Marlène Bouvet

Doctorant.e.s - ENS de Lyon

Doctorante à l’ENS de Lyon, chargée d’étude pour l’INJEP (Ministère de l’Education) et chargée de TD à l’Université Lyon 2

Équipe Dispositions, pouvoirs, cultures et socialisations

ACTIVITÉS ACTUELLES

Doctorante sous la direction de Christine Détrez, Marlène Bouvet conduit actuellement une thèse de doctorat initialement intitulée « La carrière dépressive : entre « misères de position », de situation et de disposition(s). Médicalisation de la démotivation, rationalisation de l’échec et incorporation de techniques de régulation émotionnelle ». Il s’agit d’une ethnographie au sein d’une clinique privée dédiée au traitement des troubles de l’humeur, auprès d’une population dont le spectre s’étend des "classes populaires stabilisées" (Schwartz) jusqu’aux professions libérales et intellectuelles.

Simultanément, elle coordonne l’enquête "Pratiques culturelles des jeunes de milieux populaires", dirigée par Chantal Dahan et Christine Détrez commandée par l’INJEP (Ministère de l’éducation).

Enfin, elle se consacre à la délivrance de TD d’initiation à l’enquête et de méthodologie à l’Université Lyon 2 (Portail Sciences Sociales), auprès d’étudiant.e.s de Licence 1.

ARTICLE DANS UNE REVUE A COMITE DE LECTURE

• Bouvet, M. (2018), « Du « matheux » bourgeois au « Quant » corporate. Les héritiers des classes supérieures scientifiques à l’épreuve de la finance londonienne », Émulations - Revue de sciences sociales (25), p. 23-43. Numéro intitulé « L’origine sociale des dispositions professionnelles » et dirigé par David Pichonnaz et Kevin Toffel (Haute École de santé Vaud), parution le 10 septembre 2018.

CHAPITRE D’OUVRAGE

• « Une légitimation paradoxale de la tristesse : entre biologisation de la dépression et injonctions au travail sur soi », article dérivé de l’intervention au colloque « Biologiser les faits sociaux » dans le cadre du labo junior « « Corps ordonnés, la production de normes en Turquie et en France », à l’ENS de Lyon, le 22 novembre 2018 (date de rendu le 30 juillet 2019).

COMMUNICATIONS LORS DE COLLOQUES

• « Les « dispositions émotionnelles » à l’épreuve du système de classification psychiatrique », Congrès de l’Association Française de Sociologie, RT 50 (« Socialisations »), août 2019 (à venir).

• « Le travail psychiatrique sur les « troubles de l’humeur ». De l’appropriation des systèmes de classification psychiatriques à l’art d’euphémiser le (dé)classement social », Congrès de l’Association Française de Sociologie, RT 19 (« Santé, médecine, maladie et handicap »), août 2019 (à venir).

• « Les usages du « parcours biographique » dans la thérapie. Du parcours comme support de catégorisation psychiatrique à la thérapie comme instrument de mise à distance du (dé)classement social », Congrès de l’Association Française de sociologie, RT22 (« Parcours de vie et dynamiques sociales »), août 2019 (à venir).

• « Apprendre à s’affirmer dans un cadre apolitique : la thérapie cognitive et comportementale, une voie d’émancipation « limite » pour les femmes ? », intervention au Congrès du Genre, août 2019 (à venir).

• « Une légitimation paradoxale de la tristesse : entre biologisation de la dépression et injonctions au travail sur soi », intervention au colloque « Biologiser les faits sociaux » dans le cadre du labo junior « « Corps ordonnés, la production de normes en Turquie et en France », à l’École Normale Supérieure de Lyon, le 22 novembre 2018.

• « La psychologisation de l’épuisement professionnel en clinique privée : entre l’inculcation d’outils « TCC » et la reconduction des incitations managériales à l’ « adaptation » ? La thérapie comme lieu ambivalent d’une recomposition des représentations individuelles du travail », Symposium international intitulé « Subjectivité et travail : entre mal-être et bien-être - Construction d’un nouveau paradigme de la santé au travail », à la Havane (Cuba), le 29, 30, 31 octobre 2018.

JOURNÉES D’ÉTUDE

• « L’hospitalisation consentie au sein d’une clinique privée à la pointe du traitement de la dépression, ou l’anti-Asiles de Goffman. Une thérapie cognitivo-comportementale dispensée à l’abri de toute « pression sociale » ». Journée d’étude « Enfermements : contrôles et reconfigurations », séminaire « Enfermement » dirigé par Yasmine Bouagga (CNRS, Triangle) et Frédéric Le Marcis (ENS Lyon, Triangle), le 23 novembre 2018.

• « Les dépressifs au Club Méd’ : de l’intériorisation du stigmate à l’appropriation d’un discours compassionnel biologisant ». Journée d’étude « Stigmates : faire face, faire face », organisée par le labo junior « Altérités, Marginalités, Catégorisations » de l’ENS de Lyon, le 12 octobre 2018.

• « La culture de classe dans l’expérience de la dépression : affects, langage et capitaux », Journée d’étude transversale des doctorants du Centre Max Weber, novembre 2017.

• « L’étude de la dépression dans une perspective de classe : fixer le curseur de l’interdisciplinarité dans la définition sociologique d’un « objet d’importation », intervention au cours de la journée d’étude « L’interdisciplinarité : défis méthodologiques et enjeux de positionnement pour le jeune chercheur » (Laboratoire du CESSMA), Paris Diderot, le jeudi 26 octobre 2017.

INVITATIONS EN SÉMINAIRE

• « La pathologisation de l’épuisement professionnel. De l’étiquetage des salariés à la Poste, à l’inculcation de compétences émotionnelles et relationnelles en clinique privée », intervention en binôme au sein du séminaire doctoral du Centre Max Weber, avril 2018.

• « Racontez-moi votre dépression : la « tentation maximaliste » dans le recueil d’un récit de vie sur la genèse du mal-être », intervention au sein du séminaire interdisciplinaire Réseau d’Idées sur la Santé, à Lyon, janvier 2018.

• « Au-delà d’une statistique des « facteurs de risque » et en-deçà d’une phénoménologie des émotions : étudier le devenir dépressif dans une perspective de socialisation », Séminaire doctoral de l’équipe Dispositions, Pouvoir, Culture et Socialisation, janvier 2016.

RECENSIONS SCIENTIFIQUES

• « Eva Illouz (dir.), Les marchandises émotionnelles », Lectures (En ligne), compte-rendu en cours.

• « Lise Demailly et Nadia Garnoussi (dir.), Aller mieux. Approches sociologiques », Lectures (En ligne), Les comptes rendus, juin 2017, mis en ligne le 12 juin 2017, consulté le 26 février 2018. URL : http://journals.opensedition.org/lectures/22988