Centre Max Weber - UMR 5283

Centre Max Weber - UMR 5283

Séminaire équipe 4 « Tracer la recherche et recours au numérique »

Vendredi 15 mars 2013 à l’IRAM (International Rhône-Alpes Médias – 7 rue P. Picasso – Saint-Etienne) 10h à 12h – visite de l’IRAM 13h30 à 16h30 – séance de séminaire

Équipes concernées :  

« Tracer la recherche » ou encore « Montrer la recherche en train de se faire » via les technologies du web est un axe commun d’échange et de réflexion qui réunit des archéologues (MOM), des chercheurs en sciences de l’informatique (LIRIS) et des sociologues du Centre Max Weber en appui sur des projets concrets de diffusion et de partage d’informations scientifiques avec des publics.

Nous proposons de partir de la présentation d’une enquête en cours et d’un projet de préfiguration d’un web documentaire sur la patrimonialisation de la prison de Montluc, un lieu à histoires et mémoires multiples, dont certaines sont marginalisées par les propositions officielles de remémoration. Il s’agira ensuite de soumettre à une discussion de cette séance du séminaire Tracer la recherche ce que le recours au numérique peut apporter pour renouveler l’accessibilité de l’histoire aux publics en leur permettant de suivre à la trace et de naviguer dans l’enquête menée par les sociologues, du point de vue des différentes disciplines des participants à cette séance (sciences de l’informatique, archéologues, sociologues, enseignants chercheurs et étudiants des écoles d’architecture et des Beaux arts).

La réflexion et les échanges pourraient partir du questionnement suivant :

- comment passer de l’enquête, de la production et collecte de données, de l’expérience et l’écriture scientifique à la publication numérique et à d’autres formes narratives délinéarisées rendues possibles par les technologies du web ? Et plus précisément comment donner une image et représenter ce qui n’est pas exposé au public (le processus de patrimonialisation et les histoires/mémoires marginalisées) ?
- qu’est ce que le multimédia, le transmédia et plus largement les dispositifs numériques transforment dans les formes et les conceptions du montage, dans les modes de représentation, mais également dans la structuration de l’information et des données ? L’un des enjeux consiste ici à articuler une problématique avec des contenus multiples et variés (images, son, vidéo, textes, documents...) rendant compte d’une réalité encore plus riche (objets tri-dimensionnels, histoire...), en connectant un espace virtuel avec les espaces réels.
- quelles nouvelles formes d’interactivité entre espaces physiques et espaces virtuels et avec leurs publics sont rendues possibles par les outils du web social, mais aussi par les outils d’annotation sur les données ou d’exploitation des traces, ou encore par des dispositifs numériques dans l’espace public (Qrcodes...) ?

L’intention de la séance, en appui sur un projet concret, est d’amorcer une réflexion interdisciplinaire sur les enjeux théoriques et pratiques communs et spécifiques à chaque discipline des usages du web. Que ce soit sur leur contribution au rapport entre sciences et société et au renouvellement de la question des publics. Que ce soit sur les vocabulaires de chaque discipline qui sont ici mobilisés, interrogés et enrichis par cette approche commune. Il s’agira de voir enfin en quoi les outils technologiques, et pas seulement leurs usages, font recherche pour chaque discipline, quelles sont les passerelles et les coopérations possibles.

Publié le 27 février 2013

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales