Centre Max Weber - UMR 5283

Centre Max Weber - UMR 5283
Imprimer Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte

Bienvenue sur le site du Centre Max Weber, laboratoire de sociologie basé à Lyon et Saint-Étienne, UMR CNRS 5283.

À la une

Appel à communication : enseigner la quantification

Les méthodes quantitatives seraient-elle en train de revenir en grâce auprès des enseignants et chercheurs en sciences sociales ? Le succès non démenti de l’école d’été Quantilille ou de l’atelier « Méthodes quantitatives pour l’historien » de l’EHESS, de même que la création de nouveaux cours dits de « méthodes quantitatives » dans diverses institutions universitaires, semblent le laisser présager. Après des décennies de dés-apprentissage des techniques même les plus élémentaires de comptage et de (...)

Équipes :   - Publiée le 14 octobre 2014

Lire la suite

Dernières actualités

Programme du cycle de conférences « Penser les primes socialisations : regards croisés »

Le cycle de conférences « Penser les primes socialisations : regards croisés » est organisé par l’Institut français de l’Éducation (IFÉ) dans le cadre d’un programme de recherche piloté par Bernard Lahire, professeur de sociologie à l’ENS de Lyon (équipe DPCS, CMW). Il vise à cerner les conditions historiques, sociales et psychologiques de production des perceptions, des représentations, des croyances, des goûts et des habiletés d’ordres divers au cours de la petite enfance. Programme Jeudi 12 février (...)

Équipes :   - Publiée le 24 octobre 2014

Lire la suite

Sous-traitance. Pour une meilleure régulation de la qualité du travail

Résumé La réalité de la sous-traitance questionne aujourd’hui la relation que l’entreprise entretient avec son environnement. Le fait de travailler pour un sous-traitant, la position dont l’entreprise bénéficie dans une filière productive, la répartition de la valeur ajoutée dans la « chaîne de valeur » impactent tant l’organisation du travail que la qualité de celui-ci. Les dysfonctionnements de la relation de sous-traitance participent au sentiment de précarité exprimé par les salariés et aux risques qui (...)

Équipes :   - Publiée le 16 octobre 2014

Lire la suite

La prison comme « laboratoire » des usages sociaux du droit, Corinne Rostaing

Dossier « La prison comme ’laboratoire’ des usages sociaux du droit », Corinne Rostaing, Revue Droit et Société (présentation ci-jointe)

Équipes :   - Publiée le 30 septembre 2014

Lire la suite

Seminaire de l’équipe travail : Intervention de Philippe Milburn

L’équipe Travail du Centre Max Weber invite à son séminaire du 3 octobre 2014 Philip Milburn, Professeur de Sociologie à l’Université de Versailles/St Quentin et membre du Laboratoire Printemps.

Équipes :   - Publiée le 25 septembre 2014

Lire la suite

Séminaire équipe MEPS « Socialisations plurielles » 3e journée : vendredi 24 octobre 2014

Une des questions posées par l’analyse de la socialisation est celle de l’articulation des différents processus de socialisation auxquels les individus participent, tout au long de leur existence. P. Berger et T. Luckman signalent ainsi comme un problème « fondamental » de la socialisation secondaire qu’elle « présuppose toujours un processus antérieur de socialisation primaire. C’est-à-dire qu’elle doit traiter avec un moi déjà formé et avec un monde déjà intériorisé » (1986, p. 191-192). Le problème à examiner est donc celui de la « consistance entre les intériorisations originales et les nouvelles » (ibid., p. 192). Le séminaire du MEPS propose précisément de s’intéresser à cette question de la consistance des socialisations plurielles des individus, ou pour le dire autrement aux manières dont se composent les différents processus de socialisation. La pluralité des processus de socialisation renvoie aussi bien à leur succession temporelle (socialisation primaire/secondaire) qu’aux différents mondes sociaux dans lesquels ils se déroulent (socialisation résidentielle/professionnelle/étudiante). L’objectif est d’identifier comment ces processus se déroulent et s’articulent concrètement, s’ils se renforcent les uns les autres, se distinguent ou se contredisent, mais également ce qu’ils produisent. Cette attention aux effets différenciés des processus de socialisation pourrait ainsi contribuer à un questionnement sur les poids respectifs des différentes socialisations.

Équipes :   - Publiée le 22 septembre 2014

Lire la suite

Voir toutes les actualités

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales