Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 26 juin 2018

VIE SCIENTIFIQUE

RAPPEL : Workshop : « Biopolitiques des sols et des sous-sols » (02/07/2018)

L’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA) invite à un atelier soutenu par le projet AlpSols (Approche interdisciplinaire des rapports sols/sociétés à l’heure du changement climatique) financé par le LabEx ITEM et par la fédération FREE Alpes.

Intitulé : « Biopolitiques des sols et des sous-sols »

Argumentaire partiel : notamment abordé en sciences sociales sous l’angle des enjeux de propriété ou d’usufruit du foncier et de souveraineté territoriale, le sol (sous nos pieds) demeure largement perçu comme un socle inerte fournissant son support matériel à l’existence biologique et sociale des êtres vivants qui peuplent sa surface.
Rompant avec une approche « de surface » centrée sur l’acquisition et les usages du sol, l’objectif de cet atelier est de questionner les rapports des sociétés à leurs sols et sous-sols considérés dans leur épaisseur tri-dimensionnelle de milieu matériel et vivant.

Inspiré par une littérature récente dans le champ des humanités environnementales, qui appelle à développer de nouvelles formes d’attention et de soin vis-à-vis des formes de vie, d’activité et de vulnérabilité associées aux mondes souterrains, l’atelier vise à susciter un regard critique pluridisciplinaire sur le développement des biopolitiques des sols et des sous-sols. Il vise en particulier à identifier, confronter et explorer les diverses entreprises de connaissance, (re)qualification, gestion, (é)valuation, amélioration, extraction, exploitation et protection des sols et sous-sols, associées à la transition climatique et énergétique.

À noter : Marine Canavese et Florian Charvolin (CMW) interviendront lors de cet atelier.

Inscription auprès de celine.granjou@irstea.fr.

L’atelier est organisé le lundi 2 juillet 2018, de 9h30 à 17h30, dans les locaux de l’IRSTEA (salle Ecrins) - Campus universitaire Saint-Martin-d’Hères (2 rue de la Papeterie - 38402 Saint-Martin-d’Hères).

Contact : celine.granjou@irstea.fr
En savoir plus : programme complet en pièce jointe :

RAPPEL : Atelier IMU : « Jeux urbains » - Première séance (05/07/2018)

Le LabEx IMU propose un atelier intitulé :

« Jeux urbains »

L’atelier a été imaginé comme un lieu de rencontre des chercheurs de la communauté IMU, des acteurs de la ville, des praticiens et des acteurs du jeu et de la gamification, professionnels et associations. C’est un lieu de partage et de co-construction permettant l’émergence et la maturation de projets et de partenariats, en croisant l’urbain, la recherche, la formation et le jeu. L’atelier « Jeux Urbains » vise à promouvoir d’autres manières d’agir sur la ville, d’autres méthodes pour la recherche urbaine et, pourquoi pas, d’autres façons d’apprendre en s’amusant.

Le LabEx IMU programmera une séance par trimestre.

Inscription nécessaire via le formulaire en ligne suivant.

L’atelier se tiendra le jeudi 5 juillet 2018, de 9h15 à 13h, au sein de l’Espace Marc Bloch (rez-de-chaussée) de la MSH-LSE (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon). La séance sera suivie d’un buffet déjeunatoire.

Contact : Olivier Klein et Didier Chanfray
En savoir plus : programme complet disponible sur la page Web dédiée

Séminaire « e-Juris » : programme et inscriptions (10/07/2018)

Isabelle Sayn (DR CNRS, CMW) coordonne le séminaire intitulé :

« e-Juris »

Ce séminaire est organisé avec le soutien de la MSH-LSE.

Argumentaire partiel : le recours aux technologies d’analyse de la langue, de fouille de données et d’extraction de connaissances permet de renouveler des pratiques de recherche et de produire des connaissances nouvelles sur la production des juridictions, soit près de 4 millions de décisions par an (France). Celles-ci constituent un enjeu majeur pour la recherche comme pour le monde de la justice et ses usagers : la connaissance des régularités des décisions rendues dans des situations a priori comparables pourrait permettre de proposer des outils d’aide à la décision, utilisables au premier chef dans la sphère juridictionnelle.
Il est nécessaire de s’interroger sur les usages possibles de ces connaissances, susceptibles de constituer une référence nouvelle pour les juges notamment.

C’est pour avancer sur ces questions que le séminaire e-Juris est organisé, à la rentrée 2018, sous la forme de 5 sessions d’une journée (MSH-LSE, salle Elise Rivet (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon)).

Entrée libre sur inscription auprès de Valérie Bernardo avant le 10 juillet, en précisant à quelle(s) session(s) vous vous inscrivez.

Contact : Isabelle Sayn
En savoir plus : programme détaillé en pièce jointe :

ANR - Festival d’Avignon : 5e Rencontres recherche et création (10-11/07/2018)

L’Agence nationale de la recherche (ANR) et le Festival d’Avignon - Ateliers de la pensée organisent, en partenariat avec la Maison professionnelle du spectacle vivant et le ministère de la Culture, la 5e édition des :

« Rencontres recherche et création »

Présentation partielle : en réunissant des auteurs, des comédiens, des metteurs en scène, des chorégraphes et des chercheurs de différentes disciplines, ces Rencontres internationales contribuent à déplacer les frontières de la connaissance et à ouvrir de nouvelles perspectives.
Anthropologues, historiens, sociologues, primatologues, philosophes, linguistes, musicologues, spécialistes d’études théâtrales, cinématographiques et littéraires, de psychologie et de neurosciences cognitives échangeront avec les artistes et le public du Festival.

Après « Corps en scène », « Mise en intrigues », « Violence et passion », « Le désordre du monde ! », cette édition permettra de confronter la pensée des œuvres et les travaux scientifiques les plus récents autour du thème « Le jeu et la règle ! ».

Domaine d’excellence pour la recherche en sciences humaines et sociales dans sa diversité disciplinaire, le thème de la création est aussi en émergence pour les sciences et neurosciences cognitives à travers l’analyse des processus perceptifs, émotionnels ou moteurs et les apprentissages fondamentaux. L’origine du langage et des langues, le fonctionnement de l’esprit et la complexité de la communication humaine, les textes et récits des civilisations passées ou de la société d’aujourd’hui sont autant de questions fondamentales pour la recherche qui sont explorées lors des Rencontres. Ces questions sont aussi au cœur des projets financés par l’Agence nationale de la recherche et les Investissements d’Avenir.

Inscription nécessaire via le formulaire en ligne suivant.

Les Rencontres se dérouleront mardi 10 et mercredi 11 juillet 2018, de 9h30 à 17h dans l’enceinte du Cloître Saint-Louis d’Avignon (20 rue du Portail Boquier - 84000 Avignon).
Elles seront suivies d’un séminaire organisé avec la Maison professionnelle du spectacle vivant, le jeudi 12 juillet 2018.

Contact : recherche-creation-avignon@agencerecherche.fr
En savoir plus : consulter le site Web dédié

PUBLICATIONS / INTERVENTIONS / PRIX

« Le traitement juridique des conséquences économiques du divorce. Une approche économique, sociologique et juridique de la prestation compensatoire » (I. Sayn et C. Bourreau-Dubois, Éditions Bruylant, 2018)


Résumé partiel : cet ouvrage présente les résultats d’un programme de recherche interdisciplinaire financé par l’ANR sur la justification du maintien du principe d’une pension entre époux après divorce (dénommée prestation compensatoire dans le Code civil français) et sur ses modalités de fonctionnement, à l’heure où les femmes sont indépendantes économiquement du fait de leur participation au marché du travail et où la faute n’est plus au cœur du droit du divorce.
Cette pension est l’une des nombreuses techniques juridiques permettant de « faire les comptes » au moment de la séparation des conjoints. Les analyses présentées ici tentent de répondre aux questions que ces techniques soulèvent : quels comptes permettent-elles de régler et existe-t-il des justifications de l’existence même d’une prestation compensatoire ? À quelles conditions les dispositifs juridiques soumettent-ils l’octroi d’une prestation compensatoire et comment organisent-ils son allocation ? Quels sont les mécanismes qui viennent compléter la prestation compensatoire ?

En savoir plus : résumé complet et sommaire disponibles sur le site Web de l’éditeur

« Le gène à l’assaut de la parenté ? » (J.-H. Déchaux, in Revue des politiques sociales et familiales, n°126, 2018)


La propension d’une société donnée à définir la parenté en termes génétiques s’est-elle accentuée ? L’article fait l’hypothèse que les réalités scientifiques, technologiques et économiques liées au développement de la génétique, en particulier aux États-Unis, exercent une forte influence sur la perception du lien de parenté. Après avoir exploré divers aspects de cette influence – le commerce du sperme, celui des tests prédictifs et généalogiques, l’essor de la bioinformatique des données génétiques, le rôle de l’expertise génétique en droit de la filiation – l’analyse conclut au caractère avéré mais non exclusif d’une tendance à la « génétisation » de la parenté qui, à terme, pourrait avoir pour effet de dissocier procréation et reproduction, et conforte d’ores et déjà une vision individualiste et libérale de la société.

En savoir plus : article et numéro intégralement disponibles en accès libre sur Persée

« D’un maïs, l’autre. Enquête sur l’expérimentation collective d’agriculteurs rhône-alpins autour de variétés de maïs population » (F. Derbez, in Revue d’anthropologie des connaissances, vol. 12, n°2, 2018)


Résumé partiel : alors que les éleveurs laitiers utilisent depuis plusieurs décennies, sous l’effet de l’introduction de l’ensilage de maïs dans les rations alimentaires des vaches laitières, quasi exclusivement des semences de maïs hybrides, certains se sont lancés dans la production de leurs propres semences de maïs, à la fois dans le contexte d’une montée en puissance des démarches de sélection paysanne, mais aussi dans celui de la crise laitière récente qui conduit les éleveurs à essayer d’accroître leur autonomie économique.

À partir d’une enquête ethnographique conduite auprès d’agriculteurs rhône-alpins, cet article s’intéresse à l’engagement des agriculteurs dans une expérimentation collective autour de variétés de maïs dites « population ». Il montre comment cette expérimentation collective contribue à une reconfiguration de la répartition classique des rôles – sous-tendue par l’usage des maïs hybrides – entre agriculteurs d’une part, et recherche, conseil agricole et firmes, d’autre part.

En savoir plus : article disponible en ligne via CAIRN (accès authentifié)

APPELS À CONTRIBUTIONS/CANDIDATURES

RAPPEL : Appel à communications : Journées d’études inter-Espé : « L’Évolution pédagogique en France d’Émile Durkheim dans toutes ses actualités (1889-2019) » (01/07/2018)

Des Journées d’études inter-Espé seront organisées à Lyon Croix-Rousse les 24 et 25 octobre 2018 et à Marseille Canebière les 17 et 18 janvier 2019.

Intitulé : « “L’Évolution pédagogique” en France d’Émile Durkheim dans toutes ses actualités (1889-2019) »

Argumentaire partiel : L’Évolution pédagogique en France (EPF), ouvrage posthume de Durkheim (1858-1917) paru il y a quatre-vingts ans (en 1938), est devenu un classique, non sans malentendus ou contresens, c’est la loi du genre. Il en va de même pour l’ensemble de ses écrits sur l’éducation, d’autant plus que ceux-ci ouvrent aussi vers une sociologie de la connaissance, souvent en lien avec une sociologie de la religion. Et ils prennent une part décisive mais méconnue dans la fondation par Durkheim et par Mauss (1872-1950) d’une « sociologie générale concrète » (Mauss, 1934).
Ces journées ont pour ambition de mieux cerner les fondements et la spécificité du projet durkheimien que l’EPF donne à voir, les lectures qui en ont été faites, et tous les apports qu’il a pu susciter, pour comprendre la sociologie de l’éducation d’hier à aujourd’hui, en France et à l’étranger.

Date limite d’envoi des proposition : 1er juillet 2018, de 3000 signes environ, à l’adresse suivante : e.durkheimepf@gmail.com

Les contributeurs indiqueront s’ils préfèrent intervenir à Lyon, à Marseille, ou si cela leur est indifférent : les organisateurs en tiendront compte dans la mesure du possible.

Contact : e.durkheimepf@gmail.com
En savoir plus : consulter le site Web des Journées

RAPPEL : Appel à communications : Colloque international : « Politiques culturelles et ordre social 1968–2018 : morales, écarts, possibles » (15/07/2018)

Le laboratoire ELICO et le Centre Max Weber co-organisent un colloque international consacré la Déclaration de Villeurbanne de mai 1968 et à la notion de non-public.

Intitulé : « Politiques culturelles et ordre social 1968–2018 : morales, écarts, possibles »

Argumentaire partiel : en ce cinquantième anniversaire de la Déclaration de Villeurbanne, texte fondateur, engagé et ambigu, le colloque prend pour objet la politisation par la culture à partir du point de rupture de 1968. L’évolution des référentiels de l’action culturelle et la façon dont ils parlent de (ou taisent) la relation entre politique et culture sera analysée dans trois directions : la spécialisation des protagonistes de la culture (opérateurs, artistes, public) ; la territorialisation de la culture (entre essoufflement des politiques culturelles nationales, internationalisation et montée en puissance du fait urbain) ; les cadres institutionnels et organisationnels de l’activité culturelle (leur caractère contraignant et leurs interstices).

Des recherches sont menées de longue date sur ces sujets dans des champs de savoirs pluriels : études théâtrales, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, sciences politiques… Dans leur continuité, ce colloque est ouvert à des contributions issues des différentes disciplines des sciences humaines et sociales. Ces contributions porteront un regard critique et problématisé sur les politiques, les productions et/ou les pratiques culturelles, quel que soit le secteur artistique et culturel considéré (spectacle vivant, arts du cirque, patrimoine, livre, etc.). Elles s’inscriront dans un ou plusieurs des trois axes thématiques ci-dessous :

Date limite de soumission des propositions : 15 juillet 2018. Les propositions sont à déposer en format pdf sur le site Web du colloque.

Le colloque se déroulera en partenariat avec le TNP de Villeurbanne et à l’Université Lumière Lyon 2 du 12 au 14 décembre 2018.

Contact : policult68@sciencesconf.org
En savoir plus : consulter le site Web dédié

RAPPEL : Nouvel appel à candidatures du Collegium de Lyon : séjours 2019-2020 (30/09/2018)

Le nouvel appel à candidatures du Collegium de Lyon, pour des séjours de 5 ou 10 mois pendant l’année universitaire 2019-2020, est ouvert.

L’appel est ouvert à tout.e chercheur.e :

Comme l’année dernière, les candidatures s’inscrivant dans les thématiques prioritaires de l’IDEX seront, sans exclusive, considérées avec une particulière bienveillance.

Toutes les candidatures doivent maintenant être déposées sur une nouvelle plateforme électronique bilingue français-anglais.

Les dossiers doivent être déposés d’ici au 30 septembre 2018, pour une réponse qui sera donnée, après sélection par le conseil scientifique du Collegium, avant la fin novembre.

À noter : au CMW, comme les deux années précédentes, les candidatures seront étudiées, et éventuellement classées, en conseil d’UMR (le 11 septembre 2018). Pensez bien à faire remonter, par les équipes, l’information sur les candidatures que vous soutenez.

Notre collègue Todd Reeser (Université de Pittsburgh) sera accueilli dix mois dans ce cadre la prochaine année universitaire (2018-2019). Son projet (Transgender France : Universalism and Sexual Subjectivity) avait été soutenu par le CMW et par l’équipe DVP.

Contact : herve.joly@universite-lyon.fr
En savoir plus : consulter le site Web du Collegium

Appel à contributions : Revue de la régulation. Capitalisme, institutions, pouvoirs (30/11/2018)

La Revue de la régulation. Capitalisme, institutions, pouvoirs a ouvert un appel à contributions pour un prochain numéro thématique.

Intitulé : « Accumulation et politique : approches et concepts »

Coordinateurs : Matthieu Ansaloni, Matthieu Montalban, Antoine Roger et Andy Smith.

Argumentaire partiel : le présent appel vise à susciter un débat large sur les approches (donc les concepts et les méthodes) susceptibles de saisir l’accumulation du capital comme le fruit de rapports de force politiques, ainsi que sur la capacité d’explication des processus observés par ces approches.

Les propositions pourront questionner les lectures existantes de l’accumulation (la théorie de la régulation par exemple) en évaluant la possibilité d’y introduire une analyse systématique des rapports de force politiques constitutifs du capitalisme.
D’autres pourront proposer des lectures alternatives de l’accumulation à partir d’un réexamen de concepts de sciences sociales, qu’il s’agisse de l’appareillage de la sociologie économique, de celui de la sociologie politique (incluant la sociologie de l’action publique) ou bien de la théorie des champs (inter alia).
Des propositions tournées vers les dynamiques sectorielles seront les bienvenues, comme d’autres visant à questionner les frontières nationales comme espace pertinent de l’analyse de l’accumulation pour favoriser la prise en compte de jeux d’échelles. Les propositions devront afficher une visée théorique et leur capacité à rendre compte dans le même temps de données empiriques sera valorisée.

Il nous paraît pertinent de lancer un appel sur cette thématique de l’accumulation et la/le politique dans un contexte où les formes d’accumulation du capital se transforment et où un renouvellement sur la dialectique entre ces thématiques et entre les diverses sciences sociales (économie politique, science politique et sociologie) apparaîtrait salutaire.

Date limite d’envoi des propositions : avant le 30 novembre 2018 aux adresses suivantes :

Les articles peuvent être rédigés en français ou en anglais.

Contact : regulation@revues.org
En savoir plus : consulter la page Web de l’appel

RAPPEL : Appel à articles : revue Les Cahiers de la Lutte Contre les Discriminations (15/12/2018)

Les Cahiers de la Lutte Contre les Discriminations ont lancé un nouvel appel à articles pour un numéro thématique sous la direction de Tanguy Dufournet et Djaouida Séhili (CMW), dont la parution est prévue pour fin juin 2019.

Intitulé : « Mutations du Travail et “nouvelles” formes de discriminations »

Argumentaire partiel : ce numéro des Cahiers de la Lutte Contre les Discriminations entend s’intéresser aux mutations du travail, tant dans leurs dynamiques de transformations non stabilisées dans un contexte de chômage de masse, que dans leurs conséquences discriminatoires sur les personnes selon leur genre, classe, race, état de santé, âge, etc. Ce qui invite les auteur.e.s à les appréhender à la fois dans leur dimension interdisciplinaire et internationale.
Dans ce sillage, les contributions mettant en perspective une approche intersectionnelle, rendant compte de la complexité des discriminations, seront particulièrement privilégiées dans ce numéro de la revue.

Dans ce numéro, il conviendra donc aux auteur.e.s, de saisir en quoi la détérioration du salariat, induite par ces nouvelles logiques dites collaboratives, peut induire de formes spécifiques d’inégalités et de discriminations dont les enjeux de sociabilité et d’inégalités qui en résultent sont loin d’être connues dans leurs conséquences et encore moins maîtrisés.

Date limite d’envoi des proposition : avant le 15 décembre 2018 aux deux adresses suivantes : tanguy.dufournet@univ-lyon2.fr et djaouida.sehili@univ-lyon2.fr.

Contact : Tanguy Dufournet et Djaouida Séhili
En savoir plus : consulter la page Web de l’appel

FINANCEMENT DE LA RECHERCHE

RAPPEL : Lyon 2 : Lancement du dispositif interne d’amorçage de projets « ASTRE 2018 »

L’Université Lumière Lyon 2 a lancé un nouveau dispositif interne pour la recherche. Il s’agit d’un dispositif d’amorçage en vue du dépôt d’un projet auprès de grandes agences de financement, nationales ou internationales.

Ce dispositif porte deux grands objectifs :

Une aide financière d’un montant maximum de 10 000 € par projet pourra être accordée et permettra notamment de couvrir les frais liés à l’organisation de réunions de consortium, de missions de réseautage et de prestations de traduction.
Afin de favoriser la flexibilité et de prendre en compte la diversité des calendriers des bailleurs de fonds nationaux et internationaux, ce dispositif expérimental fonctionnera au fil de l’eau.

Un soutien formel de l’unité de recherche de la.du porteur.se du projet est un prérequis indispensable pour toute demande d’accompagnement.

Les personnes potentiellement intéressées par ASTRE 2018 sont invitées à contacter le Pôle Projets de la Direction de la Recherche et des Écoles Doctorales de l’Université Lumière Lyon 2 : dred.projets@univ-lyon2.fr

Contact : dred.projets@univ-lyon2.fr
En savoir plus : règlement du dispositif en pièce jointe :

RAPPEL : IDEXLYON : Lancement de deux campagnes de soutien : colloques et écoles thématiques

L’Université de Lyon, via le projet IDEXLYON, lance deux campagnes de soutien : une pour les colloques et une pour les écoles thématiques.

Les colloques et les écoles thématiques soutenus auront un double objectif de diffusion du savoir scientifique et du développement de la notoriété internationale du site Lyon Saint-Étienne :

Les campagnes seront ouvertes toute l’année 2018.

Contact : pia@universite-lyon.fr

RAPPEL : Société française de statistique : 2e édition du Prix Alain Desrosières (31/08/2018)

Le groupe « Histoire de la statistique, des probabilités et de leurs usages » de la Société française de statistique organise la deuxième édition du Prix Alain Desrosières, qui vise à distinguer un travail inédit (mémoire ou rapport), un ouvrage publié, un article conséquent, écrit en français, réalisé récemment qui place la statistique, ou plus largement la quantification, au cœur de l’analyse sociologique (toutes les disciplines de sciences sociales pouvant être mobilisées) et qui éclaire les processus politiques de conception, de production et de diffusion des chiffres, ses acteurs, ses enjeux, ses effets et ses usages avec le recul auquel invitait Alain Desrosières.

Il récompensera en priorité un-e jeune auteur-e ou chercheur-e (thèse soutenue depuis moins de 3 ans et au plus tard le 1er octobre, élève en Master, etc.), sans exclusive en matière de discipline académique (histoire, sociologie, statistique, science politique, ethnologie, etc.).
Afin de comparer des travaux de même dimension, les personnes qui souhaitent présenter des travaux en lien avec leur thèse ou leur mémoire de Master devront choisir le chapitre le plus en adéquation avec la philosophie des travaux que l’on souhaite primer, accompagné de l’introduction générale de la thèse et son sommaire (respectivement du Master) ou rédiger l’équivalent d’un article montrant les liens avec ce thème.

Pour sa deuxième édition, ce prix d’un montant de 1 000 euros sera remis lors du séminaire sur l’histoire des enquêtes sociales qui sera organisée le 22 novembre 2018 par le groupe Histoire de la statistique, des probabilités et de leurs usages de la Société française de statistique (SFdS).

Date limite d’envoi des candidatures : les personnes souhaitant candidater peuvent envoyer le travail qu’elles soumettent au concours en format PDF ou équivalent à prixalaindesrosieres@gmail.com jusqu’au 31 août 2018.

Contact : prixalaindesrosieres@gmail.com
En savoir plus : appel à candidatures complet en pièce jointe :

DAAD : Bourses de recherche pour doctorants, post-doctorants et EC (15/09/2018)

Le DAAD (Office allemand d’échanges universitaires) propose trois programmes de bourses de mobilité. Ils s’adressent aux jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants) ainsi qu’aux enseignants-chercheurs confirmés domiciliés en France qui souhaitent effectuer un séjour de recherche en Allemagne en 2019 :

Dates limites de candidature pour ces trois programmes :

Contact  : Lotta Resch
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

RAPPEL : Cnaf : Appel à candidatures Prix de Master 2 et Cifre (17/09/2018)

Dans le cadre de sa mission d’encouragement à la recherche, la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) propose :

Les projets de thèse et les mémoires doivent s’inscrire dans le cadre général des missions de la branche Famille :

La date limite de remise des dossiers est arrêtée au 17 septembre 2018, le cachet de la poste faisant foi.
Les candidatures doivent également être adressées par voie électronique, dans le même délai, à jeunes.chercheurs@cnaf.fr

Contact  : jeunes.chercheurs@cnaf.fr
En savoir plus : consulter la page Web dédiée



Prochaine Lettre à paraître à la rentrée de septembre - Excellentes vacances à tou.te.s !
Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement