon).

L’inscription est obligatoire via le formulaire en ligne suivant : http://enquetes.ish-lyon.cnrs.fr/index.php/813946/lang-fr

L’événement se déroulera mardi 4 octobre 2016, de 9h30 à 17h, à la Maison Internationale des Langues et des Cultures (MILC) (35 rue Raulin - 69007 Lyon).

Contact : Pascal Béguin (EVS) et Marie-Ange Moreau (CERCRID)
En savoir plus sur l’axe « Travail »  : consulter la page Web dédiée

RAPPEL : Lyon 2/CMW : Cycles « Penser les métiers » : Vincent de Gaulejac (19/10/2016)

À l’occasion des cycles « Penser les métiers » de l’UFR ASSP de l’Université Lumière Lyon 2 et du séminaire de l’équipe TIPO du Centre Max Weber, une journée de séminaires est organisée le mercredi 19 octobre 2016, avec pour invité Vincent de Gaulejac.

Programme :


Résumé : un fil directeur central – en lien avec son ouvrage Le capitalisme paradoxant, écrit en collaboration avec Fabienne Hanique (Seuil, Paris, 2015) – organisera la programmation de cette séance : « les méthodes de management contemporain et les outils de gestion associés confrontent les travailleurs à des injonctions paradoxales permanentes, jusqu’à perdre le sens de ce qu’ils font ».

Cette séance nous permettra de mettre au jour les diverses formes de résistance, mécanismes de dégagement ou réactions défensives mises en œuvre par les individus dans le cadre de leur travail.

Résumé : entre la recherche clinique et la clinique de la recherche, cette séance nous permettra d’explorer une certaine manière, voire une manière certaine, d’être chercheur, une conception particulière du travail scientifique dans laquelle l’implication et la distanciation se combinent en permanence.

Contact : Mohammed Seffahi pour la séance du matin ; Gilles Herreros pour la séance de l’après-midi
En savoir plus  : descriptif complet de la journée en pièce jointe :

RAPPEL : Festival « Interférences » : cinéma, recherche, débats (15/09/2016-26/11/2016)

Organisé par l’association Scènes publiques, le festival Interférences a pour objectif d’expérimenter des manières inédites de mettre en débat les questions présentes dans le monde contemporain.

Se déroulant dans plusieurs lieux de Lyon, du 15 septembre au 26 novembre, cet événement se décline en plusieurs séances de projections de films suivies de débats en présence des réalisateurs et/ou de scientifiques, ainsi qu’en ateliers de lecture d’images, en journées d’étude et en une compétition officielle.

L’ouverture officielle du festival aura lieu le 11 octobre avec la projection de La drôle de guerre d’Alan Turing, en présence de Cédric Villani.

Contact : festival.interferences@gmail.com
En savoir plus : consulter le site Web dédié

PUBLICATIONS / INTERVENTIONS / PRIX

« Les non lieux de la mémoire des immigrations en Lorraine. Mémoire et invisibilité sociale » (A. Boubeker, P.-D. Galloro, Presses universitaires de Nancy, 2016)


Résumé partiel de l’ouvrage :

Il n’existe en Lorraine aucun site officiel chargé d’histoire à partir duquel pourraient s’instituer des pratiques commémoratives ou une dynamique de patrimonialisation concernant les héritages d’immigration. Les auteurs de cet ouvrage analysent le cercle vicieux des pratiques, profanes ou savantes qui ont snobé, effacé, ignoré ou escamoté l’essentiel des pans de la mémoire de l’immigration, contribuant ainsi à reléguer sa reconnaissance dans un atermoiement sans fin.

Pourtant le non lieu de mémoire n’a pas qu’une simple dimension négative : ce sont les approches ethnographiques de l’anthropologie urbaine qui permettent aux auteurs d’explorer cette seconde face des non lieux de l’immigration. La ville des mémoires urbaines passe ainsi par des signes, des marquages de l’espace, des jalons d’une présence, des espaces intermédiaires, des modes d’auto-reconnaissance pour des groupes discriminés qui échappent aux espaces de relégation ou d’insertion que les politiques publiques leur fabriquent.

En savoir plus : résumé complet et sommaire disponibles sur le site Web de l’éditeur

« L’instrumentation profane. Sur l’usage d’instruments de mesure des champs électro-magnétiques par les personnes électro-hypersensibles » (M. Dieudonné, in Revue d’anthropologie des connaissances, vol. 10, n° 3, 2016)

L’instrumentation intervient de façon décisive dans l’élaboration des connaissances scientifiques, qu’elle contribue à différencier des savoirs ordinaires. Mais qu’advient-il lorsqu’elle se trouve impliquée dans la genèse de ceux-ci ? Cet article présente une telle situation, où les profanes que sont les personnes électro-hypersensibles s’emparent d’instruments scientifiques afin de comprendre leur mal. Pour déterminer si leurs connaissances s’en trouvent affectées, nous étudions les motifs de leur emploi (accepter leur sensibilité et la caractériser, se préserver des expositions, se justifier) ainsi que les difficultés qu’il soulève (pour interpréter les indications obtenues, neutraliser les éventuelles contradictions et juguler leur angoisse). Nous observons que ces instruments sont progressivement délaissés à cause des incertitudes entretenues par leur usage, et montrons qu’ils contribuent moins à scientifiser les savoirs profanes qu’à les radicaliser et les techniciser.

En savoir plus : article disponible en ligne sur CAIRN

APPELS À CONTRIBUTIONS/CANDIDATURES

RAPPEL : Appel à communications : 4e Rencontres interdisciplinaires doctorales de l’architecture et de l’aménagement durables (RIDA²D) (05/10/2016)

Les 4e Rencontres interdisciplinaires doctorales de l’architecture et de l’aménagement durables - RIDA²D sont organisées conjointement par l’ENTPE et l’ENSAL dans le cadre de la formation doctorale de l’Université de Lyon.

Les RIDA²D constituent un espace de discussion scientifique sur les thématiques de recherche de l’architecture et de l’aménagement durables des territoires réunissant doctorants et chercheurs.

La manifestation s’organise autour de quatre sessions thématiques en parallèle sur une journée, illustrant la manière dont l’ENTPE, l’ENSAL et leurs partenaires traitent ces questions scientifiques :


Les thématiques de recherche abordées croiseront les disciplines des sciences du vivant, de l’humain et de la société, de la matière et de l’ingénieur. La sélection des communications présentées et l’animation des échanges permettront d’apprécier le niveau de coopération de disciplines sur des sujets communs, depuis la simple juxtaposition d’approches à la mise en œuvre d’approches globales.

Les 4e RIDA²D se dérouleront le 25 janvier 2017 sur le campus de Vaulx-en-Velin, ville cadre d’évolutions particulièrement significatives de l’aménagement et de l’architecture.

Les doctorants (à partir de la 2e année) sont invités à soumettre un résumé de leur projet de communication en français ou en anglais.

Les résumés doivent être déposés au plus tard le 5 octobre 2016 sur le site : http://ridaad2017.sciencesconf.org

Contact : ridaad2017@sciencesconf.org
En savoir plus : consulter le site Web dédié

Appel à contributions : Revue Communication : « Être une femme politique à l’ère du numérique » (16/10/2016)

La revue Communication, revue du département d’information et de communication de l’Université Laval (Québec), lance un appel à contributions pour le dossier thématique suivant, coordonné par Cécile Dolbeau-Bandin (Université de Caen, CERReV) et Béatrice Donzelle (UHA, Mulhouse) :

« Être une femme politique à l’ère du numérique »

Argumentaire partiel : ce projet de numéro thématique vise à rassembler des études et des réflexions, d’une part, sur la « mise en récit » numérique (Dulong et Matonti, 2003) par les femmes politiques de leur place (présentation de soi) et sur la mise en récit de leur parcours politique par des tiers (les médias, les partenaires et adversaires politiques, etc.) lesquelles « oscillent entre deux pôles : d’un côté, elles soulignent leurs handicaps, leurs peurs, leurs difficultés à s’imposer dans un univers encore largement perçu comme masculin et de l’autre, elles adhérent à une vision quasi rédemptrice du rôle des femmes en politique » (Sineau et Fiedmand cités dans Bonnafous, 2003 : 119).
D’autre part, le numéro réfléchira sur leur mise en péril c’est-à-dire sur la notion de leur vulnérabilité concernant leurs stratégies, leur image, leur réputation, leurs discours, que cette vulnérabilité soit le fait, ou non, de dérapages ou d’imprudences de la part des candidates elles-mêmes. Il s’agit de croiser ces mises en récit et cette mise en péril avec la présence et l’usage des espaces publics numériques qui les éclairent, tels que Facebook et Twitter (Bonnafous, 2003 ; Sineau, 2004 ; Fredman, 1997 ; Vedel, 2003 ; Dolbeau-Bandin et Donzelle, 2015).

Ce dossier souhaite dresser un panorama de la participation, de la place, des usages et de la vulnérabilité des femmes politiques au temps du numérique. Dans la perspective des sciences de l’information et de la communication, et plus spécifiquement de la communication politique, il s’agit ici de mesurer et d’évaluer les changements introduits par les médias sociaux (le numérique) dans la vie et les pratiques des femmes en politique.

Date limite d’envoi des propositions par courrier électronique : avant le 17 octobre 2016, à : cecile.dolbeau@gmail.com et beadonzelle@yahoo.fr.

Contact : cecile.dolbeau@gmail.com et beadonzelle@yahoo.fr
En savoir plus : appel détaillé en pièce jointe :

RAPPEL : ANR : Appel à projets générique 2017 (27/10/2016)

L’Agence nationale de la recherche (ANR) lance pour la quatrième année consécutive son appel à projets générique. Il s’agit du principal appel à projets de l’exercice budgétaire 2017. Il est ouvert à toutes les disciplines scientifiques et à tous types de recherche, depuis les projets les plus fondamentaux jusqu’aux recherches appliquées menées dans le cadre de partenariats avec des entreprises et notamment les PME et les TPE.

Les champs scientifiques et thématiques ciblés par cet appel à projets sont décrits en détail dans le plan d’action 2017 de l’ANR.

Le processus d’évaluation de l’appel à projets générique se déroule en deux étapes :

À noter :

Les documents de référence actuellement sur le site de l’ANR sont :

En savoir plus : documents de référence téléchargeables à partir de l’adresse suivante

RAPPEL : PULSALYS : Appel à candidatures : valorisation de la recherche (29/09/2016 et 04/11/2016)

La Société d’Accélération du Transfert de Technologie (SATT) PULSALYS a pour rôle est de créer de la valeur et des emplois à partir des innovations s‘appuyant sur les résultats de recherche des laboratoires de l’Université de Lyon.

PULSALYS lance un appel à candidatures toutes thématiques, auprès des équipes de recherche de l’Université de Lyon (doctorants, post-doc, chercheurs, ingénieurs, MC, prof, DR …)

L’objectif est d’identifier des résultats de recherche à potentiel (outils, méthodes, logiciels, dispositifs …) et de les transférer vers le monde socio-économique.

Une attention particulière sera portée aux projets issus de l’interaction entre les disciplines des Sciences humaines et sociales et d’autres disciplines développées au sein de l’Université de Lyon.

Les porteurs de projet sélectionnés bénéficieront :


Conditions d’éligibilité :


Date limite de candidature : vendredi 4 novembre, midi.

À noter : une réunion de présentation de l’Appel à candidatures toutes thématiques est organisée le jeudi 29 septembre à 17h30 dans les locaux de PULSALYS à Villeurbanne (Bâtiment MARCO POLO, 47 Boulevard du 11 Novembre 1918 - 69100 Villeurbanne).

Au programme, présentation des métiers de la SATT et témoignages de porteurs de projet, suivi d’un cocktail dinatoire.

Contact : Emilie Ribeiro (SHS)
En savoir plus : appel à candidatures détaillé en pièce jointe :

FINANCEMENT DE LA RECHERCHE

RAPPEL : Deux offres de postdoctorat - Wellcome Trust project (16/10/2016)

Kent Law School are seeking two dynamic researchers interested in working as part of an interdisciplinary research team on a project funded by the Wellcome Trust (Investigator Award), entitled :

Law, knowledges and the making of ‘modern healthcare’ : regulating traditional and alternative medicines in contemporary contexts

The project represents a significant intervention in an under-explored area, and has significant scope for scholarly intervention and policy contribution. It provides significant scope for career development for each of the researchers. You will work with Dr Emilie Cloatre (Principal Investigator, Kent Law School), and benefit from the lively research environment of Kent Law School (one of the leading interdisciplinary and critical law schools in the UK), and from its research centres.

These positions are for 4.5 years on a full time basis. The first 20 months will be devoted to the European case studies (France/England), that you will share with the PI. For the remaining part of the project, you will undertake independent (but under supervision from the PI) one of the African case studies. If you are particularly qualified to undertake a specific case study, this can be indicated at application stage. Each case study will involve library-based research ; archival research ; and qualitative research.

The posts would be suitable for candidates from a range of disciplines including socio-legal studies, STS, medical anthropology and history of medicine.

Closing date for applications : 16 October 2016.

Contact : Emilie Cloatre
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

RAPPEL : Croix-Rouge française : Prix de recherche 2016 : « Interrelations entre autonomie et liens sociaux » (15/10/2016)

La Croix-Rouge française lance deux prix de recherche 2016. Les Prix s’adressent à des chercheurs français (métropole et DOM-TOM).

Intitulé : « Interrelations entre autonomie et liens sociaux »

Argumentaire partiel : l’appel à Prix concerne les interrelations entre autonomie et liens sociaux et, plus précisément, les recherches menées sur les voies de construction, de maintien ou de rupture(s) de l’autonomie et de la réciprocité des conséquences sur la qualité des liens sociaux.
Les champs concernés sont multiples, les professionnels demeurent trop souvent cloisonnés, de même que les responsables de politique ayant pour objet de proposer des actions correctives ; celles-ci devraient en principe être fondées sur des preuves, ou du moins, sur des critères de suivi et d’évaluation. Ces arguments seront pris en compte dans l’analyse des dossiers présentés par les candidats.

Les recherches présentées peuvent se situer dans un ou plusieurs des sous-thèmes suivants, classés, arbitrairement selon les tranches d’âges concernées :

Deux prix, « Senior » et « Jeune Chercheur », seront décernés. Le montant du Prix « Senior » s’élève à 10 000 €. Le montant du Prix « Jeune Chercheur » s’élève à 6 000 €.

Date limite d’envoi des candidatures : 15 octobre 2016.

Contact : fondation@croix-rouge.fr
En savoir plus : descriptif détaillé en pièce jointe :

RAPPEL : Subvention de la Fondation Fyssen (20/10/2016)

La Fondation Fyssen attribue des subventions à des chercheurs français ou étrangers après post-doc, dans les domaines des sciences biologiques et humaines.

Les subventions de recherche s’adressent aux chercheurs âgés au maximum de 35 ans pour les sciences biologiques et de 40 ans pour les sciences humaines, à la date de clôture de réception des dossiers. De préférence déjà titulaires d’un poste, ils s’établiront de façon indépendante en constituant autour d’eux une équipe de recherche afin de mener à bien un projet scientifique collectif au sein d’une structure d’accueil en France dont l’activité entre dans les objectifs de la Fondation. Les chercheurs pourront également développer leur projet dans un laboratoire différent de celui où ils ont obtenu leur thèse ou de celui où ils travaillent actuellement.

La subvention attribuée pour une durée de un an non renouvelable, pourra être de l’ordre de 15.000 à 35.000 euros. Elle est destinée à l’achat de matériel, aux budgets consacrés à des missions, à la participation de colloques, aux frais de publications et aux frais relatifs à l’intervention de prestataires spécialisés.

Date limite de réception des candidatures : 20 octobre 2016.

En savoir plus : consulter la page Web dédiée

ACCOMPAGNEMENT/FORMATIONS

RAPPEL : Prochain « Espace Quanti » du Centre Max Weber (06/10/2016)

L’Espace quanti du Centre Max Weber est un espace de co-travail et d’entraide autour de tout ce qui a trait aux méthodes quantitatives. Il est ouvert à tous et toutes, vous venez quand vous voulez, avec votre ordinateur, vos données, vos questions, et vous restez le temps que vous voulez.

Il est animé par deux ingénieurs d’étude du laboratoire, Karine Pietropaoli et Julien Barnier.

Le prochain Espace quanti du Centre Max Weber aura lieu jeudi 6 octobre, entre 9h et 12h, à l’ISH, en salle Berty Albrecht (16 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Pour être consulté pour le choix des prochaines dates, n’hésitez pas à rejoindre la liste cmw-data : https://listes.ens-lyon.fr/sympa/subscribe/cmw-data.

Contact : Karine Pietropaoli et Julien Barnier
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement