Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 03 avril 2018

À LA UNE

RAPPEL : Appel à participation et à inscription aux Journées transversales du Centre Max Weber à Aussois

Les inscriptions définitives aux Journées transversales du Centre Max Weber à Aussois (5-6 juillet 2018) sont désormais ouvertes, de même que l’appel à participation lié.

Un site Web à été créé à cet effet : https://jtaussois-cmw.sciencesconf.org/

L’inscription se déroule en deux temps :

Pensez à vous inscrire sans tarder aux Journées (avant le 27 avril 2018). L’inscription aux ateliers est également obligatoire (date limite fixée ultérieurement).

Nous espérons que le pré-programme envoyé (disponible sur le site Web et réintégré en pièce jointe) vous donnera envie d’y participer.
Par la suite, nous ajouterons de brèves présentations de chaque atelier, ainsi que des textes et des articles pour permettre à chacun de préparer sa participation aux ateliers choisis. Nous vous proposerons également diverses formes de contributions (posters, commentaires, animations, interventions…). N’hésitez donc pas à retourner régulièrement sur le site pour suivre la préparation de nos journées.

Contact : jtaussois-cmw@sciencesconf.org
En savoir plus : pré-programme en pièce jointe :

VIE DU LABO

RAPPEL : Deuxième séance du séminaire doctoral du Centre Max Weber 2018 (17/04/2018)

Le séminaire doctoral du Centre Max Weber est animé par des doctorant.e.s et pour les doctorant.e.s du laboratoire. Il est un espace d’échanges au sein duquel il est possible de discuter, en toute convivialité, de vos recherches.
Cette année le séminaire consistera à faire intervenir des doctorant.e.s en binôme, pour bénéficier de leurs regards croisés sur des thèmes de recherche. Les organisatrices ont également trouvé intéressant de faire « discuter » les interventions par un.e ou deux doctorant.e.s volontaires. Si certain.e.s d’entre vous ont envie de se former à ce genre d’exercice dans un espace bienveillant comme le séminaire doctoral, n’hésitez pas à en faire la demande.

Intitulé de la deuxième séance : « La pathologisation de l’épuisement professionnel. De l’étiquetage des salariés à la Poste, à l’inculcation d’une compétence émotionnelle en clinique privée »

Intervenantes : Judith Ardagna (TIPO) et Marlène Bouvet (DPCS)

Discutant : Bastien Pereira Besteiro

La séance se déroulera le mardi 17 avril 2018, de 18h00 à 20h30, en salle D4-143 (ex. R-143) de l’ENS de Lyon, site Descartes (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Calendrier prévisionnel :

Tout.e.s les doctorant.e.s sont évidemment les bienvenu.e.s à ce séminaire doctoral, qui promet d’être riche et vivant. Chaque séance sera suivie d’un buffet convivial, qui sera l’occasion d’échanger entre doctorant.e.s et de passer un bon moment.

Contact :

En savoir plus : résumés des séances en pièce jointe :

RAPPEL : Troisième séance de l’atelier doctoral autour de l’écriture ethnographique (19/04/2018)

La troisième séance du nouvel atelier autour de l’écriture ethnographique à destination des doctorant.e.s du laboratoire est organisée.

Elle aura lieu le jeudi 19 avril 2019, de 14h à 17h30, en salle D4-143 du site Descartes de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

N’hésitez pas à informer les organisatrices de votre venue, qui pourront ainsi vous faire passer les textes sur lesquels vous vous appuierez au cours de la séance, pour que vous puissiez les lire en amont, et vous transmettre la consigne d’écriture pour un exercice d’écriture de 2 pages à rendre au plus tôt.
L’exercice n’est pas obligatoire, mais vous êtes fortement invité.e.s à faire ces lectures et cet exercice : ils participent de la dynamique de l’atelier et vont nourrir les échanges.

Calendrier prévisionnel :

Les séances se dérouleront de 14h à 17h30.

Contact :

VIE SCIENTIFIQUE

RAPPEL : Lyon 2 : « Rencontres autour du handicap » : Projection-débat co-org. CMW (04/04/2018)

En 2018, la journée de sensibilisation au handicap prend de l’ampleur. Avec les Rencontres autour du handicap organisées par l’Université Lumière Lyon 2, c’est une quinzaine de jours qui est proposée sur les deux campus avec des activités de mise en situation et des temps de réflexion du 28 mars 2018 au 11 avril 2018.

Une projection-débat est co-organisée, dans ce cadre, par Djaouida Sehili (CMW). Il s’agit du film :

« Anne-Sarah K. » (51 min) de Mathieu Simonet

Synopsis : Anne-Sarah Kertudo est juriste et écrivaine. Malentendante, elle a monté il y a dix ans la première permanence juridique de France pour la communauté sourde. Aujourd’hui Anne-Sarah perd progressivement la vue. Avec son ami d’enfance Mathieu Simonet, elle se pose la question des engagements : comment métamorphoser les obstacles physiques en forces intimes, familiales et politiques ?

La séance sera suivie d’un échange en présence de Anne-Sarah Kertudo et du réalisateur Mathieu Simonet.

Programme : mercredi 4 avril 2018

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Présence d’interprètes en langue des signes française (LSF).

L’événement se tiendra mercredi 4 avril 2018, dans l’enceinte du Grand amphithéâtre et dans la salle de réception du campus Berges du Rhône de l’Université Lumière Lyon 2 (16-18 quai Claude Bernard - 69007 Lyon).

Contact : Djaouida Séhili
En savoir plus : programmation générale des Rencontres disponible à l’adresse suivante

RAPPEL : Cinquième séance du séminaire CMW-Triangle « S’approprier le monde » (06/04/2018)

Le Centre Max Weber et Triangle invitent à la quatrième séance du nouveau séminaire scientifique « S’approprier le monde ».

La séance aura pour invité Eric Soriano, maître de conférence à l’Université Paul Valéry de Montpellier et chercheur au CRECE.

Intitulé de l’intervention : « “Je n’ai pas toujours été kanak”. Le sentiment d’appartenance dans la Calédonie de l’après-indigénat (1950-1970) »

La séance se tiendra le vendredi 6 avril 2018, de 9h30 à 12h, en salle H410 du campus Porte des Alpes de l’Université Lumière Lyon 2, bâtiment H (5 Avenue Pierre Mendès France - 69500 Bron).

Contact : Sophie Denave
En savoir plus : programme du séminaire en pièce jointe :

RAPPEL : Séance conjointe du séminaire de l’équipe TIPO et du séminaire Image Animée (06/04/2018)

L’équipe 1, Travail, institutions, professions et organisations et le Séminaire Image Animée du Centre Max Weber organisent conjointement une nouvelle séance de leur programmation respective.

Son intervenant en sera Jean Paul Filiod, maître de conférences HDR en sociologie (Université de Lyon (Lyon 1 - ESPÉ)) et co-responsable de l’équipe TIPO.

Intitulé de la séance : « Filmages de terrains et destin incertain des images »

Jean Paul Filiod effectuera un retour réflexif sur son usage de la vidéo numérique et sur la création d’un site Internet dans le cadre d’une recherche-développement.
Une interrogation constituera le fil rouge de la séance : le chercheur doit-il rester indifférent au destin incertain des images de recherche ou doit-il s’en préoccuper, en choisissant de limiter les usages de l’image animée au travail de terrain et négliger donc les aspects liés à la diffusion au-delà de celui-ci ?

La séance se déroulera le vendredi 6 avril 2018, de 10h à 13h, en salle André Frossard de l’Institut des sciences de l’homme (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Jean-Paul Filiod
En savoir plus : présentation complète de la séance en pièce jointe :

RAPPEL complété : Sixième séance du séminaire de l’équipe DVP (06/04/2018)

L’équipe 2 du Centre Max Weber, Dynamiques sociales et politiques de la vie privée, convie à la sixième séance publique de son séminaire 2017-2018.

Son invitée en sera Magali Mazuy, démographe (INED, CMW).

Intitulé de l’intervention : « Résultats de l’enquête Virage 2015. Des violences situées dans leurs contextes »

Résumé : une grande enquête quantitative sur les violences a été menée en 2015, coordonnée par l’Ined. L’un de ses objectifs de cette enquête est de restituer les situations de violence dans leur complexité. Les données ont été collectées auprès de plus de 27000 personnes, et renseignent sur les violences subies dans les différentes sphères de vie. De nombreuses informations ont également été collectées sur les contextes des faits de violences déclarés et sur les caractéristiques sociodémographiques des personnes interrogées.
Se distinguant des enquêtes de victimation, Virage a pour objectif de restituer, dans leur complexité, les différentes logiques d’action qui sous-tendent les situations de violence et d’en décrypter les ressorts.

La séance aura lieu le vendredi 6 avril 2018, de 10h à 13h, en salle Berty Albrecht de l’Institut des sciences de l’homme (16 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Gaëlle Clavandier
En savoir plus : programme (complété) du séminaire en pièce jointe :

RAPPEL : Sixième séance du séminaire « Action collective » 2017-2018 (12/04/2018)

Séance initialement prévue le jeudi 22 mars, reportée au jeudi 12 avril, même horaire et même lieu.

Le séminaire Action collective, commun au Centre Max Weber et à Triangle, en est à sa septième année d’existence. Il se propose cette année de réfléchir sur la thématique : Protestation et résistance en contexte autoritaire , en sollicitant des spécialistes de contextes autoritaires variés tant géographiquement que temporellement.

La sixième séance de l’édition 2017-2018 aura pour invité Aurélien Raynaud (CMW). Il viendra présenter sa thèse, soutenue en novembre dernier et intitulée :

« Engagement et conversion politique en conjoncture critique. La trajectoire d’un pionnier de la résistance. Emmanuel d’Astier, de l’Action française dans les années 1930 au Parti communiste à la Libération »

Pour les doctorant.e.s, l’inscription au séminaire se fait auprès de Sophie Béroud : sophie.beroud@univ-lyon2.fr.

La séance aura lieu le jeudi 12 avril 2018, de 10h30 à 12h30, en salle D4.260 (ex R.253) de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Lilian Mathieu
En savoir plus : présentation complète du séminaire sur le site Web de Triangle

RAPPEL : Journée d’information et d’échanges : « SHS et interdisciplinarité dans H2020 » (12/04/2018)

L’Université Paris-Saclay organise une journée d’information dédiée aux sciences humaines et sociales dans le programme Horizon 2020, le jeudi 12 avril 2018, à Orsay.
Un représentant du P.C.N. S.H.S. et du P.C.N. E.R.C., ainsi que des chercheurs participant à différents types de projets européens impliquant des équipes en S.H.S, interviendront lors de cette journée.

La matinée sera dédiée spécifiquement aux S.H.S. avec la présentation du Défi 6 sociétés inclusives, innovantes et réflexives , de l’E.R.C. et des Actions A.M.S.C du programme Horizon 2020.

L’après-midi sera consacrée à l’interdisciplinarité :

Cette journée d’information s’adresse à tous les chercheurs, enseignants-chercheurs, personnels des laboratoires et personnels des services support à la recherche, intéressés par l’insertion des S.H.S. dans le programme Horizon 2020.

La participation à cette journée est libre mais les inscriptions sont obligatoires via le formulaire en ligne suivant. Clôture des inscriptions le 8 avril.

Contact : samuel.costantin@universite-paris-saclay.fr
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

RAPPEL : Sixième séance du séminaire de l’équipe DPCS (13/04/2018)

L’équipe 5, Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations du Centre Max Weber, invite à la sixième séance de son séminaire « Travaux en cours ».

Ses intervenants en seront :

La séance aura lieu le vendredi 13 avril 2018, de 12h à 14h, en salle D4.143 du site Descartes de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Pierre Mercklé
En savoir plus : programme du séminaire en pièce jointe :

RAPPEL : ISH : Axe Genre - Rencontres du genre : « Les possibles du féminisme. Agir sans nous » (24/04/2018)

L’Institut des sciences de l’homme - MSH Lyon Saint-Étienne, dans le cadre de son axe scientifique Genre, et en collaboration avec Vanina Mozziconacci (ENS de Lyon, Triangle), organise une septième « Rencontre du genre » ouverte à tous les membres des laboratoires associés.

Intitulé : « Les possibles du féminisme : agir sans “nous” »

Invitée : Diane Lamoureux, professeure de philosophie politique à l’Université Laval (Canada). Ses travaux actuels portent sur l’impact conjugué du néolibéralisme et du néoconservatisme.
Elle viendra présenter son ouvrage Les possibles du féminisme : agir sans “nous” , paru aux Éditions du remue-ménage en 2016.
Résumé : « Les féminismes expriment fondamentalement une révolte. Savoir ce que l’on refuse, ce qui ne peut plus durer, ce qui constitue une injustice ne suffit pas pour établir ce que l’on recherche ni même pour trouver les moyens d’y parvenir. Et puisque les motifs de révolte sont nombreux et procèdent de l’expérience singulière de chacune, “faire mouvement” pose problème. »
Afin d’établir sa légitimité, le féminisme a d’abord postulé que toutes les femmes sont liées par une oppression commune. Si le constat reste exact, l’universalisme féminin mène à une impasse. Ne faudrait-il pas plutôt construire des solidarités qui n’obligent pas certaines à sacrifier leurs enjeux sur l’autel de l’unité ?
Néolibéralisme, liberté, justice sociale, défense des droits ou rapport à l’État, les réflexions courageuses de Diane Lamoureux abordent de front les questions qui animent le féminisme des dernières décennies et qui traversent la pensée politique au Québec. En cherchant à cerner les conditions de radicalité du féminisme, elle rompt une fois de plus avec la tentation du conformisme. L’unisson n’est ni possible ni souhaitable. Le féminisme ne fait pas mouvement : il est mouvement.

Discutante : Léa Védie, doctorante en philosophie (ENS de Lyon, Triangle).

Inscription nécessaire par courriel, à l’adresse suivante : communication@ish-lyon.cnrs.fr

La Rencontre se déroulera mardi 24 avril 2018, de 18h à 20h, en salle B148 du campus Berges du Rhône (Bâtiment Bélénos) de l’Université Lumière Lyon 2 (18 quai Claude Bernard - 69007 Lyon).

Contact : communication@ish-lyon.cnrs.fr
En savoir plus : informations sur l’Axe Genre disponibles à l’adresse suivante

RAPPEL : Huitième séance du séminaire Image Animée 2017-2018 (25/04/2018)

Le Séminaire Image Animée du Centre Max Weber vous invite à la huitième séance du programme 2017-18.

Intitulé : « Faire vivre les images »

Lors de cette séance, la Cinémathèque de Saint-Étienne et le Séminaire Image Animée proposent d’expérimenter la position de l’archiviste en comparant les descriptions possibles d’un corpus de films rattachés à un territoire stéphanois. Processus complété par des démarches contemporaines de découverte in situ du territoire concerné : restitutions d’actions culturelles et artistiques, déambulations urbaines, visites augmentées, mise en situation de production d’archives audiovisuelles...

Programme :

Responsables et animation de la séance : Catherine Gauthier, Jeanne Drouet, Marie-Thérèse Têtu.

La séance aura lieu le mercredi 25 avril 2018, de 9h30 à 21h, à la Cinémathèque de Saint-Étienne (24 rue Jo Gouttebarge - 42000 Saint-Étienne).

Contact : antoine.ravat@saint-etienne.fr / sia@ish-lyon.cnrs.fr
En savoir plus : présentation complète de la séance et plaquette de présentation générale du séminaire en pièces jointes :

RAPPEL : Festival « Filmer le travail » : Hors les murs org. CMW (26/04/2018)

Le festival Filmer le travail vise à dynamiser la réflexion sur l’évolution du travail contemporain en proposant des conférences, des projections et des débats ouverts à tous, chercheurs, professionnels de l’image et grand public. Le 9e festival a eu lieu du 2 au 11 février 2018 à Poitiers. Le Centre Max Weber organise au cinéma Le Zola la seconde séance Hors les Murs du festival.

Au programme : projection en avant-première du documentaire Maman Colonelle de Dieudo Hamadi (2017, 72’, Cinédoc films, Andana films, Prix spécial du public), précédé du court-métrage Un truc de fille de Bérengère Sabourin (France, 15′, Prix du jury - Prix du public - Prix France Télévision des internautes)

Projections suivies d’un débat en présence de Jean-Paul Géhin (sociologue et co-fondateur du festival) et des sociologues Estelle Bonnet, Christine Détrez, Michèle Dupré, Jean-Paul Filiod et Corinne Rostaing (Centre Max Weber).

Synopsis :

C’est à travers le portrait de Charline, une jeune femme de 35 ans, que l’on découvre son travail de chauffeuse de poids lourds. Un travail très rythmé et majoritairement investi par les hommes, où elle aime sa place de femme et y affirme sa féminité.

La Colonelle Honorine travaille au sein de la police congolaise où elle est chargée de la protection des enfants et de la lutte contre les violences sexuelles. Alors qu’elle travaille depuis 15 ans à Bukavu, à l’est de la RDC, elle apprend qu’elle est mutée à Kisangani. Sur place elle se trouve face à de nouveaux enjeux. À travers le portrait de cette femme d’un courage et d’une ténacité hors du commun qui lutte pour que justice soit faite, le film aborde la question des violences faites aux femmes et aux enfants en RDC.

La séance se déroulera le jeudi 26 avril 2018, à partir de 20h, au Cinéma Le Zola (117 cours Emile Zola - 69100 Villeurbanne).
Tarifs : normal : 6,80€ / réduit : 5,80€

Contact :

En savoir plus : flyer de la séance en pièce jointe :

PUBLICATIONS / INTERVENTIONS / PRIX

« Le sans-abrisme comme épreuves d’habiter. Caractériser statistiquement et expliquer qualitativement le non-recours aux hébergements sociaux » (E. Gardella, A. Arnaud, rapport de recherche pour l’Observatoire du Samu social de Paris et pour l’ONPES, 2018)


Comment se fait-il que des personnes ne recourent pas aux hébergements sociaux et dorment à la rue ? Cette étude apporte un éclairage quelque peu différent sur cette question. Elle s’intéresse principalement aux personnes en situation de non-recours durable (au moins plusieurs mois), et notamment à celles qui ne demandent plus d’hébergement, voire refusent les places qui leur sont proposées. Elle mobilise à la fois des techniques statistiques, par l’exploitation des données issues de l’enquête HYTPEAC (2011), et des techniques de recherche qualitative, permettant d’accéder directement aux personnes concernées.

Les deux résultats principaux de l’étude invitent à reconsidérer ce qui est appelé « la grande exclusion » à l’aune de sa dimension collective. Plutôt que d’expliquer le sans-abrisme de longue durée par des choix individuels, et d’en déduire que le mieux est de ne pas intervenir, le regard sociologique sur ces situations limites apporte de nouvelles perspectives et ouvre une réflexion sur la création d’un « droit à habiter ».

En savoir plus : rapport disponible en ligne à l’adresse suivante

« L’amour conjugal, ou parvenir à se réaliser dans le couple. Réflexions théoriques sur l’amour et typologie de couples » (E. Santelli, in Recherches familiales, vol. 15, n°1, 2018)


À partir des résultats d’une enquête empirique conduite en 2016 auprès de jeunes couples, cet article propose de conduire une réflexion sur l’amour, thème qui, jusqu’à une date récente, n’a guère été abordé de front dans la sociologie française du couple. Et pourtant, l’amour est une dimension centrale des liens conjugaux et familiaux. Il est également au centre des questionnements qui fondent la discipline puisqu’il permet d’aborder à la fois le processus d’individualisation, saisi à travers l’affirmation de soi, et la manière dont ces liens socialisent les individus.
Dans une première partie, l’auteure propose une réflexion théorique sur l’amour (en général) en vue de se demander s’il est comparable à l’amour conjugal. Aux trois composantes de l’amour (amitié, passion, désir) identifiées par Francis Wolff, l’auteure propose d’en ajouter une quatrième, la réalisation de soi. Les résultats empiriques sont présentés grâce à une typologie de l’amour conjugal qui permet de décliner ses modalités selon les caractéristiques sociales des couples.

En savoir plus : article disponible en ligne via CAIRN (accès authentifié)

APPELS À CONTRIBUTIONS/CANDIDATURES

RAPPEL : Lyon 2 : Appel à contributions : Célébration de mai 68

Dans le cadre des célébrations de Mai 68, l’Université Lumière Lyon 2 organise une soirée de débats, d’échanges et d’animations, afin interroger les notions d’engagement, de militantisme à l’Université aujourd’hui, en lien avec les événements de mai et juin 1968 à Lyon.

Différents débats, conférences et projections documentaires, à destination de la communauté universitaire mais aussi plus largement du grand public vont être proposés tout au long de cette soirée. Ces temps forts seront accompagnés d’interventions artistiques et culturelles (illustrations, graff, exposition...) qui sont en cours de définition, en co-construction notamment avec le service de la vie étudiante et des associations étudiantes.

L’Université Lumière Lyon 2 souhaite faire appel à l’ensemble des laboratoires de l’Université afin de savoir si certain.es chercheur.es et/ou doctorant.es seraient disponibles pour participer et contribuer à faire vivre cette soirée.
Il est envisagé un format type conférence-débat et/ou table ronde avec un.e ou plusieur.es enseignant.es-chercheur.es et/ou doctorant.es intéressé.es par la thématique du militantisme et plus largement de l’engagement citoyen et à l’Université. Toutes autres thématiques ou propositions d’intervention autour des célébrations de Mai 68 sont bien sûr les bienvenues.

L’événement est programmé le 3 mai sur le campus Berges du Rhône, dans les espaces du Palais Hirsch et de la cour d’honneur (si le temps le permet), de 17h à 21h30 [voire 22h, 23h selon le nombre et le format des propositions après arbitrage de la présidence de l’Université] (l’horaire de fin peut donc être modifié selon les propositions d’interventions, d’animations, de débats, etc).

Le projet conduit pour la gouvernance de l’Université par la Vice-Présidente en charge de l’Action culturelle et de la Communication, Madame Eva-Marie Goepfert en lien avec la Vice-Présidente en charge de la Recherche, Madame Isabelle Von Bueltzingsloewen.

Contact : Pascal Cornet, directeur de la direction de l’action culturelle et de la diffusion des savoirs, et Lucie Trocherie, référente programmation

RAPPEL modifié : Appel à communications : Session thématique du Congrès du RIODD (22/04/2018)

Le 13e Congrès du Réseau international de recherche sur les organisations de développement durable (RIODD) se tiendra à Grenoble du 16 au 18 octobre 2018.

Pluridisciplinaire, voire interdisciplinaire, il est porté par une équipe de chercheurs en droit, économie, géographie, gestion, psychologie sociale, sciences de l’éducation, sociologie… Ce positionnement traduit la démarche scientifique du RIODD ainsi qu’une volonté des organisateurs pour le site de l’Université Grenoble-Alpes.

Une session spéciale ouverte a pour thématique :

« Développement Durable et Risques Industriels Majeurs - Les conditions sociotechniques de la sécurité dans un monde en réseau et globalisé »

La session est portée par Michèle Dupré (CMW) et par Jean-Christophe Le Coze (Inéris). Un appel à communications lié est ouvert.

Argumentaire partiel : la session spéciale ouverte propose un focus particulier sur les sites industriels à risques majeurs. Classés Seveso, ces sites sont à présent soumis au code de l’environnement et doivent mettre en œuvre une Politique de Prévention des Accidents Majeurs (PPAM).

Ces organisations à risques industriels majeurs ne sont plus des organisations closes sur elles même, ancrées dans le seul contexte national dans lequel elles sont physiquement implantées. Relevant d’un mode d’organisation en réseau (par ex. Rallet, 1989), ces organisations doivent, pour produire en sécurité, composer avec des entités situées à des échelles différentes.
On peut s’interroger de manière ciblée sur l’impact d’une telle organisation en réseau sur la fiabilité organisationnelle de ces installations.

Les communications attendues devront documenter la complexité d’action de ces organisations à risques industriels majeurs, qui permet ou non le maintien de ces systèmes dans des zones de fonctionnement sûres et garantit ainsi les enjeux spécifiques du développement durable. Elles rendront compte soit de travaux empiriques, soit de travaux à visée théorique.

Attention, nouveau délai : les communications doivent être transmises au plus tard le 22 avril 2018 aux adresses suivantes : michele.dupre@ish-lyon.cnrs.fr et Jean-Christophe.LECOZE@ineris.fr, suivant la procédure détaillée dans le document joint.

Contact : Michèle Dupré
En savoir plus : appel à communications complet en pièce jointe :

RAPPEL : Appel à communications : Doctoriales « Économie et Sociologie » (22/05/2018)

Les Doctoriales « Économie & Sociologie » visent à contribuer à l’avancement des travaux de doctorant.e.s et de jeunes docteur.e.s qui travaillent, dans une perspective de sciences sociales, sur des objets économiques : entreprises, consommation, marchés, innovations, services publics, politiques économiques, monnaies, finance, dettes publiques et privées, accumulation du capital économique…

Ce faisant, les Doctoriales se veulent une vitrine du renouvellement de la recherche en sociologie économique, en science politique de l’économie et en économie institutionnaliste, ainsi que de la fécondité réciproque de ces différentes approches des faits économiques.
Les Doctoriales « Économie & Sociologie » auront lieu le mardi 16 octobre 2018 à Sciences Po Grenoble.

Le principe de cette journée est de donner la parole aux jeunes chercheur.e.s et de faire discuter leurs travaux par des sociologues, économistes et politistes s’intéressant à ces problématiques. Elle est ouverte à tous.te.s les doctorant.e.s, déjà avancé.e.s dans leur travail, à partir de la deuxième année de thèse, et aux jeunes docteur.e.s qui ont soutenu leur thèse après le 1er janvier 2017.

La communication pourra être envisagée comme une étape dans un processus de publication. Dans cet esprit, à la suite de la journée du 16 octobre 2018, la Revue Française de Socio-Economie renouvellera son appel à articles auprès des participant.e.s aux Doctoriales pour décerner le prix des Doctoriales – RFSE. Ce dernier vise à valoriser, en le publiant rapidement, un article issu d’un travail de doctorat portant sur des objets économiques.

Pour participer à cette journée, il est demandé aux personnes intéressées de faire parvenir au plus tard le 22 mai 2018 une proposition de communication détaillée (entre 8000 et 10000 signes) à l’adresse suivante : doctoriales.socioeco@gmail.com.

Contact : Diane Rodet (CMW)
En savoir plus : appel complet en pièce jointe :

RAPPEL : Appel à communications : Colloque de l’Association des Doctorants et Docteurs en Cifre SHS : « Ce que les évolutions des financements font à la recherche en SHS » (22/05/2018)

L’Association des Doctorants et Docteurs en Cifre SHS (ADCIFRE SHS) organise les 25 et 26 octobre 2018, à l’Université de Lorraine, un colloque s’intitulant :

« Ce que les nouveaux modes de financements font à la recherche en SHS »

Ce colloque s’adresse aux doctorants, docteurs, professeurs et professionnels faisant ou ayant fait l’expérience des effets des différents modes de financements sur la construction, les orientations et les attentes d’une thèse. Il s’adresse également aux laboratoires et aux écoles doctorales confrontés à la diminution des allocations de thèse et qui développent une stratégie pour attirer des nouveaux financements.

Argumentaire partiel : le colloque intitulé « La recherche en funambule : établir une approche critique tout en étant engagé par et dans son terrain. Le cas des thèses Cifre en sciences humaines et sociales », organisé en septembre 2015 par l’Association des Doctorants Cifre en SHS, interrogeait les différentes contraintes rencontrées par les jeunes chercheurs bénéficiant de ce dispositif, et plus généralement les modalités de production de savoirs critiques tout en étant engagé par et dans son terrain.

Ce colloque vise à ouvrir les réflexions précédemment engagées lors du colloque de 2015. Il s’agira de discuter de certaines difficultés méthodologiques et épistémologiques identifiées en les mettant à l’épreuve d’expériences, de comparaisons et/ou de réflexions approfondies menées dans le cadre de différents dispositifs de financement. Nous attendons en ce sens des propositions/communications apportant une réflexion distanciée et théorique sur les implications pratiques et méthodologiques découlant des nouvelles modalités de financement de la recherche.

L’objectif de ce colloque étant de penser la variété des pratiques de recherche liée aux évolutions des financements, tous les ancrages disciplinaires des SHS seront appréciés. Sont attendues des propositions de communication aussi bien de la part de doctorants que de chercheurs confirmés. Les textes proposés devront s’inscrire dans l’un ou plusieurs des axes identifiés et prendre appui sur une ou plusieurs expériences de recherche.

Date limite de soumission des propositions de communications orales : 22 mai 2018.
Date limite d’envoi des posters : 1er octobre 2018.

Contact : adcifreshs@gmail.com
En savoir plus : appel complet en pièce jointe :

FINANCEMENT DE LA RECHERCHE

RAPPEL : Métropole de Lyon - UdL : Soutien aux manifestations scientifiques (30/04/2018)

En partenariat avec l’Université de Lyon, la Métropole de Lyon contribue au rayonnement de son site universitaire par la promotion et la valorisation de sa recherche scientifique. Elle encourage et soutient les colloques, manifestations et événements se déroulant sur son territoire dans un objectif de diffusion du savoir scientifique auprès d’un large public.

La Métropole de Lyon accorde une aide financière aux colloques et événements scientifiques :

Bénéficiaires :

Le règlement du fonds de soutien aux colloques et événements scientifiques ainsi que les documents qui constituent le dossier de demande de subvention sont en pièces jointes. Les dossiers seront instruits par la Métropole de Lyon et l’Université de Lyon.

La campagne en cours concerne des événements qui se dérouleront au second semestre 2018.

Date limite de dépôt : 30 avril 2018.
Les dossiers complets doivent être adressés par mail et par courrier à : soutiencolloque@grandlyon.com et à :

Métropole de Lyon – Délégation développement Economique – Emploi - Savoirs
Direction Innovation et action économique Service Université
20 rue du Lac CS 33569 69505 Lyon cedex 03

Contact : soutiencolloque@grandlyon.com
En savoir plus : consulter la page Web de l’appel

Prix du jeune chercheur de la Métropole de Lyon et de l’UdL (31/05/2018)

La Métropole de Lyon lance, comme chaque année, en partenariat avec l’Université de Lyon, un appel à candidatures pour son prix jeune chercheur, récompensé de trois prix de 5 000 € chacun, selon 3 grands thèmes :

Les candidats doivent avoir suivi une partie au moins de leur cursus universitaire, thèse ou post doc dans l’une des universités, grandes écoles ou l’un des laboratoires de recherche de l’Université de Lyon. Les travaux présentés devront avoir été réalisés dans l’un des organismes précités.
Les candidats devront avoir soutenu leur thèse entre le 1er mai 2013 et le 1er mai 2016.

Date limite de candidature : 31 mai 2018.

Contact : prixjeunechercheur@grandlyon.com
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement