Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 12 décembre 2017

VIE DU LABO

RAPPEL : Assemblée générale du Centre Max Weber (19/12/2017)

Nous vous rappelons que le Centre Max Weber organise son assemblée générale le mardi 19 décembre 2017, de 9h00 à 12h30, dans les locaux de l’Université Lumière Lyon 2, sur le Campus Porte des Alpes de Bron.

L’assemblée se déroulera en salle H410 (bâtiment H) du Campus (5 Avenue Pierre Mendès France - 69500 Bron).

Pour mémoire, l’ordre du jour est le suivant :


Afin d’organiser au mieux le buffet qui suivra, l’inscription est nécessaire via le formulaire en ligne suivant.

Contact : Bruno Milly et Alexia Rival
En savoir plus : plan d’accès en pièce jointe :

VIE SCIENTIFIQUE

RAPPEL : ISH : Axe Genre - Rencontres du genre : « Unique en son genre » (14/12/2017)

L’Institut des sciences de l’homme, dans le cadre de son axe scientifique Genre, et en collaboration avec Marianne Thivend (LARHRA, Univ. Lyon 2) et Christine Détrez (CMW, ENS de Lyon), organise une troisième « Rencontre du genre » ouverte à tous les membres des laboratoires associés.

Intitulé : « Unique en son genre. Filles et garçons atypiques dans les formations techniques et professionnelles »

Invitée : Clotilde Lemarchant, maîtresse de conférences HDR en sociologie à l’Université de Caen et chercheuse au Centre Maurice Halbwachs. Elle est également chargée de mission pour l’égalité des droits entre les femmes et les hommes au sein de son université.
Elle viendra présenter son ouvrage Unique en son genre : garçons et filles minoritaires en filières techniques, paru aux PUF en septembre 2017.

Résumé : l’autrice s’intéresse aux jeunes, filles en mécanique, garçons en habillement, « atypiques » car minoritaires dans leurs formations techniques et professionnelles. Quelles sont leurs motivations, leurs profils, leurs projets et l’accueil qui leur est réservé ? Quelles résistances rencontrent-ils dans leur intégration ? Comment les politiques publiques, les familles et les personnels des lieux de formation, lycées ou CFA, accompagnent-ils ces démarches et expériences atypiques ? Clotilde Lemarchant fera le point sur ces situations qui illustrent l’inachèvement de la mixité dans certains espaces de notre société et l’impensé de certaines questions ayant trait au genre et à la technique.

Inscription nécessaire par courriel, à l’adresse suivante : communication@ish-lyon.cnrs.fr

Contact : communication@ish-lyon.cnrs.fr
En savoir plus : page web de l’Axe scientifique Genre de l’ISH disponible à l’adresse suivante

RAPPEL : Confcap 2017 : « Les droits des personnes à l’épreuve des contraintes légales » (18-20/12/2017)

À la suite du succès de la Confcap « Garantir les capacités des personnes en situation de vulnérabilité » en 2015, le Collectif Contrast, en lien avec le Conseil français des personnes handicapées pour les questions européennes (CFHE) et les programmes Capdroits, Regulcap et Acsedroits, propose de prolonger la réflexion sur les conditions d’exercice des droits et de l’accompagnement à la décision quand les capacités des personnes sont fragilisées.

La démarche Confcap 2017, intitulée :

« Les droits des personnes à l’épreuve des contraintes légales : pour une mise en dialogue dans les domaines de la santé mentale, du handicap et de la dépendance »

... s’adresse aux usagers, proches, professionnels, chercheurs, qui souhaitent dialoguer autour de leur expérience et expertise.

Inscription via le formulaire en ligne suivant : [https://confcap2017.wordpress.com/inscription/]

La conférence se tiendra les 18, 19 et 20 décembre 2017 à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord (20 avenue Georges Sand - 93210 Saint-Denis).

Contact : Benoît Eyraud
En savoir plus : programme et argumentaire disponibles sur le site Web dédié

Troisième séance du séminaire de l’équipe TIPO (12/01/2018)

L’équipe 1, Travail, institutions, professions et organisations organise la troisième séance publique de son séminaire 2017-2018.

Son invité en sera Thomas Reverdy, maître de conférences en sociologie (Grenoble INP, PACTE) .

Intitulé de l’intervention : « La construction politique du prix de l’électricité.
Les politiques énergétiques nationales face à la politique européenne de la concurrence et la construction d’un marché unique de l’électricité »


La séance aura lieu le vendredi 12 janvier 2018, de 10h à 13h, en salle André Frossard de l’Institut des sciences de l’homme (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Jean-Philippe Neuville
En savoir plus : consulter le site Web personnel de l’invité

Séminaire TIMC : Translational Innovation in Medicine and Complexity : « L’homme dans tous ses états » (18/01/2018)

Le Laboratoire TIMC-IMAG (Techniques de l’Ingénierie Médicale et de la Complexité - Informatique, Mathématiques et Applications, Grenoble) organise une nouvelle séance de son séminaire.

Intitulé de la séance : « L’homme dans tous ses états »

À noter : Jean-Hugues Déchaux interviendra au cours de la séance, sur le thème : Vers un bébé sur mesure ?

L’inscription est gratuite mais nécessaire, via le formulaire en ligne suivant.

La séance se déroulera jeudi 18 janvier 2018, de 13h30 à 16h45, dans l’enceinte de l’Amphithéâtre Central du bâtiment Jean Roget, UFR de Médecine et de Pharmacie de Grenoble (chemin Duhamel – Domaine de la Merci - 38700 La Tronche).

En savoir plus : programme et résumés disponibles sur la page Web dédiée

PUBLICATIONS / INTERVENTIONS / PRIX

« Genre et lutte contre la ‘radicalisation’. La gestion sexuée du ‘risque’ religieux en prison » (C. Béraud, C. Rostaing et C. de Galembert, in Cahiers du Genre, nº 63, 2017)

L’implication de femmes dans un projet d’attentat à Paris en septembre 2016, ainsi que les retours de Syrie, semblent conduire les autorités pénitentiaires à repenser la politique de lutte contre la « radicalisation », qui ne concernait jusqu’à présent que les hommes détenus. Pour situer ce possible changement de référentiel, on se propose de revenir sur un matériau ethnographique recueilli en 2011-2012 à l’occasion d’une enquête sur la religion en prison dans huit établissements pénitentiaires, dont trois établissements accueillant des femmes. On montre ainsi comment la façon dont est pensée la violence des femmes, mais également dont est conçue leur détention, conditionne fortement les représentations qui sont attachées à leur religiosité et en particulier le caractère jugé peu menaçant de cette dernière. On s’attache également à mettre au jour certains des effets de cette gestion sexuée du « risque » religieux en prison.

En savoir plus : article disponible en ligne via CAIRN (accès authentifié)

Deux publications de J.-H. Déchaux :


  • « La parenté à l’heure du pluralisme : l’hypothèse délibérative » (in J. Arènes et S. Deprez (dir.), Religions et politiques contemporaines des sexualités et de la filiation, Éditions du Cerf, 2017)

Dans la société française et plus largement dans les sociétés occidentales, on assiste depuis quelques décennies à la poursuite du processus de « laïcisation » de la parenté. Dans sa phase actuelle, ce processus, lié à la démocratisation de la vie privée, englobe la laïcité dans son acception strictement juridique pour désigner l’effacement de la transcendance ou, pour utiliser une expression de Jürgen Habermas, la « sortie de la métaphysique » : la société démocratique est en train de se défaire de l’idée que la famille serait, pour une part au moins, un ordre supra-humain, une association naturelle aux fondements immuables. Cette mutation touche au statut des normes de parenté qui, hier extérieures et indisponibles à la volonté humaine, deviennent politiques.

Le texte se demande à quelles conditions la détermination des normes de parenté peut faire l’objet d’une délibération démocratique. Il mesure les chances d’élaborer des normes de parenté qui puissent être démocratiques et rationnelles ainsi que les obstacles qui se présentent. Peut-on en matière de parenté séparer le juste et le bien ? Cette condition, qui est un réquisit pour que la discussion soit neutre vis-à-vis des questions éthiques relatives aux conceptions de la vie bonne, peut-elle réalistement s’appliquer ? Comment observer une « position critique » au cours de la délibération de sorte que le critère des bonnes raisons et de la force du meilleur argument puisse orienter la discussion ? Ces questions sont abordées sur un plan théorique (relativement à la théorie de la démocratie délibérative) et sur un plan empirique (en s’appuyant sur l’analyse de la production doctrinale de l’église catholique lors du Synode sur la famille [2014-2015]).

En savoir plus : texte disponible, sur demande, auprès de J.-H. Déchaux

  • « La parenté au crible de la génétique. L’offre de service de deux banques de sperme européennes » (in Anthropologie et Santé, nº 15, 2017)

La procréation humaine, déjà soumise à une technicisation et une médicalisation croissantes, est depuis peu l’objet d’un processus de « marchandisation » dont le marché international des gamètes est une illustration. Dans le but de cerner les normes et valeurs promues par ce type de commerce, qui se développe principalement sur Internet, l’article procède à une analyse détaillée de l’offre de services de deux banques de sperme en position de leadership sur le marché européen. Il ressort que la communication commerciale et la gamme de services proposée entretiennent la croyance en une héritabilité des traits personnels et relèvent d’une logique de moindre risque pour laquelle la sélection biogénétique du donneur et des gamètes est présentée comme l’équivalent d’une assurance. La « marchandisation » du sperme produit donc des effets sur les représentations sociales de la procréation et de la parenté.

En savoir plus : article disponible en ligne en accès libre sur le site Web de la revue

APPELS À CONTRIBUTIONS/CANDIDATURES

RAPPEL : Région AURA : Appel à projet « Pack Ambition Recherche » 2018 (10/01/2018)

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a pour objectif de soutenir le développement économique et industriel des territoires en renforçant la contribution des acteurs de la recherche publique à ce développement. Cette volonté est inscrite dans le nouveau Schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (SRESRI), qui a été adopté le 9 février 2017 par délibération de l’Assemblée plénière du Conseil régional.

C’est pourquoi la Région lance pour la seconde année l’appel à projets « Pack Ambition Recherche » destiné à soutenir des projets portés par des laboratoires de recherche et ayant un fort potentiel de valorisation socio-économique. Ce dispositif vise à :

  • promouvoir l’acquisition et le transfert de connaissances de la recherche académique vers les acteurs du monde socio-économique et culturel, pour accélérer l’émergence de nouveaux produits, services ou méthodologies ;
  • accompagner au mieux des projets en adéquation avec les besoins des entreprises et des territoires.

Caractéristiques :

  • ouvert à toutes les disciplines se situant dans un des Domaines d’excellence du SRESRI la Région ;
  • coordinateur du projet appartenant à un laboratoire de recherche (L’appel à projets est ouvert aux chercheurs et enseignants-chercheurs titulaires appartenant à un établissement de recherche public de la région Auvergne-Rhône-Alpes, à même de recruter et/ou d’encadrer des doctorants) ;
  • obligation de recruter un doctorant sur 36 mois (financement à 100% ou co-financement d’une allocation doctorale). À titre exceptionnel et si solidement argumenté, possibilité de remplacer le recrutement d’un doctorant par un post-doctorant sur 24 mois et co-financé à 50% par autre source de financement ;
  • autres dépenses éligibles : frais de fonctionnement (consommables, prestations…), équipement.

Dossier de candidature en 2 étapes :

  • Appel à manifestation d’intérêt : AMI en 3 pages maximum hors page de garde et liste d’experts. Priorisation des projets par la Comue ;
  • Dossier complet (la procédure détaillée sera communiquée ultérieurement par la Région) pour les projets présélectionnés. Évaluation par des experts extérieurs avant classement régional.

Le site de l’appel à projets sera ouvert jusqu’au mercredi 10 janvier à 12h00, date de clôture du dépôt des candidatures.

À noter : pour l’aide au montage de vos projets en gestion CNRS, votre contact au Service Partenariat et Valorisation de la Délégation Rhône Auvergne est le.la chargé.e d’affaires pour votre unité (vous le trouverez via le lien suivant) ou vous pouvez contacter le SPV via l’adresse générique suivante : dr07.spv@cnrs.fr.

Contact : AAP-Recherche@auvergnerhonealpes.fr
En savoir plus : consulter le site Web de l’appel

Cnaf : Appel à propositions de recherche (31/01/2018)

La Caisse nationale des allocations familiales lance un appel à propositions de recherche.

Intitulé : « Les effets de l’accompagnement social des publics des et par les Caf »

Argumentaire partiel : la Cnaf contribue depuis plusieurs décennies à la production de travaux de recherche sur l’accompagnement social de façon générale et sur l’accompagnement social réalisé par les travailleurs sociaux des Caisses d’allocations familiales (Caf) en particulier. Toutefois, les travaux portant spécifiquement sur les effets de l’action de ces professionnel.le.s des Caf ne sont pas nombreux. Un certain nombre d’études et de recherches ont été réalisées qui renseignent, par exemple, sur les effets des aides financières individuelles, de l’accompagnement au départ en vacances familiales, de l’accompagnement social des opérations de restructuration de l’habitat, des centres sociaux ou encore de la médiation familiale.
Cet appel à projets de recherche vise à documenter la façon dont l’accompagnement social par les travailleurs sociaux des Caf agit sur les personnes et familles accompagnées et les mécanismes par lesquels il est susceptible de transformer leur situation. Ceci en appréhendant la situation des accompagné.e.s dans sa globalité d’une part, et en proposant des axes de recherche peu investigués, d’autre part. Les travaux contribueront ainsi à l’enrichissement méthodologique et conceptuel de la littérature sur les effets de l’accompagnement social de façon générale.

Dans ce cadre, deux grands axes de recherche sont proposés :

  • Axe 1 : les effets attendus par les accompagnant.e.s et par les accompagné.e.s ;
  • Axe 2 : les effets réels objectivés.

Deux axes transversaux sont également ouverts :

  • Axe 1 : appréhension de la situation de l’accompagné.e dans sa globalité ;
  • Axe 2 : diversité des publics, dans une perspective genrée et intersectionnelle.

Le délai de réalisation des recherches est de 24 mois maximum à compter de la date de notification des conventions conclues entre la Cnaf et les titulaires. Plusieurs propositions pourront être retenues.

Les dossiers complets sont à soumettre au plus tard pour le 31 janvier 2018 à 15h00.

Contact : Pierrick Camerata (Département des affaires juridiques et commandes publiques) : demat@cnaf
En savoir plus : dossier de candidature téléchargeable via l’adresse suivante (rubrique « Pièces de marché »)

Appel à communications : Colloque international de Sociologie visuelle et filmique (01/02/2018)

Dans le cadre du 36e Colloque international de l’IVSA (International Visual Sociology Association), qui se déroulera du 25 au 28 juin 2018 à l’Université d’Evry-Paris-Saclay, un appel à communications est ouvert.

Intitulé de l’appel : « Visualizing the Political Process »

Les communications portant plus généralement sur les méthodes et théories visuelles, l’analyse sociale visuelle, la culture et les relations sociales sont également bienvenues. Elles ne doivent pas obligatoirement porter sur le thème de la conférence.

Argumentaire partiel (en anglais) : the 2018 IVSA conference invites papers, photo essays and films that investigate the question : How do we visualize political processes ? Our scope includes national political processes as well as relations of power in social movements and in everyday life ; in the family, intimate relationships, the workplace, schools, labor unions, and local and regional governments. We are particularly interested in “transparency” and democracy as well as the struggle for and against power in authoritarian societies. We regard power as contested, resisted, opposed and recreated in a myriad of ways and in a continual flow of social activity.
We invite investigations of politics and power in the mature democracies of the West, but also in contested democracies in developing countries and democratic struggles inside authoritarian societies.

Papers, films and photo essays may explore one of the following themes, but are not limited to :

  • How do we visualize political process in a democratic, authoritarian or contested political system ?
  • What is “transparency,” speaking visually ?
  • How do we see power in everyday life (relationships, institutions, families, etc) ?
  • How do authoritarian governments create visual rhetorics to support anti-democratic politics and repressive social arrangements ?
  • How are images and films used in struggles for emancipation and liberation ?

We welcome a wide range of creative approaches, ideas and presentations, including papers with images, videos, photo essays, multi-media, fine arts and other modes of visual expression.

Date limite d’envoi des propositions : 1er février 2018, sur le site Web dédié.

Contact : IVSA2018evry@sciencesconf.org
En savoir plus : consulter la page Web de l’appel

Appel à communications pour les « Journées Jeunes Chercheur-e-s du REHAL » (02/02/2018)

Les 7e Journées Jeunes Chercheur-e-s du Réseau REcherche HAbitat-Logement (REHAL) auront lieu à Toulouse les 28 et 29 mai 2018. Un appel à communications afférent a été lancé, assez large pour que des thématiques, des approches, des terrains, des disciplines différentes puissent être représentées.

Argumentaire partiel : le logement reste plus que jamais une question d’actualité à l’agenda des politiques publiques. La crise économique actuelle fait du droit pour chacun à disposer d’un logement décent une question majeure qui interroge tout autant la capacité des États et des collectivités à intervenir, que les modes et modèles d’intervention de chacun des acteurs de la « chaîne » du logement. Dans le même temps, les individus et les ménages ne subissent pas passivement les effets de cette crise : ils sont capables d’adapter leurs comportements et de redéfinir leurs stratégies. Ils peuvent aussi s’organiser et ouvrir de nouveaux fronts de lutte.
Au regard de ces enjeux, il est nécessaire que le logement et l’habitat mobilisent l’attention et l’effort des chercheurs pour observer, identifier les inflexions et changements, afin d’éclairer les termes du débat. C’est la raison d’être de ces journées organisées par le réseau REcherche HAbitat-Logement (REHAL).

Les journées seront structurées en ateliers thématiques. Ils se dérouleront sur des séquences qui articuleront chacune un temps de présentation par les auteur-e-s de leur communication et un temps de discussion introduit par un-e- chercheur-e- confirmé-e-. Les différents ateliers seront constitués en fonction de la teneur des propositions de communications retenues. Aussi, les axes problématiques proposés ne sont-ils pas exclusifs : toute proposition de communication relevant du champ « logement et habitat » sera examinée.

Axes problématiques :

  • La question du logement et des modes d’habiter ;
  • Les rapports entre logement, habitat et politiques publiques ;

Les propositions de communication devront être envoyées par courrier électronique à l’adresse suivante : jjcrehal2018@univ-tlse2.fr, au plus tard le 2 février 2018.

Contact : jjcrehal2018@univ-tlse2.fr
En savoir plus : appel complet en pièce jointe :

RAPPEL : GIS Institut du Genre : Appel à projets dans le domaine des études du genre et des sexualités (28/02/2018)

Fondé en 2012 à l’initiative de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS, l’Institut du Genre est un Groupement d’intérêt scientifique qui réunit trente partenaires institutionnels. S’appuyant sur des UMR - dont le Centre Max Weber - et des équipes explicitement engagées dans la recherche sur le genre, il constitue un lieu de coordination, de référence et d’accueil scientifique des recherches françaises sur le genre et les sexualités.

En 2018, le GIS Institut du genre lance un appel à projets concernant trois thématiques particulières. Il s’agit de :

  • 1. Épistémologie, méthodologie et diffusion des savoirs sur le genre ;
  • 2. Langages, arts et création ;
  • 3. Sexualités, LGBTI.

Cet appel s’adresse à tou-te-s les chercheurs/cheuses et enseignant-e-s – chercheurs/cheuses statutaires relevant d’établissements publics de recherche et d’enseignement supérieur partenaires du GIS Institut du Genre, quels qu’en soient le grade, la discipline, l’appartenance institutionnelle et la localisation géographique en France.
Priorité sera donnée à des projets portés par des individus ou des collectifs relevant d’au moins deux unités ou équipes différentes.

Modalités de soutien :

  • le financement est plafonné à 5 K€ par projet ;
  • le financement est accordé pour l’année 2018. Il sera versé en une seule fois et devra être utilisé avant la fin de l’année 2018.

Modalités de dépôt du dossier : le formulaire obligatoire, une fois complété, et enregistré en pdf devra être soumis à l’adresse suivante : sg-gis-idgenre@mshparisnord.fr au plus tard le 28 février 2018 minuit.

À noter : les deux correspondantes du GIS au CMW sont Corinne Rostaing et Djaouida Sehili. Merci de les tenir informées si vous déposez un projet dans ce cadre.
Merci aussi de prendre contact en amont du dépôt, avec la.le gestionnaire de votre équipe et la secrétaire générale, pour les questions de budget et portage financier.

Contact : sg-gis-idgenre@mshparisnord.fr
En savoir plus : appel à projets détaillé et formulaire de candidature en pièces jointes :

LabEx IMU : Appel à projets pluridisciplinaires 2018 (09/03/2018)

Le LabEx IMU lance son septième appel à projets, corédigé par le comité de pilotage et le conseil scientifique d’IMU. Il tient compte du bilan effectué à mi-parcours du LabEx, des nouvelles orientations décidées par le comité de pilotage depuis la rentrée 2016, de la capitalisation scientifique réalisée par les projets déjà financés et des échanges au sein de la communauté depuis les ateliers des journées IMU 2015.

L’appel est organisé autour de quatre axes :

  • AXE 1 – Données urbaines ;
  • AXE 2 – Ambiances et esthétiques, archives et images de l’urbain ;
  • AXE 3 – Bâtir et habiter l’urbain ;
  • AXE 4 – Natures et environnements ;

Les projets déposés cibleront un axe principal, tout en précisant, s’il y a lieu, un axe secondaire.

Les projets de recherche attendus doivent impliquer au moins 3 partenaires (laboratoires et praticiens) dont obligatoirement deux laboratoires d’IMU relevant d’au moins deux des grands regroupements disciplinaires considérés par IMU - SHS & architecture d’une part et sciences expérimentales et sciences de l’ingénieur d’autre part -, assurant ainsi une pluralité scientifique.
Les projets devront inclure la participation de praticiens dans le montage et le suivi (associations, institutions publiques, entreprises…).

Date limite de candidature : 9 mars 2018, 12h, à adresser à imu_pilotage@liris.cnrs.fr.

Contact : Isabelle Diraimondo et Mélanie Atrux-Tallau
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

FINANCEMENT DE LA RECHERCHE

RAPPEL : GIS Institut du Genre : Campagne de financement pour la mobilité des jeunes chercheur-e-s 2018 (12/02/2018)

Afin d’encourager la mobilité des jeunes chercheur-e-s à l’international, le GIS Institut du Genre lance une campagne de financement de missions de recherche à l’étranger, qu’il s’agisse d’observations, d’entretiens, de dépouillement d’archives, de recherches en bibliothèque ou d’une collaboration avec des chercheur-e-s étrangers sur un projet commun.

Cette aide concerne les jeunes docteur-e-s qui ne peuvent plus bénéficier de financements en provenance des Écoles doctorales de leur ancien établissement de rattachement, ainsi que les doctorant-e-s en complément des sommes allouées par leurs équipes et/ou leurs Écoles doctorales de rattachement.

Les candidat-e-s doivent relever d’une équipe partenaire du GIS (voir site Web).

Le montant du financement est plafonné à 3000 euros et devra être dépensé en 2018, le versement se faisant à partir de la fin février 2018.

La demande de financement se compose du formulaire ci-joint, complété ; d’un C.V., d’une lettre de soutien d’un membre statutaire de l’unité de recherche dont relève le-la demandeur-e, d’une lettre d’acceptation du séjour s’il y a lieu.

L’ensemble de ces documents devront être transmis à l’adresse suivante : sg-gis-idgenre@mshparisnord.fr au plus tard le 12 février 2018, minuit.

À noter : les deux correspondantes du GIS au CMW sont Corinne Rostaing et Djaouida Sehili. Merci de les tenir informées si vous déposez un projet dans ce cadre.
Merci aussi de prendre contact en amont du dépôt, avec la.le gestionnaire de votre équipe et la secrétaire générale, pour les questions de budget et portage financier.

Contact : Isabelle Pastor-Sorokine, secrétaire générale
En savoir plus : formulaire de candidature en pièce jointe :

ACCOMPAGNEMENT/FORMATIONS

RAPPEL : ISH : Parcours quantitatif 2018 (janvier - avril 2018)

L’Institut des sciences de l’homme soutient le cycle de formation en traitement et analyse quantitative de données, s’adressant à tous les personnels des laboratoires SHS du site Lyon-Saint-Etienne (chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, doctorants) débutant en analyse quantitative et/ou souhaitant se remettre à niveau :

« Parcours quantitatif 2018 »

Ce cycle est proposé par les laboratoires Archéorient, CMW, CERCRID et Triangle.

Intervenants : Sofiane Bouzid (Archéorient), Julien Barnier (CMW), Nathalie De Jong (CERCRID, TRIANGLE), Karine Pietropaoli (CMW).

L’objectif de ce cycle de formation est d’offrir un parcours progressif qui permettra d’apprendre à organiser, traiter, analyser et présenter l’information.

Ce « parcours quantitatif » repose sur les principes suivants :

  • proposer une série de formations et une dynamique d’apprentissage progressives, adaptée aux débutants ;
  • utilisation tout au long de la formation du logiciel R (libre et gratuit) afin de se familiariser avec l’outil ;
  • mise en application systématique afin d’acquérir une première expérience et une connaissance pratique des concepts et des méthodes abordés.

Le parcours est composé de deux parties :

  • un premier bloc qui introduit l’analyse quantitative, sur une durée de 3 jours et demi, où l’acceptation de l’inscription est conditionnée par la participation à la totalité de ces 3 jours et demi de formation ;
  • un second bloc qui traite des méthodes et des outils statistiques, où les inscriptions peuvent se faire soit sur l’ensemble des séances, soit seulement sur certaines d’entre elles si les personnes intéressées correspondent au public visé et aux prérequis.

Programme :

  • Bloc 1 : 15, 16, 22 et 23 janv 2018 : Introduction à l’analyse quantitative (S. Bouzid, J. Barnier) ;
  • Bloc 2 :
    - 6 fév 2018 : Méthodologie de l’enquête par questionnaire / Initiation à l’outil Limesurvey (N. De Jong)
    - 26, 27 fév, 5, 6 mars 2018 : Introduction à R et au tidyverse (J. Barnier)
    - 29 mars 2018 : Réaliser des cartes avec R (K. Pietropaoli)
    - 23 avr 2018 : Analyse de données multidimensionnelles (I) (S. Bouzid)
    - 24 avr 2018 : Analyse de données multidimensionnelles (II) (S. Bouzid, K. Pietropaoli)
    - 26 avr 2018 : Introduction à l’analyse de données textuelles (S. Bouzid)

Inscription obligatoire (places limitées), entre le 8 décembre et le 5 janvier 2018 à l’adresse suivante.

Les participants devront venir avec leur ordinateur portable.

Contact :

En savoir plus : programme détaillé consultable à l’adresse suivante

RAPPEL : UdL : Formations documentaires pour doctorants isiDoc’t Sciences sociales (décembre 2017 - mai 2018)

La Bibliothèque Diderot de Lyon et les SCD de Lyon 2 et Lyon 3 proposent aux doctorants de l’Université de Lyon qui débutent une thèse, un accompagnement documentaire dans les étapes de leur travail.

Cette formation isiDoc’t est validée par plusieurs écoles doctorales, dont Sciences sociales.

Le module se compose de cinq séances de trois heures chacune et se déroule sur trois journées consécutives :

  • J1- Trouver et organiser sa documentation :
    - Cartographie des sources d’informations
    - Sensibilisation à la veille documentaire
  • J2- Publier et valoriser ses travaux de recherche :
    - Stratégies de diffusion
    - Publication scientifique et identité numérique
  • J3- Gérer ses références bibliographiques :
    - Atelier Zotero ou Zotero avancé

7 sessions sont organisées dans 3 bibliothèques différentes :

  • 11, 12 et 13 décembre 2017 (Bibliothèque Diderot) ;
  • 15, 16 et 17 janvier 2018 (BU Manufacture) ;
  • 30, 31 janvier et 1er février 2018 (BU Chevreul) ;
  • 5, 6 et 7 février 2018 (Bibliothèque Diderot) ;
  • 6, 7 et 8 mars 2018 (BU Chevreul) ;
  • 20, 21 et 22 mars 2018 (BU Manufacture)

Une session d’été sera proposée en mai-juin 2018.

Horaires : 9h30-12h30 et 14h-17h.

Le nombre de places est limité à 15 personnes par session. L’inscription s’effectue en ligne via SIGED (module A07).

À noter : l’URFIST de Lyon organise également des stages destinés aux doctorants.

Contact :

En savoir plus : consulter la page Web dédiée

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement