Centre Max Weber - UMR 5283

Centre Max Weber - UMR 5283

Séminaire équipe 4 « Patrimonialisation - publics et numérique : quelles dynamiques et quels enjeux ? », 16 mai 2014, 9h30-12h30

Équipes concernées :  

Cette séance du séminaire de l’équipe 4 se situe à l’issue et dans le prolongement d’une recherche menée sur les lieux à histoires et mémoires multiples. Un des terrains de cette recherche a porté plus précisément sur la prison Montluc transformée en Mémorial autour d’une seule période de son histoire en 1943-1944 lorsque la prison était allemande, négligeant pour l’instant d’autres histoires et mémoires du lieu. Cette recherche, menée par Alain Battegay et Marie-Thérèse Têtu, avec l’appui de Nawal Guendouz (dans le cadre d’un stage pour le Master Espaces publics) s’est attachée à suivre et interroger ce processus en cours selon la trame de questions suivantes. Comment cette patrimonialisation s’est opérée, avec quels acteurs, et quelle est sa dimension publique ? A quels choix d’histoire et de mémoires cela a conduit ? Comment ces choix sont mis à l’épreuve des publics et de la diversité de leurs rapports au lieu, à ses histoires et mémoires multiples ?

Par ailleurs, cette séance se situe également dans le cadre de la construction du projet de l’équipe 4 pour le quadriennal à venir. Elle vise ainsi à contribuer à engager le débat pour préciser le contenu et les orientations problématiques de l’axe cultures publiques et mondes numériques approché ici à partir de recherches sur la patrimonialisation de l’histoire et des mémoires des conflits.

Se pose aujourd’hui la question du choix du numérique, de ses apports et ses contributions possibles pour rendre visible et intelligible la dimension publique de la patrimonialisation et pour dynamiser la contribution des publics à cette patrimonialisation.

On présentera alors comment nous avons conçu tenant compte des ressources du numérique et en vue de leur exploitation ultérieure la structuration des données dans un premier temps.

Et dans un second temps comment s’élaborent et s’expérimentent des formes contributives, à partir des questions émanant de la recherche et avec des outils numériques à imaginer qui peuvent y apporter des réponses.

Après une présentation de quelques uns des matériaux issus de la recherche et de leur exploitation numérique envisagée le débat pourra s’engager sur :

- les conceptions de la patrimonialisation et des épreuves publiques qui sont engagées ici ainsi que leurs enjeux dans nos sociétés.

- en quoi le numérique, ses outils et ses pratiques contributives peuvent dynamiser la dimension publique de la patrimonialisation et participer de la construction du patrimoine et de sa transformation continue comme bien public ?

- le numérique, la patrimonialisation et ses publics, quels enjeux et questions pour la recherche, quelles ressources théoriques ?

Publié le 7 mai 2014

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales