Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mercredi 03 février 2016

VIE DU LABO

RAPPEL : Deuxième séance du séminaire doctoral 2015-2016 du Centre Max Weber (15/02/2016)

L’équipe d’organisation du séminaire doctoral 2015-2016 du Centre Max Weber convie à sa deuxième séance.
Pour rappel, le thème retenu pour l’édition 2015-2016 est celui des écritures de la thèse. Il s’agit de discuter et d’échanger autour de différents types d’écritures qu’on peut rencontrer au cours du parcours doctoral, et de travailler collaborativement à la relecture et correction de travaux en cours de doctorant-e-s.

Intitulé de la séance : « Rédiger une proposition de communication »

Responsable : Clémence Perronnet

Calendrier des séances suivantes :

Si vous souhaitez participer à l’organisation de l’une des séances prévues ou que vous voulez proposer un de vos travaux d’écriture en cours à la relecture - bienveillante - des participant-e-s, n’hésitez pas à prendre contact avec le/la responsable de la séance.

La deuxième séance se déroulera le lundi 15 février 2016, de 17h à 19h, à l’Institut des sciences de l’homme, en salle Berty Albrecht (16 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Elle sera suivie d’un buffet.

Contact : sem.doc.cmw@gmail.com

VIE SCIENTIFIQUE

RAPPEL : Quatrième séance du séminaire de l’équipe TIPO (05/02/2016)

L’équipe 1 Travail, institutions, professions et organisations invite à la quatrième séance de son séminaire 2015-2016.

Son invité en sera Antoine Bevort (laboratoire Lise/CNAM).

Intitulé de l’intervention : « Démocratie sociale : comparaison France/Pays-Bas »

Résumé : sur la base des deux formes de démocratie, majoritaire et de consensus, identifiées par Lijphart (1999), l’article présenté au cours de cette intervention explore la pertinence d’une typologie similaire distinguant d’une part, les modèles de démocratie sociale fondés sur la confrontation, et d’autre part, ceux basés sur la négociation, qui permettrait de caractériser les relations professionnelles dans les pays de l’Union européenne et de mieux comprendre le lien entre ces modèles et les performances sociales et économiques d’un pays. La démocratie sociale est considérée comme une forme d’action collective dans le domaine des relations professionnelles découlant de la citoyenneté sociale et économique.

Sept dimensions ont été choisies pour mettre en évidence les modèles généraux : le système de protection sociale, les acteurs collectifs, la négociation collective, les conflits du travail, les institutions et forums sociaux et économiques, la représentation des travailleurs et les processus décisionnels. La France et les Pays-Bas étant de bons exemples, l’un du type de la démocratie majoritaire, l’autre du type de la démocratie par consensus, ces pays ont été choisis pour tester la pertinence des deux modèles de démocratie sociale. Les deux pays illustrent clairement l’existence de ces deux modèles.

La séance se déroulera le vendredi 5 février 2016 de 10h à 13h, en salle André Frossard de l’Institut des sciences de l’homme (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Michèle Dupré et Gilles Herreros
En savoir plus : texte de l’article présenté : Bevort A., 2016, « Negotiated versus adversarial patterns of social democracy : a comparison between the Netherlands and France », Transfer : European Review of Labour and Research, 22(1) : 63-80, disponible à l’adresse suivante (accès authentifié).

RAPPEL : Cinquième séance du séminaire Action Collective 2015-2016 « Reconstituer des parcours et des univers militants » (08/02/2016)

Le séminaire Action collective 2015-2016, commun au Centre Max Weber et à Triangle, invite à sa cinquième séance.

Elle aura pour intervenant François Alfandari, doctorant en science politique à Lyon 2 - Triangle.

Intitulé de l’intervention : « Les trajectoires de militants CGT d’un hôpital psychiatrique de 1968 à nos jours : entre travail et syndicalisme »

Résumé : dans cette présentation, il s’agira de saisir l’activité syndicale et l’engagement des militants au prisme de la profession, ici le travail en psychiatrie, depuis 1968 à nos jours. Le travail de l’auteur porte sur les militants syndicaux de la CGT de l’hôpital psychiatrique du Vinatier. Deux périodes seront mises au jour, un « âge militant » et un « âge économique », qui caractérisent l’institution et le travail en psychiatrie, renvoyant chacun à des formes différentes d’engagement.

Les inscriptions se font auprès de Daniel Thin.

La séance se déroulera lundi 8 février 2016, de 10h30 à 12h30, en salle R253 de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Lilian Mathieu
En savoir plus : consulter la page Web du séminaire

RAPPEL : Première séance de la 5e édition du cycle de conférences « Penser les primes socialisations : regards croisés » (17/02/2016)

Le cycle de conférences Penser les primes socialisations : regards croisés est co-organisé par l’Institut français de l’Éducation (IFÉ) et le Centre Max Weber dans le cadre d’un programme de recherche piloté par Bernard Lahire. Il vise à cerner les conditions historiques, sociales et psychologiques de production des perceptions, des représentations, des croyances, des goûts et des habiletés d’ordres divers au cours de la petite enfance.

La première conférence de son édition 2016 aura pour invité Jean-Sébastien Eideliman, maître de conférences en sociologie (CERIES, Université Lille 3 / CERMES3).

Intitulé de la conférence : « Trajectoires de soin et socialisations. Effets croisés »

Jean-Sébastien Eideliman a soutenu en 2008 une thèse de sociologie sur la prise en charge familiale et institutionnelle des enfants et adolescents dits handicapés mentaux (https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00333296/document).
Il mène actuellement une enquête collective sur les enfants désignés comme « agités » - dont certains sont diagnostiqués hyperactifs. C’est sur cet ensemble de travaux qu’il s’appuiera pour analyser le parcours et la socialisation de ces enfants, entre leur famille, l’école et les institutions médicales.

L’entrée est libre.

La conférence se tiendra mercredi 17 février 2016, de 17h à 19h, en salle de conférence de l’IFÉ (19 allée de Fontenay - 69007 Lyon).

Contact : Olivier Vanhée

RAPPEL : Chaire « Égalité, Inégalités et Discriminations » : conférence (19/02/2016)

La Chaire « Égalité, Inégalités et Discriminations » de l’Université Lumière-Lyon 2 organise, en partenariat avec Sciences Po Lyon, une conférence atour de l’ouvrage Le grand repli (N. Bancel, P. Blanchard, A. Boubeker, La Découverte, 2015).

Notre collègue et directeur adjoint Ahmed Boubeker présentera l’ouvrage dont il est co-auteur.

Discutant : Vincent Geisser, politologue (IREMAM, CNRS, Aix Marseille Université).

Organisation et animation : Djaouida Sehili, sociologue (Centre Max Weber) et Marie-Christine Cerrato-Debenedetti, politologue (IREMAM, CNRS, Aix Marseille Université, co-responsables de la Chaire « Egalité, Inégalités & Discriminations ».

Résumé de l’ouvrage par l’éditeur : ce livre est d’abord une réaction au processus qui mène la France au bord de l’abîme, sur fond d’angoisses identitaires et de nostalgie de grandeur. Comment en est-on arrivé là ? À cette fragmentation de la société, à ces tensions intercommunautaires, au ressac effrayant de l’antisémitisme, du rejet de l’islam et de la haine de soi ? Comment en est-on arrivé à une logique de repli généralisée ? Comment la France a-t-elle pu céder en quelques années à la hantise d’un ennemi intérieur et au rejet de l’immigration ? Comment expliquer les blocages de la mémoire collective sur la colonisation ou l’esclavage ? Certes, nous ne sommes plus au « bon temps des colonies », mais certains ont la nostalgie de cet « ordre impérial », revendiqué comme l’idéal d’une « France blanche ».

Les inscriptions s’effectuent à l’adresse suivante : inscription.chaire.eid@gmail.com

La conférence est organisée vendredi 19 février 2016, de 18h à 20h, en salle CR34 (Bâtiment Clio) de l’Institut d’Études du Travail de Lyon (4 bis rue de l’Université - 69007 Lyon).

Contact : Djaouida Sehili
En savoir plus : table des matières de l’ouvrage disponible sur le site Web de l’éditeur

APPELS À CONTRIBUTIONS/CANDIDATURES

RAPPEL : MSH Ange-Guépin : Appel à candidatures : Université d’été « Genre et discriminations sexistes et homophobes » (15/02/2016)

Dans le cadre du programme de recherche Genre et discriminations sexistes et homophobes, GEDI, un appel à candidatures est lancé pour l’Université d’été du programme.

Le programme Genre et Discriminations sexistes et homophobes est porté par la SFR Confluences de l’Université d’Angers et dirigé par Christine Bard. Il s’agit d’un programme, financé par la Région Pays de la Loire, qui réunit 98 universitaires et doctorant.e.s issu.e.s des universités ligériennes (Angers, Nantes, Le Mans) ainsi que des universités partenaires en France et à l’étranger, en particulier l’UQAM (Canada).

L’université d’été se déroulera du mercredi soir au samedi soir du 8 au 11 juin 2016 dans le domaine de Port-aux-Rocs au Croisic. Elle s’adresse à 20 doctorant-e-s de lettres, langues, sciences humaines et sociales et à 10 intervenant-e-s invité-e-s.

Conditions de candidature : le dossier de candidature est composé d’un résumé (1500 signes) du sujet de la thèse (en lettres, langues, sciences humaines, droit), d’un CV, d’une lettre de motivation de 2 pages maximum, d’une photocopie de la carte d’étudiant.e. Les frais des étudiants retenus sont pris en charge pour l’hébergement et les repas. Les frais de voyage sont à leur charge ou à la charge de leur laboratoire. Les frais d’inscription sont de 50 euros.

La candidature est à envoyer à Pauline Boivineau : pauline.boivineau@univ-angers.fr au plus tard le lundi 15 février 2016.

Contact : Pauline Boivineau
En savoir plus : texte de l’appel complet en pièce jointe :

PDF - 237.7 ko

Sidaction : Appel d’offres scientifique et médical (04/03/2016)

Sidaction renouvelle son appel d’offres scientifique et médical pour le soutien de la recherche en 2016.

L’appel d’offres est ouvert à tous les chercheurs et toutes les disciplines ayant une pertinence pour l’avancée des recherches sur le VIH/sida et pour la prise en charge des patients. Pour stimuler les approches multidisciplinaires les chercheurs n’exerçant pas directement dans le domaine du VIH/sida sont invités à collaborer avec des équipes investies dans la recherche sur le VIH/sida.

Seront examinés par le Comité Scientifique et Médical :

Les jeunes chercheurs pourront être financés dans le cadre d’un projet donné :

Clôture des candidatures : 4 mars 2016, 13h00.

Contact : eawards-sps@sidaction.org
En savoir plus : appel complet consultable à l’adresse suivante

Apec : Appel à projets de recherche en partenariat 2016 (15/03/2016)

Depuis 2007, le département études et recherche de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) lance annuellement un appel à projets de recherches en partenariat avec différentes équipes de recherche publique et universitaire.

Ces partenariats visent trois objectifs principaux :

Cet appel à propositions de projets est ouvert sans restriction aux équipes, centres, instituts et laboratoires, implantés en France ou non, sous statut français ou non. Outre les laboratoires spécialisés sur la catégorie cadre, il y a une attente forte à l’égard des équipes dont les champs et les objectifs de recherche peuvent recouper les missions et les centres d’intérêt actuels de l’Apec.

Thématiques : pour l’appel à propositions de recherche 2016, 3 thématiques ont été identifiées comme prioritaires :

Pour être retenues, les propositions déposées devront être en cohérence avec les missions de l’Apec et son Mandat de Service Public : insertion professionnelle des jeunes issus de l’enseignement supérieur, sécurisation des parcours professionnels des cadres, sécurisation des recrutements des entreprises et diffusion des offres d’emploi.

Les propositions doivent être adressées par voie électronique à l’adresse suivante : partenariats-recherche@apec.fr au plus tard le mardi 15 mars 2016.

Contact : partenariats-recherche@apec.fr
En savoir plus : texte de l’appel complet en pièce jointe :

PDF - 413.5 ko

RAPPEL : ANR : Appel à projets européen sur le développement urbain durable (15/03/2016)

L’Agence nationale de la Recherche (ANR) lance, en partenariat avec 18 pays européens, un appel conjoint pour le financement de projets de recherche multilatéraux sur le développement urbain durable.

Intitulé : « Pour aider à la création de zones urbaines attrayantes, durables et économiquement viables, dans laquelle les citoyens européens pourront prospérer »

Résumé partiel : l’objectif majeur de cet appel est de promouvoir des projets de recherche destinés à étudier de nouvelles solutions dans le domaine urbain, et d’en démontrer la faisabilité afin de réduire le décalage entre l’état actuel des connaissances (dans les modèles et les visions de développement durable) et la mise en œuvre de cette connaissance dans les politiques publiques, la planification, la gestion et la conception des villes européennes.

Ce décalage doit être abordé par différents moyens comme les projets de recherche et d’innovation transdisciplinaires et intégratifs. Pour régler cette question et soutenir la transition urbaine vers plus de durabilité, l’appel encourage une approche plus holistique et systémique que les approches sectorielles actuellement prédominantes.

Trois thèmes sont définis :

La soumission et l’évaluation des projets seront réalisés en deux étapes. Chaque pays doit financer ses équipes nationales en fonction de ses propres procédures.

Date limite de soumission des dossiers : mardi 15 mars 2016, 12h00.

Contact : johannes.bockstefl@ffg.at et joanna.komperda@ncn.gov.pl
En savoir plus : appel détaillé disponible à l’adresse suivante

RAPPEL : Appel à communications : « Penser les nouvelles problématiques éducatives dans une perspective internationale » (29/03/3016)

L’Observatoire universitaire international Éducation et Prévention (OUIEP) et ses partenaires ont ouvert un appel à communications en vue de l’organisation du colloque international :

« Penser les nouvelles problématiques éducatives dans une perspective internationale. Recherches en éducation et recomposition des espaces scolaires et éducatifs »

Ce colloque aura lieu à l’Université Paris Est, site de l’ESPE de Créteil les 16, 17 et 18 novembre 2016.

Résumé partiel : l’échec scolaire, la violence à l’école, le décrochage scolaire, les discriminations ethnoraciales, sexuées et selon l’orientation sexuelle, sont quelques-unes des nouvelles problématiques éducatives dont il reste à analyser les constructions, les usages et les critiques qui leur sont adressées (Lemieux, 2009).

On peut s’interroger sur les conditions de leur émergence dans les démocraties dont les systèmes éducatifs sont massifiés. Sont-elles un effet incontournable des organisations scolaires contemporaines ? Marquent-elles un affaiblissement de l’école dans sa visée socialisatrice, ou au contraire une forme de scolarisation du social qui oblige à un traitement croisé des difficultés posées ? Comment ces difficultés s’agrègent-elles aux contextes locaux et à leurs marqueurs sociologiques ?

Les formes de désignation de ces objets, la manière dont ils sont pris en charge, la perception qu’en ont les acteurs et ce qu’elles disent de la recomposition des espaces scolaires et éducatifs seront au cœur de ce colloque. Il doit être l’occasion de comparer des terrains et des objets qui pourront traiter des formes de désignation de ces nouvelles problématiques éducatives, des modalités de leur prise en charge à l’échelle locale, nationale ou transnationale, et de la manière dont ces situations sont appréhendées par les différentes catégories d’acteurs éducatifs, y compris les élèves. Le colloque doit également être l’occasion d’une mise à l’épreuve croisée de différentes recherches portant sur différents contextes nationaux ou régionaux, tout en privilégiant aussi la mise en perspective de travaux comparatifs à l’échelle internationale autour de ces questions.

Quatre axes thématiques ont été définis :

Date limite de soumission des propositions : 29 mars 2016.

Contact : probeduc@sciencesconf.org
En savoir plus : texte de l’appel consultable sur le site Web dédié

RAPPEL : BpiFrance : Appels à projets - PME françaises (31/03/2016)

La banque publique d’investissement (Bpifrance) a regroupé des données inédites sur les PME françaises, tant en série historique, qu’en diversité et volume. Ces ressources sont désormais accessibles à la communauté scientifique dans le cadre d’appels à projets lancés par Bpifrance Le Lab.

Dans ce cadre, Bpifrance Le Lab ouvre un nouvel appel à projets. Il s’agit de faire émerger des travaux originaux et inédits, permettant d’apporter un éclairage nouveau sur les PME, et d’alimenter les échanges et les débats d’idées au sein de Bpifrance Le Lab.
Bpifrance Le Lab se propose ainsi de mettre les données du portefeuille historique de Bpifrance Financement à la disposition des chercheurs sélectionnés, dans des conditions d’accès contrôlées.

Nouveauté par rapport à l’édition 2014, cet appel à projets comporte deux volets :

Les équipes de recherche peuvent donc choisir entre ces deux volets.

Les dossiers de candidature doivent être déposés en ligne avant le 31 mars 2016, minuit.

En savoir plus : texte de l’appel consultable sur la page Web dédiée

ACCOMPAGNEMENT/FORMATIONS

RAPPEL : Informations concernant les Espaces Quanti du Centre Max Weber

Le prochain espace quanti prévu le 4 février est annulé faute de participants inscrits.

En conséquence, les dates de l’ensemble des séances sera fixé jusqu’au mois de juin, afin de pouvoir afficher un planning stable un peu plus longtemps à l’avance.

Pour nous aider à choisir au mieux les demi-journées lors desquelles se tiendront ces ateliers, n’hésitez pas à remplir le framadate suivant avec vos disponibilités :

https://framadate.org/75cMyuBqfJHNp8Xv

Contact  : Julien Barnier et Karine Pietropaoli
En savoir plus : consulter l’adresse suivante

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement