Centre Max Weber - UMR 5283

Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations

Socialisations des créateurs et socialisations culturelles

Tout d’abord, les travaux sur l’articulation des expériences socialisatrices des créateurs et les propriétés de leur création se poursuivent avec la suite et fin du projet Propriétés des créateurs et propriétés de leurs créations : sociologies implicites des œuvres et socialisations des écrivains financé dans le cadre du Cluster 13–Cultures, patrimoine et création de la Région Rhône-Alpes [1]. Ce grand chantier se poursuit par un travail sociologique portant plus spécifiquement sur le cas de Franz Kafka, articulant contexte historique (Prague, 1880-1924), biographie sociologique et lecture historique de l’intégralité des œuvres (Bernard Lahire). Par ailleurs, après la thèse d’Emilie Saunier sur Amélie Nothomb (financée dans le cadre du même projet), Frédérique Giraud s’engage dans une thèse portant sur les Visages de la bourgeoisie dans les Rougon-Macquart d’Émile Zola articulant expériences socialisatrices successives, littéraires et extralittéraires de Zola et sociologie implicite de ses œuvres .

Ce sont ensuite les recherches sur les socialisations culturelles qui sont poursuivies significativement à travers plusieurs travaux importants :

  • L’Étude sociologique de la pluralité des formes culturelles légitimes en Iran (thèse de Behnaz Khosravi).
  • Pour une sociologie du rire. Enquête sur la réception culturelle des œuvres comiques (thèse de Laure Flandrin, allocation couplée).
  • L’expérience culturelle de la bande dessinée : enquête qualitative sur les lectorats, subvention de la Bibliothèque Publique d’Information pour une recherche contractuelle menée à la demande de la Direction du Livre et de la Lecture du Ministère de la Culture (octobre 2008-avril 2010), sous la responsabilité scientifique de Christine Détrez et avec la collaboration d’Olivier Vanhée.
  • La mort charnelle et le cadavre dans la production artistique contemporaine : représentations, utilisations et limites du corps humain (financée dans le cadre du projet ANR dirigé par Fabienne Soldini ; cette partie de la recherche est placée sous la responsabilité scientifique de Christine Détrez, avec la collaboration de Pierre Mercklé, d’Anne Simon et d’Olivier Vanhée).

Notes

[1Note : ce texte est tiré du rapport d’évaluation remis à l’AERES début 2010.

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales