Centre Max Weber - UMR 5283

Dynamiques sociales et politiques de la vie privée

Dynamiques sociales et politiques de la vie privée

  • L’équipe DVP se donne pour objectif d’étudier les évolutions sociales de la vie privée. Partant du constat que les liens privés, à l’intérieur de la famille et de la parenté comme autour d’elles, ne se délient pas mais se transforment, nous tentons de décrire les nouvelles configurations, de comprendre leur sens et de penser les adaptations institutionnelles qui en découlent. L’évolution est telle que son encadrement social et légal pose constamment problème et propulse la vie privée sans cesse au centre du débat public. Les formes de la régulation se sont complexifiées, dans la famille élémentaire, dans les réseaux de parenté, entre l’individu et la société, entre les institutions et les communautés.
  • Les liens privés ne sont ni atomisés ni sur le chemin de l’être. Ils ne sont pas davantage anomiques ni ne le deviennent. Ils sont insérés de manière complexe, parfois conflictuelle, dans le rapport à soi et celui, anonyme, aux institutions sociales. Notre objectif est d’étudier comment se construit l’autonomie de l’individu qui doit parvenir à articuler des normes hétérogènes, mais aussi la migration de revendications nées de la sphère de l’intimité vers l’espace public et politique.

Responsables de l’équipe :

Gaëlle Clavandier et Corinne Rostaing

Gaelle.Clavandier@univ-st-etienne.fr / Corinne.Rostaing@univ-lyon2.fr)

Présentation des axes

Les membres de l’équipe Dynamiques sociales et politiques de la vie privée (DVP) situent leurs recherches dans l’un ou plusieurs des quatre axes suivants :

1/ Naître et mourir

Au commencement même de la famille, la reproduction humaine, dans son sens le plus concret, est aujourd’hui interrogée par le développement de nouvelles technologies offrant de nouvelles possibilités à l’organisation de la famille et de la parenté. La parentalité, et plus largement la filiation, s’affranchissent-elles de la dimension biologique ? De nouveaux défis se posent quant à la régulation sociale de la famille et à la définition même de la parenté. Défis qui cherchent non seulement de nouveaux cadres législatifs mais également de nouveaux repères éthiques, de nouvelles normes sociales. La fin de vie et le deuil, autres temps forts de la vie de famille, sont aussi en profonde transformation. Là encore, de nouvelles questions émergent, mais la transformation des pratiques et des représentations, des attitudes et des attentes, déborde très largement la seule dimension familiale pour se poser en termes de nouvelles normes professionnelles et valeurs sociales. Chercheur-e-s particulièrement engagé-e-s dans cet axe : Laurence Tain, Jean-Hugues Déchaux, Gaëlle Clavandier, Magali Mazuy, Maks Banens, Mathieu Azcue, Maël Dieudonné.

2/ Sexualités, couples, identités

Toujours au cœur de la famille, le lien conjugal continue de chercher comment concilier autonomie individuelle, vie de couple et exercice de la parentalité sous des formes légalement reconnues, protégées et soutenues. La dynamique entraîne massivement l’ensemble des couples et pose des questions particulières pour des couples comme ceux de même sexe et les couples d’origines mixtes. Chercheur-e-s particulièrement engagé-e-s dans cet axe : Emmanuelle Santelli, Maks Banens, Rommel Mendès-Leite, Céline Costechareire, Georges Eid, Béate Collet, Christine Bobey-Gérard.

3/ Mutations de la parenté

Les rapports de genre soutiennent les systèmes pratiques et normatifs de la parenté et, inversement, la parenté soutient et reproduit les rapports de genre. Or, les deux sont en profonde mutation. L’articulation entre parenté et genre, son évolution et ses effets sur les réalités économiques et sociales constituent un large champ d’exploration scientifique. Chercheur-e-s particulièrement engagé-e-s dans cet axe : Jean-Hugues Déchaux, Laurence Tain, Magali Mazuy, Florence Dupré, Alexandra Levasseur, Rommel Mendès-Leite, Zhanna Karimova, Breanna Jones, Georges Eid, Christine Bobey-Gérard.

4/ Devenir adulte – rester autonome

Devenir adulte est un processus particulièrement complexe dans une société dont les âges de la vie et les rapports entre générations se redéfinissent, notamment quand le processus se déroule dans un contexte de migration ou issu de la migration. C’est alors qu’il doit composer avec une diversité de valeurs et développer des compromis complexes. L’autonomie est également un enjeu au sein des, comme par exemple au sein d’une institution particulièrement, la prison : comment les personnes incarcérées peuvent-elles se dégager des formes d’autonomie et de reconnaissance dans un espace dépersonnalisant ? Elle l’est encore quand la santé est atteinte et quand l’individu est confronté à un handicap moteur, psychologique ou sensoriel, que ce soit à l’hôpital, dans un centre médico-social ou à domicile. Chercheur-e-s particulièrement engagé-e-s dans cet axe : Emmanuelle Santelli, Corinne Rostaing, Maks Banens, Virginie Blum, Fabienne Tanon, Marie-Clémence Le Pape, Caroline Touraut, Jessie Dubief, Yves Tournaire, Abdel Hammouche, Béate Collet.

Dernières actualités de l'équipe

[Parution] « Les descendants d’immigrés » d’Emmanuelle Santelli

Depuis le milieu des années 1980, les descendants d’immigrés sont présents dans l’espace médiatique et les débats politiques à travers un ensemble de questions : les révoltes dans les banlieues, la construction des identités, la montée du chômage, etc. Mais qui sont les descendants d’immigrés ? Quelle est leur histoire ? Comment cette catégorie a-t-elle émergé ? Les nombreuses études qui leur ont été consacrées témoignent d’un champ de la recherche en expansion, s’appuyant en particulier sur les données (...)

Lire la suite

[Parution] « De la religion en prison » de Céline Béraud, Claire de Galembert et Corinne Rostaing

Cette recherche sociologique, basée sur deux ans d’enquête de terrain au sein des prisons françaises, englobe toutes les religions et se décentre du versant le plus exceptionnel ou spectaculaire du religieux pour embrasser ses manifestations ordinaires. Elle met au jour la façon dont l’administration gère les cultes. Elle donne des clés pour comprendre la façon dont les personnes détenues mobilisent – ou non – la religion et les rôles que peuvent tenir les aumôniers en la matière. Avec le soutien de (...)

Lire la suite

Biographie Rommel MENDES-LEITE

Notre collègue et ami, Rommel MENDES-LEITE, est décédé vendredi 22 janvier 2016 à l’issue d’une longue maladie. Enseignant-chercheur à l’Institut de Psychologie de l’Université Lyon 2, Rommel était aussi membre du Centre Max Weber et de son équipe Dynamiques sociales et politiques de la vie privée. C’était un spécialiste reconnu des questions de santé, genre, sexualités et émotions. Voici une courte biographie : Rommel est né le 18 novembre 1958 à Fortaleza au Brésil, où il a grandi parmi les siens. (...)

Lire la suite

Décès de Rommel MENDES-LEITE

Lyon, le 25 janvier 2016 Nous avons l’immense tristesse de vous faire part du décès de notre collègue et ami, Rommel. Enseignant-chercheur à l’Institut de Psychologie de l’Université Lyon 2, Rommel MENDES-LEITE est aussi l’un des membres de l’équipe Dynamiques sociales et politiques de la vie privée du Centre Max Weber. C’est un spécialiste reconnu des questions de santé, genre, sexualités et émotions. Rommel est décédé vendredi à l’issue d’une longue maladie. Toutes nos pensées vont à son mari, (...)

Lire la suite

Concours CNRS 2016 soutien Centre Max Weber

Les candidat-e-s au concours CNRS 2016 (sections 36 et 40) qui souhaitent solliciter le soutien du Centre Max Weber (UMR 5283 Université Lumière Lyon 2 / CNRS / ENS de Lyon / Université Jean Monnet Saint-Etienne) sont invité-e-s à prendre contact avec le directeur Bruno MILLY et la secrétaire générale Christelle COMPTE afin de leur adresser, au plus tard pour le mardi 1er décembre 2015, un dossier constitué des pièces suivantes : une lettre de motivation expliquant le choix du Centre Max Weber (...)

Lire la suite

Voir toutes les actualités du laboratoire

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales