Lyon en luttes dans les années 68. Lieux et trajectoires de la contestation

Collectif de la Grande Côte - Lilian Mathieu (coord.)

Ouvrage de Collectif de la Grande Côte - Lilian Mathieu (coord.) , Presses universitaires de Lyon, 2018.

Le « Collectif de la Grande Côte » est une équipe de recherche en sociologie, science politique et histoire. Il est composé de François Alfandari (Université Lyon 2), Sophie Béroud (Université Lyon 2), Laure Fleury (ENS de Lyon et Université de Lausanne, CMW), Camille Masclet (Université Paris 8 et Université de Lausanne), Lilian Mathieu (CNRS-ENS de Lyon, CMW), Vincent Porhel (Université Lyon 1) et Lucia Valdivia (ENS de Lyon, CMW).

Contre l’image trompeuse d’un Mai 68 stricte­ment parisien et estudiantin, il est important de rappeler, cinquante ans après l’événement, qu’il a affecté la France entière. Manifestations étudiantes, occupation des universités, grève généralisée dans les entreprises et les services publics, échanges de pavés et de gaz lacrymogène sur les barricades… mais aussi mobilisation anticipatrice de la Rhodiacéta ou décès du commissaire Lacroix : le Mai lyonnais n’est pas que la simple reproduction de celui de la capitale, puisque c’est dans le Rhône que se sont déroulés certains des épisodes décisifs de la crise.

Étudier les années 68 à Lyon, c’est aussi replacer Mai 68 dans une séquence historique plus large, amorcée par l’explosion des effectifs universitaires et poursuivie par une floraison de mobilisations aussi diverses que déterminées, à l’extrême gauche et dans le champ syndical, au sein du mouvement féministe ou encore dans la vie des quartiers.

En savoir plus : présentation complète de l’ouvrage disponible sur le site Web de l’éditeur