Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 09 janvier 2018

VIE SCIENTIFIQUE

RAPPEL : Troisième séance du séminaire de l’équipe DPCS (11/01/2018)

L’équipe 5, Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations du Centre Max Weber, invite à la troisième séance de son séminaire « Travaux en cours ».

Son intervenante en sera Muriel Pommier (ingénieur d’études, CMW), sur le thème suivant :

« Autour des concepts d’engagement et de professionnalité »

Résumé : une réflexion sur la base d’une enquête par entretiens réalisée dans le cadre de l’ANR ED2AO (Éducation au développement durable : Appuis - Obstacles") qui s’intitule « L’engagement des enseignants et des établissements scolaires du second degré dans l’éducation au développement durable : Vers une appropriation du changement ? ».

La séance aura lieu le jeudi 11 janvier 2018, de 12h à 14h, en salle D4.143 du site Descartes de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Pierre Mercklé
En savoir plus : programme du séminaire en pièce jointe :

RAPPEL : UdL : Réunion d’information sur les appels à projets IDEXLyon (11/01/2018)

L’Université de Lyon organise une réunion d’information sur les appels à projets de l’IDEXLyon.

La réunion se tiendra jeudi 11 janvier 2018, à 17h30, dans l’enceinte du Grand Amphithéâtre des locaux de l’Université de Lyon (90 rue Pasteur - 69007 Lyon).

Contact : pia@universite-lyon.fr
En savoir plus : pour rappel, présentation des appels en cours et à venir en pièce jointe :

RAPPEL : Troisième séance du séminaire de l’équipe TIPO (12/01/2018)

L’équipe 1, Travail, institutions, professions et organisations organise la troisième séance publique de son séminaire 2017-2018.

Son invité en sera Thomas Reverdy, maître de conférences HDR en sociologie (Grenoble INP, PACTE) .

Intitulé de l’intervention : « La construction politique du prix de l’électricité.
Les politiques énergétiques nationales face à la politique européenne de la concurrence et la construction d’un marché unique de l’électricité »


La séance se déroulera le vendredi 12 janvier 2018, de 10h à 13h, en salle André Frossard de l’Institut des sciences de l’homme (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Jean-Philippe Neuville
En savoir plus : consulter le site Web personnel de l’invité

RAPPEL : Troisième séance du séminaire de l’équipe DVP (12/01/2018)

L’équipe 2 du Centre Max Weber, Dynamiques sociales et politiques de la vie privée, convie à la troisième séance publique de son séminaire 2017-2018.

Son invité en sera Doriano Sarancino, sociologue (Université de Gênes).

Intitulé de l’intervention : « (Ré)identification des jeunes d’origine étrangère en milieu carcéral : l’expérience italienne »

La séance aura lieu le vendredi 12 janvier 2018, de 10h à 13h, en salle Berty Albrecht de l’Institut des sciences de l’homme (16 avenue Berthelot - 69007 Lyon)

Contact : Corinne Rostaing
En savoir plus : programme (complété) du programme en pièce jointe :

RAPPEL : Deuxième séance du séminaire « re/lire les sciences sociales » 2017-2018 (15/01/2018)

Lire et discuter les travaux les plus récents en sciences sociales, en compagnie de leurs auteurs, de chercheurs et de grands témoins ; relire les grands classiques, à l’occasion de leur réédition… Telle est la double vocation du séminaire « re/lire les sciences sociales », organisé une fois par mois par le Département de sciences sociales de l’ENS de Lyon et le Centre Max Weber, en partenariat avec Liens Socio, Lectures et la Bibliothèque idéale des sciences sociales (BI2S).

Sa deuxième séance aura pour invité Maurice Daumas, professeur émérite d’histoire moderne à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

Il est l’invité du séminaire « Re/lire les sciences sociales » à l’occasion de la parution de son ouvrage : Qu’est-ce que la misogynie  ? Paris, Arkhe Editions, 2017

Discutante :
Margot Giacinti, doctorante en sciences politiques à l’ENS de Lyon.

Préparation et animation de la séance :
Céline Autin et Maé Burlat (élèves à l’ENS de Lyon).

Enseignant responsable de la séance :
Igor Moullier, maître de conférences en histoire, ENS Lyon/LARHRA.

L’accès au séminaire est libre.

La séance est organisée le lundi 15 janvier 2018, de 13h30 à 16h, en salle D2 018 de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Afifa Zenati
En savoir plus : programme du séminaire disponible à l’adresse suivante

Troisième séance du séminaire CMW-Triangle « S’approprier le monde » (19/01/2018)

Le Centre Max Weber et Triangle invitent à la troisième séance du nouveau séminaire scientifique « S’approprier le monde ».

La troisième séance du séminaire aura pour invité Pierre Gilbert, maître de conférence à l’Université Paris‑8 et membre du CRESPPA–CSU (Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris – Cultures et sociétés urbaines).

Intitulé de l’intervention : « L’appropriation de l’espace domestique à l’épreuve de la rénovation urbaine »

Résumé : depuis le début des années 2000, la politique de rénovation urbaine transforme en profondeur la morphologie urbaine et l’habitat des cités HLM. En provoquant de nombreuses mobilités résidentielles et la transformation des conditions de logement, elle bouleverse les positions sociales et les styles de vie des classes populaires de ces quartiers. Cette politique peut être décrite comme une forme d’extension de l’encadrement des classes populaires : en s’introduisant dans l’intimité des ménages, elle vient perturber un espace dont la propriété, pour les groupes situés en bas de la hiérarchie sociale, est d’offrir un lieu à soi, support d’appropriations personnelles, qui d’ordinaire échappe aux rapports de domination qui structurent d’autres domaines de l’existence.

À partir d’une enquête conduite pendant six ans aux Minguettes (Vénissieux), cette présentation décrit la manière dont les transformations de l’habitat et les déménagements imposés viennent perturber les appropriations de l’espace domestique, affectant le sentiment de maîtrise de son espace personnel et les styles de vie qui se déploient dans ce cadre familier. Cette perturbation produit toutefois des effets différenciés selon la trajectoire des habitants : si ceux qui connaissent un déclassement ou une trajectoire neutre subissent ces transformations et en retirent un sentiment de dépossession, les ménages pour qui la rénovation permet une petite promotion sociale développent au contraire des appropriations novatrices de leur logement, qui répondent en partie à une logique de distinction à l’égard du voisinage. La rénovation suscite met ainsi à l’épreuve les appropriations populaires de l’espace domestique, de façon contrastée. Elle accélère la transformation des goûts domestiques des fractions supérieures des classes populaires et, ce faisant, tend à renforcer, objectivement comme subjectivement, la différenciation interne des classes populaires des cités HLM.

Indications de lecture :

La séance se tiendra le vendredi 19 janvier 2018, de 9h30 à 12h ; en salle D4.260 (ex R.253) de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon)

Contact : Sophie Denave
En savoir plus : attention : programme modifié du séminaire en pièce jointe :

RAPPEL : Journée d’étude : « Corps vulnérables, corps exposés, corps invisibles : le prisme des cultures publiques » (19/01/2018)

Le Centre Max Weber est à l’origine d’une journée d’étude thématique.

Intitulé : « Corps vulnérables, corps exposés, corps invisibles : le prisme des cultures publiques »

Résumé : l’objet de cette journée d’étude est de rendre compte, au travers des objets très divers, de la manière dont le travail sur la notion de « cultures publiques » peut éclairer la production, l’exposition et/ou l’invisibilisation de corps considérés (politiquement, socialement, médiatiquement...) comme vulnérables, et nos rapports à ceux-ci. Les terrains proposés pour penser cela sont aussi variés que les corps dans les transports, dans les médias, le sport LGBT et paralympique, l’homosexualité dans des espaces publics naturels et le circuit festif gay, une association d’auto-support de personnes transgenres (fréquemment travailleuses du sexe) vivant avec le VIH, ou encore le féminicide au Mexique.

La journée se déroulera le vendredi 19 janvier 2018, de 9h15 à 16h15, à l’Université Jean Monnet, site Tréfilerie, en salle H1.3 (10 rue Tréfilerie - 42100 Saint-Étienne).

À noter : un système de visioconférence est en train d’être mis en place pour la manifestation. Toutes les précisions utiles seront communiquées sur le site Web du CMW.

Contact : Julie Thomas
En savoir plus : programme de la journée en pièce jointe :

Quatrième séance du séminaire « Action collective » 2017-2018 (25/01/2018)

Le séminaire Action collective, commun au Centre Max Weber et à Triangle, en est à sa septième année d’existence. Il se propose cette année de réfléchir sur la thématique : Protestation et résistance en contexte autoritaire , en sollicitant des spécialistes de contextes autoritaires variés tant géographiquement que temporellement.

La quatrième séance de l’édition 2017-2018 aura pour invité Paul Cormier, docteur en science politique (Centre Emile Durkheim et CRAPUL).

Intitulé de l’intervention : « Les conséquences biographiques et organisationnelles de l’engagement révolutionnaire en contexte autoritaire : le cas de la gauche turque depuis les années 1970 »

Résumé : le coup d’État militaire de septembre 1980 a mis un coup d’arrêt au développement – initié au début des années 1960 – d’une gauche révolutionnaire dynamique et protéiforme en Turquie. La junte la réprime brutalement et réorganise en profondeur les institutions du pays, rétrécissant drastiquement et durablement l’espace des possibles politiques. Contrairement à l’islam politique qui s’impose progressivement dans le cadre du régime sécuritaire mis en place par les militaires, la gauche peine pour sa part à se recomposer. Dès lors, comment poursuivre collectivement et individuellement un engagement délégitimé ? Partant d’une enquête de terrain menée en Turquie et en France dans le cadre d’une thèse de doctorat, cette présentation propose de penser ensemble les recompositions des régimes autoritaires et leurs conséquences sur les groupes et les trajectoires militantes.

Pour les doctorant.e.s, l’inscription au séminaire se fait auprès de Sophie Béroud : sophie.beroud@univ-lyon2.fr.

La séance aura lieu le jeudi 25 janvier 2018, de 10h30 à 12h30, en salle D4.260 (ex R.253) de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Lilian Mathieu
En savoir plus : présentation complète du séminaire sur le site Web de Triangle

PUBLICATIONS / INTERVENTIONS / PRIX

« Le sport dans la douleur. De l’automédication au Mental training » (T. Bujon et F. Mougeot, Presses universitaires de Grenoble, 2017)

La pratique intensive du sport expose les athlètes au risque de blessure et à des douleurs. Apprendre à gérer ces douleurs physiques et morales fait partie intégrante de la carrière des sportifs de haut niveau. Pour les faire disparaître, les atténuer, les soulager ou les contrôler, les jeunes athlètes sont conduits à consommer des antalgiques, à recourir à des traitements multiples et variés, mettant en danger leur santé. Ces pratiques se situent à la frontière entre le thérapeutique et le dopage. Cet ouvrage, basé sur des récits de jeunes sportifs, de leur entourage (parents, staff, médecins) et d’athlètes de haut niveau s’intéresse aux normes de santé que les sportifs transgressent, à leur perception de la douleur. Il se penche aussi sur leurs parcours de soins et leurs pratiques thérapeutiques, les risques qu’ils prennent et qu’on leur autorise à prendre au nom du sport et de la performance.
Il propose une réflexion renouvelée sur l’entrée dans le dopage et éclaire un phénomène émergeant : la consommation de médicaments antidouleur et des pratiques de Mental training dans le sport intensif.

En savoir plus : table des matières et extrait disponibles sur le site Web de l’éditeur

APPELS À CONTRIBUTIONS/CANDIDATURES

RAPPEL : Lyon 2 : Appel à projets internes collaboratifs (APIC) (15/01/2018)

L’Université Lumière Lyon 2 a lancé la campagne 2018 de son appel à projets interne. Cette année, le dispositif évolue et est orienté vers les enseignant.es-chercheur.es « qui peinent à trouver des financements pour leurs projets, soit parce que les objets sur lesquels il/elles travaillent sont trop spécifiques ou encore émergents, soit parce que leur caractère encore prospectif nécessite des financements modestes qui ne justifient pas de candidater à des appels à projets mieux dotés. »

Cet appel apportera un soutien à des projets courant du 1er avril 2018 au 31 décembre 2019 et rassemblant au moins deux unités de recherche du site Lyon Saint-Étienne, dont l’une au moins est sous (co)tutelle de Lyon 2.
Il concerne toutes les thématiques et toutes les disciplines couvertes par l’établissement.

Deux axes thématiques ont néanmoins été identifiés et les projets qui justifieront d’un rattachement à l’un ou l’autre de ces axes seront privilégiés. Ces deux axes sont :

Le dispositif met également l’accent sur les collaborations avec des structures non universitaires. L’intégration dans le consortium d’acteurs non académiques (collectivités locales, établissements hospitaliers, médico-sociaux, socio-culturels ou éducatifs, entreprises, associations, fondations, etc.) constituera à ce titre un critère de sélection décisif.

Les financements seront compris entre 5 000 et 20 000 euros par projet.

La date limite d’envoi des projets au format électronique, aux adresses de messagerie veronique.dupraz@univ-lyon2.fr et m.berthet@univ-lyon2.fr, est fixée au lundi 15 janvier 2018. Cet envoi électronique doit obligatoirement être suivi d’un envoi papier au Pôle Projets de la DRED la même semaine.

À noter : Bruno Milly rappelle l’importance d’informer la direction du Centre Max Weber (le bureau de direction ou B. Milly directement) quand vous déposez un projet et les gestionnaires de vos équipes, et, dans l’idéal de travailler le budget avec elles.eux en amont du dépôt.
Par ailleurs, dans ces appels à projets, il est recommandé d’impliquer des collectifs importants, mobilisant plusieurs membres du CMW.

Contact : Michaël Berthet
En savoir plus : consulter la page Web de l’appel

RAPPEL : Appel à candidatures du Programme PAUSE (23/01/2018)

Le Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE), créé le 16 janvier 2017, accorde des financements incitatifs aux établissements d’enseignement supérieur et aux organismes de recherche publics projetant d’accueillir des scientifiques en situation d’urgence et les accompagne dans leurs démarches.
Il réunit les grandes institutions de la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche (CPU, CDEFI, CNRS, INSERM, INRA, INRIA, CNOUS) ainsi que le ministère de l’Intérieur et celui de l’Europe et des Affaires étrangères.

PAUSE lance son quatrième appel à candidatures auprès des établissements d’enseignement supérieur et des organismes recherche.

Les dossiers seront transmis uniquement via la plateforme de dépôt. Pour déposer un dossier, sélectionnez la rubrique « Établissement d’accueil présentant un candidat » puis créez un compte utilisateur.

Critères d’éligibilité : Les financements ont pour objet de cofinancer un projet d’accueil pour un(e) scientifique étranger(e) de toute origine géographique et de toute discipline remplissant l’ensemble des critères d’éligibilité suivants :

Quel que soit son lieu de résidence actuel :

Le soutien financier reçu pour un scientifique couvre une période d’une année maximum. Elle ne pourra être renouvelée, exceptionnellement, qu’une seule fois, sous réserve de la décision des instances du programme à l’issue d’une nouvelle procédure de sélection à laquelle l’établissement devra se porter candidat.

La direction exécutive du programme PAUSE sollicitera un rapport synthétique de retour d’expérience et de bilan de l’accueil auprès du chercheur ainsi que de l’établissement bénéficiaire à l’issue des trois premiers mois et au terme du projet présenté par l’établissement dans son dossier de candidature.

L’échéance de l’appel à candidatures est fixée au mardi 23 janvier 2018, minuit.

Contact : pause@college-de-france.fr
En savoir plus : consulter la page Web de l’appel à l’adresse suivante

13e Congrès du RIODD : appel à projets pour sessions spéciales et à communications (01/02/2018 et 02/05/2018)

Le Réseau international de recherche sur les organisations et le développement durable (RIODD) organise son 13e Congrès annuel, qui se tiendra à Grenoble du 16 au 18 octobre 2018.

Le Congrès aura pour intitulé :

« Pour changer ou pour durer ? Le développement durable en questions »

Pluridisciplinaire, voire interdisciplinaire, il est porté par une équipe de chercheurs en droit, économie, géographie, gestion, psychologie sociale, sciences de l’éducation, sociologie… Ce positionnement traduit la démarche scientifique du RIODD ainsi qu’une volonté des organisateurs pour le site de l’Université Grenoble-Alpes.

Argumentaire partiel : voici plus d’un demi-siècle qu’est posée la question de la « social responsability of businessmen », notamment [Bowen : 1953] face à l’engouement de la jeunesse américaine pour des projets de société alternatifs au désir d’accumulation matérielle qui alimente le capitalisme et ses dégâts sociaux et environnementaux. Voici aussi plus d’un demi-siècle que, à partir de terrains variés et pour nourrir des projets très divers, se précisent des analyses critiques des systèmes économiques capitalistes et industrialistes, depuis les travaux de Barry Commoner [1971], Nicholas Georgescu-Roegen [1979] ou du Club de Rome [Meadows : 1972], sans parler de l’analyse de la responsabilité des gouvernements d’entreprise dans la persistance du chômage de masse, l’évolution des inégalités, de la précarité, etc.

Si seules sont mises en œuvre des actions de développement durable améliorant la profitabilité d’une société commerciale, cela ne pérennise-t-il pas le système économique ayant engendré les problèmes que le développement durable est censé résoudre ? Ce diagnostic ambivalent suscite deux questions centrales que le comité scientifique souhaite approfondir :

À titre d’exemple, voici quelques thématiques possibles :


Toutes les propositions de communication sur ces questions (liste non exhaustive), qu’elles soient d’ordre empirique ou conceptuelle, programmatique ou résultats de recherche, etc., seront examinées par le comité scientifique.

Deux appels à contributions distincts sont ouverts :


Contact : riodd2018@sciencesconf.org
En savoir plus : consulter le site Web du Congrès

RAPPEL : Appels à projets de conférences : Entretiens Jacques Cartier 2018 (15/02/2018)

Organisés chaque année alternativement en région Auvergne-Rhône-Alpes et au Québec (Canada) depuis 30 ans, les Entretiens Jacques Cartier sont 3 jours de conférences et d’événements rassemblant la communauté francophone de chercheurs et universitaires, décideurs, chefs d’entreprises et acteurs du monde culturel. Les Entretiens ont pour but de favoriser la dynamique de réseau, le rayonnement et l’attractivité des territoires ainsi que l’échange de pratiques d’affaires bilatérales.

La 31e édition des Entretiens Jacques Cartier se déroulera cette année sur plusieurs sites de la région Auvergne-Rhône-Alpes (Lyon, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand), du 12 au 14 novembre 2018.

Si votre domaine de recherche s’inscrit dans l’un des huit thèmes des rencontres :

... ou si vous avez un réseau pluridisciplinaire Québec-Canada / Auvergne Rhône-Alpes autour de la notion d’innovation, vous pouvez alimenter le programme en déposant vos propositions. Cet appel à projets permet de définir les événements et conférences qui formeront la future programmation, sélectionnés par le comité exécutif du Centre Jacques Cartier.

Date limite de soumission des propositions : 15 février 2018.

En savoir plus : consulter la page Web dédiée

IDEXLyon/PULSALYS : Appel à projet SHS « Humanités et urbanité » (26/02/2018)

La Société d’accélération du transfert de technologies (SATT) PULSALYS et l’IDEXLYON lancent un appel conjoint, destiné à soutenir l’innovation au sein du grand thème :

« Humanités et Urbanité »

Objectif : accélérer le transfert de résultats de recherche dans le grand thème des Humanités et de l’Urbanité, auprès d’acteurs socio-économiques existants ou d’entreprises en création via le développement de produits ou services innovants.

L’appel vise les projets de transfert, pouvant par exemple s’inscrire en lien avec les thématiques suivantes :


Il est destiné à tous les chercheurs de l’Université de Lyon (établissements membres et associés de la COMUE Université de Lyon), et s’adresse aux projets en pré-maturation, correspondant à un niveau de maturité 1-2 (concept scientifique établi, idée d’application innovante), ainsi qu’aux projets en maturation d’un niveau de maturité 3-4 (premières démonstrations du concept, applications clairement identifiées).

Il vise à soutenir les premières étapes de maturation, en amont des actions de la SATT PULSALYS et a vocation à faire émerger des projets de transfert pouvant être soutenus par la SATT PULSALYS dans des phases de maturité plus avancées.

Les projets pourront s’inscrire indistinctement dans le champ de l’innovation de produit ou de services, de l’innovation sociale, de l’innovation méthodologique, pédagogique, organisationnelle ou de l’innovation par les usages.

Les livrables attendus sont la formalisation, dans des médias tangibles, de contenus, méthodes ou outils permettant un transfert des résultats de recherche vers des produits ou services innovants. Ils pourront être matérialisés sous forme de base de données, d’algorithme, logiciel, de procédé/méthode ou encore d’élément littéraire ou artistique (texte, photo, vidéo, création multimédia, etc.).

Clôture du dépôt des dossiers de candidature sur le site PULSALYS : 26 février 2018 à 12h.

Contact : Emilie Ribeiro, chef de projets SHS à Pulsalys
En savoir plus : appel complet disponible via la page Web dédiée

RAPPEL : Appel à communications : Journée d’étude « Les travailleurs de l’enfance » (13/03/2018)

Le laboratoire Éducation, Cultures, Politiques (EA 4571) propose une journée d’étude afin de réaliser un bilan d’étape sur les modalités et les enjeux du travail à plusieurs pour les professionnels de la petite enfance.

Intitulé : « Les travailleurs de l’enfance. Comment les professionnels de la petite enfance (0-6 ans) travaillent-ils ensemble ? »

Argumentaire partiel : à l’heure actuelle, toutes les institutions d’accueil et de prise en charge de la petite enfance insistent pour que les adultes se rencontrent, échangent et collaborent de diverses manières. Les injonctions au travail d’équipe, au partenariat, ou encore à la coéducation sont nombreuses :

Mais que recouvrent précisément ces demandes ? Et comment sont-elles mises en œuvre par les structures et par les professionnels au quotidien ?

Les premiers échanges à propos des professionnels qui accueillent les jeunes enfants (0-6 ans), font apparaître plusieurs questions vives :

Cette journée d’étude accueillera des communications fondées sur un travail empirique de recherche ancré dans des lieux ou structures diverses (lieux accueil, lieux passerelles, réseaux d’assistantes maternelles, crèches familiales, écoles maternelles, périscolaire, centres médicaux psychologiques, etc.).

Les propositions doivent être envoyées à francoise.carraud@univ-lyon2.fr et rachel.gasparini@univ-lyon1.fr avant le 14 mars 2018.

Contact : francoise.carraud@univ-lyon2.fr et rachel.gasparini@univ-lyon1.fr
En savoir plus : appel à communications détaillé en pièce jointe :

RAPPEL : IDEXLyon : Lancement de deux appels à projets : « Fellowships » et « Scientific Breakthrough Program » (16/03/2018 et 30/03/2018)

L’Université de Lyon a lancé deux appels à projets dans le cadre de l’IDEXLyon.

Cet appel permet de soutenir des avancées scientifiques reposant sur un petit nombre d’équipes. Les lauréats de cet appel disposeront d’un financement destiné à soutenir des activités de recherche innovantes et ambitieuses répondant à des enjeux majeurs, scientifiques et socio-économiques.
La durée du soutien est de 3 ans avec un financement total maximum de 1,2 millions d’euros par projet.

Cet appel requiert l’identification d’un porteur principal permanent dans l’un des ETS du périmètre de l’IDEXLyon et l’implication de 2 à 5 équipes.

Les projets doivent s’adosser aux grands thèmes d’excellence de l’IDEX : « Biosanté et société », « Sciences de l’Ingénierie » et « Humanités et urbanités ».

Date limite de candidature : 16 mars 2018.

Cet appel vise à attirer des scientifiques de haut niveau, avec un parcours international majeur. Les lauréats de cet appel disposeront de moyens significatifs afin de développer leur programme de recherche, environner leur installation et leur permettre de structurer une équipe afin de s’implanter durablement sur le site Lyon-Saint-Étienne.
La durée du soutien est de 3 ans avec un financement total maximum de 1,2 millions d’euros par projet. La sélection sera opérée par le Comité Exécutif IDEXLYON (COMEX), après un processus impliquant le Scientific Advisory Board (SAB), le Groupe Académique et des experts extérieurs.

Il s’adresse à des candidats ayant effectué 5 des 6 dernière années en dehors du site de Lyon-Saint-Étienne, dont au moins 2 ans à l’étranger.

Sont favorisés les projets structurants en recherche et formation, s’inscrivant dans les grands thèmes d’excellence de l’IDEX : « Biosanté et société », « Sciences de l’Ingénierie » et « Humanités et urbanités ».

Date limite de candidature : 30 mars 2018.

À noter :

Contact : pia@universite-lyon.fr
En savoir plus : consulter la page Web dédiée aux appels

FINANCEMENT DE LA RECHERCHE

RAPPEL : Financement de projets transfrontaliers : « Alliance Campus Rhodanien » (31/01/2018)

Le réseau intitulé « Alliance Campus Rhodanien » a été créé en 2017 pour consolider les synergies scientifiques entre l’Université de Genève, Université Grenoble Alpes, la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, l’Université de Lausanne et l’Université de Lyon en raison de leur proximité géographique, en encourageant des collaborations spécifiques liées aux complémentarités et au partage des compétences et d’infrastructures des institutions.

Le dispositif « Fonds d’impulsion de l’Alliance Campus Rhodanien » a pour objectif de soutenir des projets de collaboration au sein des établissements membres de l’Alliance.

Objectifs spécifiques :

Public cible : professeurs, enseignants-chercheurs titulaires ou chercheurs des organismes nationaux associés à un laboratoire des institutions de l’Alliance.

Critères d’éligibilité :

Activités éligibles : frais de réunions dans le cadre de l’organisation d’un colloque scientifique ; frais de fonctionnement incluant missions, prise en charge des prestations extérieures (organisation de réunions de travail et colloque) et achat de petit matériel ; frais liés à des enquêtes scientifiques.

Financements :

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 31 janvier 2018 (résultats annoncés le 6 avril 2018).

En savoir plus : consulter la page Web de l’appel à candidatures

Prix de thèse du RIODD-VIGEO EIRIS 2018 (18/02/2018)

Le Réseau international de recherche sur les organisations et le développement durable (RIODD) organise le :

« Prix de thèse RIODD VIGEO EIRIS 2018 »

Ce prix de thèse a une vocation profondément transdisciplinaire en sciences sociales et s’adresse à toutes les disciplines (Sciences de gestion, Économie, Droit, Sociologie, Sciences Politiques, Histoire, etc.) pour valoriser les meilleures thèses ayant trait à la responsabilité sociale ou sociétale des organisations et/ou le développement durable (et plus généralement à la thématique large des relations entre entreprises et société).

Les thèses éligibles au prix RIODD Vigeo Eiris 2018 doivent avoir été soutenues durant les deux années civiles précédant la date du 13e Congrès du RIODD, donc entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2017.

Les chercheurs ayant candidaté au Prix RIODD Vigeo Eiris 2017 et dont la thèse n’a pas été récompensée peuvent soumettre à nouveau un dossier. Toutes les thèses rédigées en français ou en anglais sont éligibles, quels que soient les contextes universitaires, notamment thèses de doctorat en France, PhD anglo-saxons, DBA, etc. En revanche, les thèses dites « professionnelles » qui correspondent à des mémoires réalisés dans le cadre de masters ou de mastères ne sont pas éligibles.

Le ou les lauréats recevront un prix d’un montant de 1.500 euros remis par le Président du RIODD et le représentant de Vigeo (sous réserve) lors du 13e Congrès du RIODD, qui aura lieu du 16 au 18 octobre 2018 à l’Université Grenoble – Alpes.

Le RIODD et Vigeo Eiris publieront également une information sur le lauréat sur leur site respectif et dans la Revue de l’Organisation Responsable.

Les candidats doivent envoyer un dossier avant le vendredi 19 février 2018 à l’adresse suivante : prixthese.rioddVE@gmail.com

En savoir plus : consulter la page Web du Prix

Région AURA : Soutien aux coopérations universitaires et scientifiques internationales 2018 (26/02/2018)

La Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation 2017-2021, a lancé un appel à projets qui remplace les dispositifs « COOPERA » et « CMIRA » qui existaient jusqu’à présent.

Intitulé : « Soutien aux coopérations universitaires et scientifiques internationales »

Les projets soutenus devront s’inscrire dans le cadre des 8 grands domaines d’excellence de la Région (DOMEX) et/ou s’inscrire dans un partenariat géographique privilégié par la Région.

Cet appel à projets est divisé en trois axes, mais les projets soumis pourront émarger sur un ou plusieurs de ces axes :

Les projets peuvent être d’une durée de 1 à 3 années (à l’exception des projets « Amorçage Europe » qui ne seront financés que sur une année).

Dépenses éligibles :

Le financement moyen accordé par la Région pourrait se situer aux alentours de 20 000 € par an.

Attention : vous devez prendre contact en amont de votre candidature avec la Direction des relations internationales et/ou la Direction de la Recherche de votre établissement. La validation du chef d’établissement porteur est obligatoire.

Calendrier interne de candidature à Lyon 2 (cf. page Web dédiée) :

Date limite de dépôt de dossier sur la plateforme de la Région : 26 février 2018.

Contact :

En savoir plus : consulter la page Web de l’appel

Grand Prix des Amis de l’Université de Lyon 2018 (01/03/2018)

L’Association des Amis de l’Université de Lyon (AAUL) a ouvert l’appel à candidatures pour son Grand Prix 2018.
Ce prix s’adresse à un-e chercheur-e ou à un-e enseignant-e chercheur-e en activité, dont les recherches contribuent à la renommée de l’Université de Lyon.

Le dossier de candidature sera constitué de :

Un prix de 3000€, doté par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, sera remis lors de la cérémonie qui se tiendra le 26 avril 2018 dans le Grand Amphithéâtre de l’Université de Lyon (90 rue Pasteur - 69007 Lyon).

Il sera demandé au lauréat une conférence de 20 minutes portant sur ses travaux.

Dossier à renvoyer avant le 1er mars 2018, uniquement par courriel à aaul@aaul.fr.

Contact : aaul@aaul.fr
En savoir plus : consulter le site Web de l’AAUL

Prix du post-doctorant étranger des Amis de l’Université de Lyon 2018 (01/03/2018)

L’Association des Amis de l’Université de Lyon (AAUL), en lien avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes, attribue chaque année un prix de 3.000€ à un post-doc étranger accueilli dans un laboratoire de l’Université de Lyon.

Ce prix s’adresse à un(e) chercheur(e) post-doctorant(e) de nationalité étrangère ayant obtenu son doctorat hors de France et en poste d’accueil au sein d’un laboratoire de l’Université de Lyon depuis au moins six mois.

Le dossier de candidature sera constitué :

Dossier à renvoyer avant le 1er mars 2018, uniquement par courriel à aaul@aaul.fr.

Le prix sera remis lors de la cérémonie qui se tiendra le 26 avril 2018 dans le Grand Amphithéâtre de l’Université de Lyon (90 rue Pasteur - 69007 Lyon). La présence du ou de la post-doctorant(e) ou de son ou sa représentant(e) est impérative.

Contact : aaul@aaul.fr
En savoir plus : consulter le site Web de l’AAUL

ACCOMPAGNEMENT/FORMATIONS

École d’été : « Le geste technique : de l’action au mouvement » (17-23/06/2018)

Une école d’été thématique est organisée dans le cadre d’un programme de recherche financé par l’ANR (programme de recherche GESTEC), avec le support de l’EHESS.

Intitulé : « Le geste technique : de l’action au mouvement »

Objectifs :

À partir d’une analyse d’activités quotidiennes ou expertes, cette école d’été a pour objectif de proposer de réfléchir sur la notion d’activité motrice et sur la manière de l’appréhender dans sa diversité.
Un siècle après l’analyse du mouvement humain et animal entreprise par Étienne Jules Marey, les principes d’enregistrement et d’analyse restent sensiblement les mêmes bien que les méthodologies se soient complexifiées et que la réflexion théorique sur le mouvement animal et humain ait largement évolué.
Ainsi, le but de cette école d’été est de définir le mouvement, et plus largement l’activité motrice humaine et animale dans sa diversité culturelle, d’un point de vue conceptuel, théorique, pratique et appliquée.

Public visé :

Masterants, doctorants, posdoctorants ou séniors en sciences humaines et sociales qui désirent s’ouvrir à l’intérêt de la quantification dans le domaine de l’analyse du mouvement et de la posture, mais aussi à ceux et celles qui, familiers des travaux de laboratoire, souhaitent questionner la faisabilité d’un travail sur les activités du monde réel, qu’elles soient quotidiennes ou expertes.

Déroulement :

Afin de privilégier les échanges, les discussions ainsi que leur mise en pratique dans un travail d’expérimentation personnel, un lieu convivial, le Centre CNRS Paul-Langevin d’Aussois (73500 Aussois), au cœur des Alpes savoyardes, hébergera et restaurera les participants durant la semaine du 17 au 23 juin 2018.

Les journées seront rythmées par deux formats de travail :

Une contribution de 200 euros pour l’hébergement en pension complète sera demandée aux participants.

Candidature : elle s’effectue en remplissant le formulaire de pré-inscription en ligne suivant avant le 30 mars 2018.
Un maximum de 30 participants est actuellement envisagé. Selon le nombre de demandes les candidats seront sélectionnés si besoin à partir de leur lettre de motivation associée au principe du « premier arrivé, premier servi ».
L’inscription sera définitive lorsque le/la candidat(e) (ou de préférence son laboratoire ou institution de rattachement) aura versé, ou du moins se sera engagée à le faire, les frais d’inscription.

Contact : Blandine Bril et Gilles Dietrich
En savoir plus : programme disponible sur le site Web de l’école d’été

RAPPEL : Plateforme « Fund it » : un recensement global des financements en SHS

La plateforme fund┋it recense l’ensemble des financements et séjours de recherche accessibles en sciences humaines et sociales.

Financée par le Labex RFIEA+ (programme Investissements d’Avenir via l’Agence nationale de la recherche (ANR) et par la Direction générale de la recherche et de l’innovation du MENESR (dans le cadre du Plan national pour les SHS), elle est soutenue par le CNRS.

Elle s’adresse :

Adresse : http://www.fundit.fr/fr

Contact : http://www.fundit.fr/fr/lequipe

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement