Centre Max Weber - UMR 5283

Centre Max Weber - UMR 5283

Isabelle Sayn

Chercheurs, enseignants-chercheurs
Équipe Dynamiques sociales et politiques de la vie privée
Localisation
Lyon - ISH

Isabelle SAYN est directrice de recherche au CNRS (section 36 : Sociologie et sciences du droit), rattachée au Centre Max Weber (CMV, UMR 5283, CNRS, Université de Lyon).

Elle a assumé les fonctions de directrice du CERCRID (UMR 5132) et de directrice adjointe de l’Institut des Sciences de l’Homme (MSH LSE). Elle est aujourd’hui membre de l’équipe Dynamiques sociales et politiques de la vie privée du Centre Max Weber.

Ses travaux se situent principalement dans le champ du droit de la famille (solidarités familiales contraintes) et dans celui du contentieux de la protection sociale, avec un intérêt théorique et empirique pour les processus d’application du droit et ses utilisations stratégiques et donc pour les questions d’accès au droit (interprétations, accès au juge, processus décisionnel).

Cette perspective l’a engagé à diriger des thèses qui répondent à cette problématique, sur « Le parcours contentieux de l’aide sociale » (Claire Magord, 2015), « L’obligation d’informer sur les droits » (Hélène Colombet, 2016) ou encore « La contribution des familles au financement de l’aide aux personnes âgées dépendantes « (Alice Gouttefangeas, 2016).

Cette perspective l’a également conduite à s’intéresser à la production d’outils d’aide à la décision créés par les professionnels eux-mêmes, notamment à destination des magistrats (guidelines). Elle co-dirige actuellement une recherche sur « Les barèmes et autres outils d’aides à la décision » en usage dans les juridictions, en collaboration avec des enseignants-chercheurs du CERCRID.

Cet intérêt pour les mécanismes d’application du droit trouve aujourd’hui un nouveau terrain avec l’intelligence artificielle appliquée au domaine juridique, spécialement s’agissant de l’open data des décisions de justice, d’autant que la « justice prédictive » soulève des questions identiques à celles soulevées par le recours à des barèmes. Elle pilote un séminaire sur ce thème, dans le cadre de la MSH LSE.

Elle termine par ailleurs la co-direction d’un programme de recherche pluridisciplinaire (ANR-COMPRES) consacré aux conséquences économiques du divorce, dont l’objectif est l’analyse des justifications et des modalités d’attribution de la pension alimentaire due entre ex-époux (prestation compensatoire en France).

Elle est membre nommée du Haut Conseil à la Famille, à l’Enfance et aux Ages (HCFEA, commission famille), en tant que « personnalité qualifiée ».

Quelques publications significatives

Sayn I., Connaître la production des juridictions ou prédire les décisions de justice ?, Les Cahiers de la justice, 2018, à paraître.

Sayn I., Recourir à un barème pour fixer la prestation compensatoire ? Portées et limites de l’outil, in Sayn I., Bourreau-Dubois C. (dir.), Le traitement juridique des conséquences économiques du divorce, Une approche économique, sociologique et juridique de la prestation compensatoire, Bruylant, 2018.

Sayn I., Bourreau-Dubois C. (dir.), Le traitement juridique des conséquences économiques du divorce, Une approche économique, sociologique et juridique de la prestation compensatoire, Bruylant, 2018.

Bourreau-Dubois C., Sayn I. (dir.), Les transferts économiques entre ex-époux à la suite du divorce : logiques alimentaire, compensatoire, indemnitaire ? Revue Canadienne Droit et Société, Volume 31, Issue 2, août 2016.

Sayn I., « Les juridictions sociales » . in V. Donier et B. Laprou-Schneider (dir.), L’accès à la justice de la personne vulnérable en droit interne, Toulouse : L’Epitoge, déc. 2015, Collection l’Unité du droit. Actes. ISBN : 979-92684-14-8.

Munoz-Perez B., Sayn I., (2009). « La contribution des familles au financement de l’hébergement collectif des personnes âgées. Les recours judiciaires formés par les autorités administratives 19882008 », Ministère de la Justice, DACS, Pôle évaluation de la Justice, http://www.justice.gouv.fr/art_pix/1_recours_tiers_payeurs_0909.pdf

Sayn I., La place de la famille dans la prise en charge des personnes âgées dépendantes (Allemagne, Angleterre, Belgique, France, Italie, Portugal), in Gaymu J., Festy P., Poulain M., Beets G. (eds).− Future Elderly Living Conditions in Europe. Quelles conditions de vie pour les Européens âgés de demain ?− Paris, Les cahiers de l’Ined, n°162, 2008, 315 p.


Sayn I. (2008), La place des outils procéduraux dans l’accès au droit et à la justice des plus pauvres, in Droit et pauvreté, P. Du Cheyron, D. Gélot (dir.), Contributions issues du séminaire ONPES − DREES − MiRe.

Sayn I., (2008). « Cadre juridique et décisions d’application : débordements ou espaces de décision ? ». Séminaire SAPP/MODYS Cadres et débordements, Cahiers de SAPP. n°5, novembre 2008 pp.4−10.

2007 Sayn I., (2007). « Le pourvoir de l’organisation : maîtrise des ressources juridiques et maîtrise du recours au juge dans la branche famille de la sécurité sociale », Revue Droit et Société, n°67−2007.

Sayn I., Accès au juge et accès au droit dans le contentieux de la protection sociale, Revue française des Affaires Sociales, n°3, 2004.

I. Sayn (dir.), La naissance d’une juridiction : le tribunal des affaires de la sécurité sociale. Convention de recherche Univ. Jean Monnet/DREES-MIRE (Ministère des affaires sociales), 2007

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales