Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 21 novembre 2017

VIE DU LABO

RAPPEL : Journée d’étude transversale des doctorant.e.s du CMW (24/11/2017)

L’équipe organisatrice a le plaisir de vous transmettre le programme de la journée d’étude transversale des doctorant·e·s du Centre Max Weber, qui aura lieu le vendredi 24 novembre, de 9h à 15h45, à l’Université Lyon 2, sur le site Berges du Rhône (salle CR09, bâtiment Clio, 16 quai Claude Bernard).

Cette journée vise à rendre compte de la diversité des recherches doctorales menées au sein du Centre Max Weber, c’est pourquoi aucun angle thématique ou méthodologique spécifique n’a été retenu. Les communications prévues sont ainsi issues de différentes équipes du laboratoire.

L’ensemble des membres du Centre Max Weber sont les bienvenu·e·s à cette journée.

En savoir plus  : programme de la journée en pièce jointe :

RAPPEL : Édition 2017-2018 de l’atelier d’analyse des pratiques de recherche de terrain pour les doctorant.e.s : réunion d’information (11/12/2017)

Le Centre Max Weber vous invite à rejoindre l’édition 2017-2018 de l’atelier d’analyse des pratiques de recherche de terrain, à destination des doctorant.e.s lancé en 2015.

Cet atelier, inspiré des groupes d’analyses de pratiques professionnelles existant dans les champs du social et du médical depuis de nombreuses années, et en complément des séminaires, a pour objectif une professionnalisation des pratiques de chercheur.se en permettant de travailler le rapport aux enquêtés, tant dans la dimension humaine que professionnelle.
Il est encadré par un intervenant professionnel de l’analyse des pratiques et extérieur à l’univers académique. et repose sur des règles de bienveillance et de confidentialité.

Le groupe est composé de 12 à 15 personnes, qui doivent s’engager à une participation aussi régulière que possible entre décembre 2017 et juillet 2018. Les dates sont d’ores et déjà fixées, vous les trouverez dans le document en pièce jointe.

Une réunion d’information et d’organisation est proposée lundi 11 décembre 2017 à 17h30, à l’Institut des sciences de l’homme, en salle Frossard.

La première séance de l’atelier se tiendra le jeudi 21 décembre 2017.

Contact : atelier.terrain@mailoo.org
En savoir plus : présentation détaillée et calendrier en pièce jointe :

VIE SCIENTIFIQUE

Journées Nationales Prison : soirée-débat « Créer derrière les barreaux » (23/11/2017)

Dans le cadre des Journées Nationales Prison, l’association Art et Prison France organise une soirée débat.

Intitulé : « Créer derrière les barreaux »

À partir de leur expérience personnelle et de leurs réflexions, les intervenants parleront de l’importance et des enjeux de l’activité créatrice en prison. Outre les représentants d’Art et Prison France, la table ronde réunira :

Inscription nécessaire auprès de Bruno Lavolé : bruno.lavole@icloud.com

La soirée se tiendra le jeudi 23 novembre 2017, de 19h15 à 21h, dans les locaux de la Dorothy’s Gallery (27 rue Keller - 75011 Paris).

En savoir plus  : consulter le site Web de l’association

RAPPEL : Journée d’étude : « Écologies urbaines » (24/11/2017)

Les laboratoires LADEC (FRE 2002) et LAET (UMR 5593) co-organisent une journée d’étude se proposant d’explorer la dimension « écologique » des phénomènes urbains contemporains et de la production de la connaissance, à partir d’une perspective anthropologique.

Intitulé de la journée : « Écologies urbaines. Actualités dans la recherche lyonnaise en anthropologie de la ville »

Argumentaire partiel : cette journée d’étude est la première manifestation d’un cycle de journée d’études nationales par site du réseau de recherche AnthropoVilles, Mondes urbains. Contributions d’un champ d’étude à l’actualité de l’anthropologie.

Par cette journée d’étude nous souhaitons (ré)ouvrir un espace de travail sur la question des écologies urbaines à partir du site lyonnais. Cette initiative repose sur plusieurs éléments de contexte. Le premier est la création à Lyon du Laboratoire d’Anthropologie des Enjeux Contemporains (LADEC, FRE 2002) qui, par les travaux de certains de ses chercheurs, incite à renouer avec un pan de l’histoire académique lyonnaise et à consolider les liens avec les réseaux nationaux et internationaux sur ces questions. Le second est la création d’un réseau d’anthropologie urbaine à l’échelle nationale, AnthropoVilles, et la proposition qui en a émané de mettre en place des séminaires de recherche par site, dont celui de Lyon sera le premier.

L’exploration de la ville comme un milieu prend, depuis les premiers travaux consacrés à cette question et jusqu’aux contributions actuelles, des directions de recherche multiples. Il ne s’agira pas d’en dresser un « état de l’art » théorique et exhaustif mais d’en tirer quelques fils de lecture pour ouvrir le débat à partir de nos terrains d’enquête et, par cet exercice, tenter de qualifier la nature « écologique » des milieux urbains contemporains et de la connaissance produite sur ces terrains. Trois axes de travail nous semblent intéressants dans ce sens, présents dans les différentes approches écologiques, qu’il s’agisse des contributions de l’Ecole de Chicago, des chercheurs regroupés autour d’Isaac Joseph, des approches des ambiances du laboratoire CRESSON de Grenoble, ou des travaux sur la perception en anthropologie inspirés par Tim Ingold :

La journée aura lieu le vendredi 24 novembre 2017, de 9h30 à 17h45, dans les locaux du LADEC, en salle H410 du Campus Bron Portes des Alpes de l’Université Lyon 2 (5 Avenue Pierre Mendès France - 69500 Bron).

En savoir plus : programme et argumentaire détaillé en pièces jointes :

Deuxième séance du séminaire de l’équipe TIPO (01/12/2017)

L’équipe 1, Travail, institutions, professions et organisations organise la deuxième séance publique de son séminaire 2016-2017.

Son invité en sera Yves Schwartz, professeur émérite de philosophie à Aix-Marseille Université, président de la Société internationale d’ergologie.

Intitulé de l’intervention : « L’apport de l’ergologie à l’analyse de l’activité »

La séance aura lieu le vendredi 1er décembre 2017, de 10h à 13h, en salle André Frossard de l’Institut des sciences de l’homme (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Gilles Herreros
En savoir plus : consulter le site Web du colloque international « Penser et réaliser la transformation du travail : l’apport de la démarche ergologique et de l’œuvre d’Yves Schwartz »

RAPPEL : Deuxième séance du séminaire de l’équipe DPCS (04/12/2017)

L’équipe 5, Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations du Centre Max Weber invite à la deuxième séance de son séminaire « Travaux en cours ».

Ses intervenants en seront :

La séance aura lieu le lundi 4 décembre 2017, de 12h à 14h, en salle D4 143 du site Descartes de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Pierre Mercklé
En savoir plus : programme (modifié) du séminaire en pièce jointe :

RAPPEL : Festival « Filmer le travail » : Hors les murs à Lyon (06-07/12/2017)

Le Centre Max Weber, en collaboration avec Jean-Paul Géhin, responsable du festival « Filmer le travail » de l’Université de Poitiers, invite à deux séances hors-champs. L’entrée en est libre sous réserve des places disponibles.

Séminaire sur un film de recherche : Sur les traces des atomistes de Pascal Cesaro et Pierre Fournier.

Organisé par l’équipe TIPO (Travail Institutions Professions Organisations) du Centre Max Weber, ce séminaire permettra d’accueillir, sur le thème « Le film comme outil de recherche en sciences humaines et sociales », Pierre Fournier, maître de conférences en sociologie, chercheur au LAMES, et Pascal Cesaro, maître de conférences en études cinématographiques, chercheur au PRISM, tous deux à l’Université d’Aix-Marseille.

L’entrée est libre.
La séance se tiendra dans les locaux de l’ESPÉ de Lyon, dans l’enceinte de l’amphithéâtre Louise Michel (5 rue Anselme - 69004 Lyon).

Filmer le travail. Hors les murs.

Dans le cadre du festival « Filmer le travail », manifestation annuelle créée en 2008, le Centre Max Weber organise une séance hors les murs au Cinéma le Zola.
Deux films y seront projetés : Hot Line, de Silvana Landsmann (Grand Prix 2017), et Pas de bol, de Noël Lambert et Léon Widelin (Prix du Jury Filme ton travail ! 2015). En présence de Jean-Paul Géhin, enseignant-chercheur à l’Université de Poitiers, fondateur du festival « Filmer le Travail » qui animera la discussion après la projection.

L’entrée est payante : le prix du ticket est fixé à 5,80 €.
La séance se déroulera au Cinéma le Zola (117 cours Émile Zola - 69100 Villeurbanne).

Contacts :
- pour le Centre Max Weber : Michèle Dupré et Jean Paul Filiod ;
- pour le Cinéma le Zola : 04 78 93 42 65

En savoir plus : présentation complète des deux séances en pièce jointe :

RAPPEL : 5e Biennale Formation-Emploi du Céreq (07/12/2017)

La 5e Biennale Formation-Emploi du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq) aura pour thème :

« 20 ans d’insertion professionnelle des jeunes : permanences et évolutions »

Les échanges seront principalement nourris par 20 ans d’enquêtes Génération. Ce dispositif, créé dans les années 1990 par le Céreq, qui suit les cheminements professionnels des jeunes et rend compte de la pluralité des facteurs influençant leur insertion professionnelle.

À l’occasion de cette biennale, l’insertion des jeunes sera abordée sous plusieurs angles, autour des questions suivantes :

L’entrée est gratuite mais l’inscription obligatoire via le formulaire en ligne suivant (date limite : jeudi 23 novembre 2017).

La journée se déroulera le jeudi 7 décembre 2017 à l’Université Pierre et Marie Curie de Paris, dans l’enceinte de l’Auditorium (4 place Jussieu - 75005 Paris).

Contact : biennale2017@cereq.fr
En savoir plus : consulter le site Web dédié

Deuxième séance du séminaire de l’équipe DVP (08/12/2017)

L’équipe 2, Dynamiques sociales et politiques de la vie privée, convie à la deuxième séance publique de son séminaire 2017-2018.
Elle aura pour intervenante Gaëlle Clavandier, enseignant-chercheur au Centre Max Weber.

Intitulé de la séance : « Prénommer et inhumer - Vers une humanisation des fœtus et des mort-nés ? »

Résumé partiel : à partir d’une recherche sur la trajectoire et le devenir des corps des fœtus et des mort-nés et d’une étude sur les prénoms des enfants sans vie à partir des registres d’état civil, nous nous proposons d’interroger leur statut social et juridique.
Si ces mort-nés que l’on considère aujourd’hui comme des enfants sans vie sont prénommés et inscrits sur les registres, comme les livrets de famille, et si leurs corps sont traités comme des dépouilles mortelles et qu’ils sont intégrés au sein des cimetières, alors il est légitime de re-questionner leur statut actuel et d’en répertorier les transformations.

La séance aura lieu le vendredi 8 décembre 2017 de 10h à 13h, en salle Berty Albrecht de l’Institut des sciences de l’homme (16 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Gaëlle Clavandier
En savoir plus : résumé complet de la séance en pièce jointe :

PUBLICATIONS / INTERVENTIONS / PRIX

« Filmer le travail agricole à l’heure des circuits courts » (B. Maurines, in Études rurales, vol. 199, nº 1, 2017)


L’article porte sur le développement des circuits courts alimentaires en France et sur les acteurs porteurs de ce changement de politique agricole en s’appuyant sur la réalisation d’un film de recherche Circuits courts alimentaires : gouverner et innover dans les territoires. Si le documentaire de recherche pose son regard sur une diversité de personnes œuvrant dans les circuits courts et leurs manières de les gouverner sur différents territoires, l’article interroge les connaissances acquises par le processus filmique. Il montre à partir d’un dispositif cinématographique les transformations du travail agricole non exclusivement centré sur l’exploitation mais en suivant le processus de « production-transformation-circulation » des produits. Ce processus met au jour l’ensemble des acteurs qui interviennent dans les étapes de ce triptyque et la posture particulière du chercheur travaillant avec différentes communautés d’action, transformant ainsi son savoir et ses manières d’aborder la réalité.

En savoir plus : article disponible en ligne via CAIRN (accès authentifié)

« Directeurs artistiques et administratrices : une distribution sexuée des rôles dans les compagnies de théâtre indépendantes » (S. Proust, in Travail, genre et sociétés, vol. 38, nº 2, 2017)


Les administratrices culturelles assument des tâches essentielles permettant la viabilité matérielle des (petites) entreprises artistiques mais leur travail reste massivement invisible. Ces femmes sont inscrites dans un lien de subordination avec des directeurs artistiques, la plupart du temps des hommes, qui combinent légitimité artistique et autorité sociale. Alors que leurs multiples tâches continuent d’être perçues à travers le prisme de l’activité domestique, elles se conforment aux exigences des champs artistiques dont celles qui conduisent à la confusion des temps et des espaces sociaux. Mais, elles ne bénéficient pas des mêmes gratifications matérielles et surtout symboliques monopolisées par les artistes. C’est pourquoi, tout en étant conduites à accepter une série de compromis, les administratrices tendent à réintroduire les règles et les principes de la société salariale.

En savoir plus : article disponible en ligne via CAIRN (accès authentifié)

APPELS À CONTRIBUTIONS/CANDIDATURES

RAPPEL : Appel à communications : « L’économie sociale en quête de ressources » (27/11/2017)

Dans le cadre des 38e Journées de l’Association d’économie sociale (AÉS), co-organisées par les laboratoires Triangle, Coactis et le Centre Max Weber, un appel à communications a été lancé. Les Journées se dérouleront à Lyon du 5 au 7 septembre 2018.

Intitulé de l’appel : « L’économie sociale en quête de ressources »

Argumentaire partiel : depuis les années 2000, les politiques sociales et l’économie sociale et solidaire ont connu des mutations accélérées. Les premières sont rationalisées sous l’empire du new public management et font l’objet d’exigences accrues du point de vue financier. Leur externalisation pourrait consolider l’économie sociale et solidaire, si toutefois celle-ci n’était pas en même temps soumise à des contraintes financières importantes et au développement de la concurrence par l’extension des marchés publics au détriment du subventionnement.
L’ESS a par ailleurs connu en France une reconnaissance institutionnelle déterminante, à un moment où elle fait face à l’émergence d’une représentation en terme d’entrepreneuriat social qui introduit des problématiques nouvelles d’évaluation d’impact.
Enfin, la révolution numérique a fait apparaître des possibilités nouvelles d’obtention de ressources (notamment par la finance participative) et un cadre intellectuel renouvelé autour des communs conduit à repenser un certain nombre d’activités dans un cadre non marchand.

Les propositions pourront se décliner selon les axes suivants :

  • 1 – Du retrait des politiques publiques au développement de l’ESS ? ;
  • 2 – Quels outils et quels critères pour allouer les ressources et évaluer les activités ? ;
  • 3 – Quelle coordination des ressources au service d’une dynamique territoriale ? ;
  • 4 – Quel renouvellement des ressources au service de nouvelles formes de solidarité ? ;
  • 5 – Quel cheminement historique pour les dispositifs de financement et la collecte des ressources, depuis le XIXe siècle ?

L’appel est ouvert à différentes disciplines (économie, sociologie, sciences politiques, histoire, sciences de gestion) et à leur croisement. Des propositions non spécifiques au thème central, relevant des champs habituels de l’économie sociale, sont également attendues.

Date limite d’envoi des résumés : 27 novembre 2017.

Contact : aes2018@sciencesconf.org
En savoir plus : appel complet disponible sur le site Web dédié

RAPPEL : Appel à communications : Colloque international : « La médecine en délibération » (04/12/2017)

Les laboratoires Triangle et Centre Max Weber co-organisent avec SciencePo Lyon un colloque international qui se tiendra les 17 et 18 mai 2018 à l’ENS de Lyon.

Intitulé : « La médecine en délibération »

Un appel à communications est ouvert à cet effet.

Argumentaire partiel : réunions de concertation pluridisciplinaires sur des cas cliniques, comités d’éthique dans les hôpitaux, commissions des agences sanitaires, groupe de travail pour l’élaboration d’une recommandation médicale, expertises collectives ou réunions de synthèse entre équipes médico-sociales sont autant d’espaces relativement récents dans lesquels des collectifs divers discutent de la médecine. Qu’ils traitent de situations individuelles ou statuent sur des normes générales, édictant parfois des recommandations et des orientations, ces espaces collectifs ont en commun de répondre à une demande d’expertise et de mobiliser des savoirs scientifiques, au premier rang desquels les savoirs médicaux. Ils répondent également à une double exigence de participation (convoquer les représentants des différentes parties prenantes de la question traitée) et de délibération.
Les savoirs médicaux se trouvent ainsi soumis à l’épreuve de la délibération dans des espaces collectifs (plus ou moins) élargis, non limités aux seules disciplines médicales et ouverts aux préoccupations sociales, économiques ou éthiques.

Qu’est susceptible de produire l’extension à la médecine de cet « impératif délibératif » (Elster, 1999 ; Blondiaux, Sintomer, 2002) ? Quelles formes concrètes revêt-elle ? C’est à ces questions que sera consacré le colloque « La médecine en délibération » qui s’intéressera à la mise en délibération (1), à la formalisation de la délibération (2) ainsi qu’à ses effets sur les prises de décisions (3).

Les propositions de communication de 6000 signes maximum (de préférence en français ou éventuellement en anglais) sont attendues pour le 4 décembre 2017. Elles sont à envoyer à Christine Dourlens (chdourlens@gmail.com), Gwenola Le Naour (gwenola.le.naour@sciencepo-lyon.fr) et Magali Robelet (magali.robelet@univ-lyon2.fr).

Les textes des communications retenues (de 40 000 signes environ) seront remis pour le 6 avril 2018.
La participation au colloque est gratuite.

Contact : Magali Robelet
En savoir plus : appel complet en pièce jointe :

Anses : Appels à projets de recherche 2018 : « Environnement-Santé-Travail » et « Radiofréquences et santé » (04 et 17/12/2017)

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) lance deux appels à projets de recherche, dans le cadre du Programme national de recherche en environnement-santé-travail (PNR EST). Ce programme ambitionne de conduire les communautés scientifiques à produire des données utiles aux différentes phases de l’analyse du risque sanitaire et, ainsi, à rapprocher recherche et expertise scientifique.

Intitulé du premier appel : « Environnement-santé-travail »

Cet appel à projets de recherche, à vocation généraliste, porte sur des thèmes variés :

  • risques liés à des agents physiques (ondes sonores, vibrations, rayonnements non ionisants) ;
  • risques liés aux nanoparticules et aux fibres minérales ;
  • risques liés aux agents chimiques, en particulier aux perturbateurs endocriniens ;
  • risques liés aux agents biologiques ;
  • exposition aux produits phytopharmaceutiques ;
  • risques associés à des contaminations émergentes et aux déchets ;
  • risques liés à la qualité de l’air ;
  • impact du changement climatique et lutte anti-vectorielle ;
  • cancer et environnement ;
  • approches sciences humaines et sociales des risques sanitaires et environnementaux.


Le programme porte sur l’évaluation et l’analyse des risques environnementaux pour la santé humaine, en population générale ou au travail.

Date limite de dépôt des lettres d’intention : 12/12/2017 à midi
Date limite de dépôt des projets complets : 13/03/2018

Contact : recherche@anses.fr
En savoir plus : consulter la page Web dédiée aux deux appels.

Appel à communications : Journée d’étude : « Le registre scientifique des organisations internationales : acteurs, productions, usages » (15/12/2017)

Dans le cadre du projet conjoint SAGE (Strasbourg) – Triangle (Lyon), intitulé « Construction et circulation des savoirs « experts » sur l’action publique dans l’espace européen : le rôle des organisations internationales », et en coopération avec le laboratoire junior OiCi (les Organisations Internationales et la Circulation des Idées), financé par le Collège des Hautes Études Lyon Science[s] (CHEL[s]), une journée d’étude est organisée.

Intitulé : « Le registre scientifique des organisations internationales : acteurs, productions, usages »

Un appel à communications afférent a été lancé.

Argumentaire partiel : tirant parti du renouvellement récent de l’histoire sociale des idées (voir les travaux du réseau Hisopo de l’AFSP) et des travaux sur la circulation transnationale des idées et savoirs (Saunier, 2004, 2008 ; Histoire@Politique n°15, 2011 ; Critique internationale n°59, 2013 ; Kaluszynski et Payre (dir.), 2013 ; Payre, 2016), cet appel à communications vise à rassembler des études empiriques appliquant ce type de programmes de recherche aux organisations internationales, de manière à « normaliser » (Dobry, 2000) un objet trop souvent considéré comme extraordinaire. On vise ce faisant à mieux comprendre la manière dont les OI, et notamment leurs Secrétariats, se saisissent du registre scientifique, le produisent et l’utilisent pour légitimer leur action et conforter leur position sur la scène internationale.

Trois axes de réflexion (non exclusifs) sont ainsi proposés :

  • Sociologie des acteurs « scientifiques » intervenant dans ou auprès des OI ;
  • Modes d’investissement dans la science, modalités de production des savoirs et formes de scientificité produites ;
  • Usages et mobilisations du registre scientifique dans les stratégies de légitimation des OI.

La journée d’études a pour objectif de croiser les regards et les analyses sur la thématique générale des mobilisations et des usages du registre scientifique par les organisations internationales. Les propositions concernant tous types d’institutions intergouvernementales sont les bienvenues (organisations onusiennes, organisations régionales, organisations de Bretton Woods, etc.). Les contributions dans les domaines de la science politique, de la sociologie, de l’anthropologie, du droit, de l’histoire, de l’économie et présentant un travail empirique important sont encouragées.

Date limite d’envoi des propositions de communication : vendredi 15 décembre 2017.

La journée d’étude se déroulera le jeudi 5 juillet 2018 à Sciences Po Lyon.

En savoir plus : appel complet disponible sur la page Web dédiée

RAPPEL : Appel à communications : 2e colloque international francophone de recherche féministe sur le travail social (20/12/2017)

La Haute école de travail social (Lausanne), l’ETSUP (Paris), le Département Carrières Sociales de l’IUT de l’Université Paris 13 (Bobigny) et l’IRIS EHESS co-organisent le :

« Deuxième colloque international francophone de recherche féministe sur le travail social »

L’appel à communications lié est ouvert.

Résumé : deux ans après sa première édition, le deuxième Colloque international francophone de recherche féministe sur le travail social s’intéresse à la réception de l’intervention sociale par ses usagères et usagers en interrogeant plus particulièrement les manières dont elles et ils se positionnent face aux assignations genrées. Ce colloque accompagne ainsi les mouvements de revendications et d’empowerment des utilisatrices et utilisateurs des services publics. Nous postulons en effet que les destinataires, dans le champ de l’intervention sociale, jouent collectivement et individuellement un rôle actif non seulement dans la reconduction des normes de genre mais aussi dans leur transformation. La recherche s’est encore peu intéressée à la réception des normes de genre par les destinataires de l’intervention sociale mais différents questionnements qui ont exploré ce champ constituent un socle pour structurer la réflexion durant les deux jours de ce colloque.

Date limite d’envoi des propositions de communication : mercredi 20 décembre 2017.

Le colloque aura lieu à Lausanne, les 2 et 3 juillet 2018.

En savoir plus : appel complet disponible sur la page Web dédiée

Appel à communications : Colloque « Théoriser en féministe » (31/12/2017)

Un appel à communication a été lancé dans le cadre du colloque à venir (Lyon, 25-27 avril 2018) intitulé :

« Théoriser en féministe. Philosophie, épistémologie, politique »

Résumé : l’objectif de ce colloque est d’explorer les spécificités de l’« impureté » du théoriser féministe, toujours en commerce avec son dehors, ainsi que ses manifestations au sein des modèles épistémologiques dans les différentes disciplines. On abordera plus particulièrement la philosophie et la science politique. Les contributions pourront aussi bien porter sur un travail d’élaboration de concepts nécessaires à une recherche empirique prenant le genre en considération que sur la reprise et l’amendement d’un modèle théorique ou d’une méthodologie héritée dans une perspective féministe. Elles pourront également développer une réflexion sur les spécificités du rapport féministe à la théorie dans les champs de la philosophie ou de la science politique.

Le colloque est pluridisciplinaire ; toute proposition est la bienvenue dans la mesure où elle porte non pas directement et seulement sur un terrain et des résultats empiriques, mais sur un travail de théorisation ou sur la théorisation.

Date limite d’envoi des propositions de communication : dimanche 31 décembre 2017.


Contact : theoriefeministe@gmail.com
En savoir plus : appel complet disponible sur le site Web dédié

Appel à propositions beQuali 2017-2018 : valorisation d’enquêtes qualitatives (15/01/2018)

La banque d’enquêtes beQuali est développée au Centre de données socio-politiques (CDSP, UMS 828 Sciences Po – CNRS), membre du réseau Quetelet et du consortium Archipolis, par une équipe de professionnels des archives, de la documentation, des humanités numériques et des sciences sociales.
beQuali est un équipement national financé notamment par l’Agence nationale de la recherche dans le cadre du programme des investissements d’avenir pour la recherche publique, l’innovation et l’enseignement supérieur.

beQuali offre un service national de mise à disposition, en ligne, d’archives d’enquêtes qualitatives en sciences sociales, dans des conditions garantissant leur disponibilité pour la recherche et l’enseignement. Elle vous offre l’opportunité de sauvegarder et de valoriser vos enquêtes.

Cet appel à propositions est ouvert aux chercheurs, aux professionnels de l’information scientifique et technique et aux institutions ayant produit ou conservant des enquêtes qualitatives en sciences sociales. Il vise à recueillir des propositions d’enquêtes en vue de leur dépôt sur beQuali.fr.

L’appel est ouvert du 16 octobre 2017 jusqu’au 15 janvier 2018.

Contact : contact@bequali.fr
En savoir plus : consulter le site Web dédié

FINANCEMENT DE LA RECHERCHE

RAPPEL : Lyon 2 : Campagne d’hiver des subventions aux manifestations scientifiques (11/12/2017)

Comme à chaque semestre, la Commission en charge de l’attribution des Subventions pour les Manifestations Scientifiques (SMS) de l’Université Lumière Lyon 2 se réunira pour examiner les demandes de financement reçues. La date de réunion de la Commission est prévue pour le courant du mois de décembre 2017.

Afin de permettre à la Commission d’examiner ces demandes de subvention, nous vous rappelons que l’échéance pour la remise des dossiers pour cette campagne est fixée au lundi 11 décembre 2017.

Les dossiers sont à retourner au format électronique (veronique.dupraz@univ-lyon2.fr et m.berthet@univ-lyon2.fr) au plus tard à la date d’échéance ci-dessus.
Cet envoi électronique doit obligatoirement être doublé par un envoi au format papier (Direction de la Recherche et des Écoles Doctorales - Pôle Projets) accompagné de l’original de l’avis motivé du responsable de l’unité de recherche. Cet envoi papier devra être reçu dans les sept jours qui suivent.

La Commission examinera les demandes pour des manifestations scientifiques prévues entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018 :

  • si la manifestation scientifique est programmée entre le 1er juillet et le 31 décembre 2018, les responsables scientifiques peuvent choisir soit de déposer leur dossier pour la Commission de décembre 2017 afin de connaître plus rapidement le montant de l’aide accordée, soit d’attendre celle de juin 2018 ;
  • si la manifestation scientifique est programmée entre le 1er janvier et le 30 juin 2018, les responsables scientifiques doivent en revanche impérativement déposer leur dossier pour cette Commission de décembre.

Les responsables scientifiques sont invités à bien prendre connaissance des critères d’éligibilité et des critères d’appréciation au titre desquels les dossiers seront examinés.

Contact : Michaël Berthet
En savoir plus : dossier de candidature disponible sur la page Intranet dédiée

Paris Sciences et Lettres : Prix de thèse 2018 pour les jeunes docteur(e)s en SHS (29/12/2017)

Pour récompenser les meilleurs travaux doctoraux dans cinq domaines des sciences humaines et sociales, l’Université Paris Sciences et Lettres (PSL) lance un appel à candidatures pour le prix thèse SHS 2018. Les prix seront remis en juin par Patrick Boucheron professeur au Collège de France.

Soutenus par les Labex Hastec, Tepsis et TransferS et les IRIS Création, cognition et société, Études globales, Governance Analytics et Scripta, les prix PSL en Sciences humaines et sociales récompensent les meilleurs travaux doctoraux dans cinq domaines :

  • Arts et esthétique ;
  • Droit, économie, gestion ;
  • Humanités ;
  • Interfaces Sciences / Humanités ;
  • Sciences sociales.

Un jury dédié à chacun des prix sera composé de cinq personnalités du domaine, dont un scientifique étranger et un représentant du Labex et/ou de l’IRIS ayant contribué au financement du prix. Les travaux lauréats recevront ainsi un prix d’une valeur de 5000 euros composé d’une somme de 2000 euros et d’un financement de 3000 euros pour un séjour de recherche (à Paris pour les étrangers ou chez les partenaires internationaux de PSL pour les français). Les lauréats donneront également trois séminaires dans trois établissements partenaires de PSL.

Tout dossier de candidature doit être envoyé par courrier électronique uniquement, à l’adresse suivante : prix.PSL.SHS@univ-psl.fr, avant le 30 décembre 2017.

Contact : prix.PSL.SHS@univ-psl.fr
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

RAPPEL : Appel à projets France-Stanford 2018-2019 (07/02 et 01/03/2018)

Le Centre France-Stanford d’études interdisciplinaires, créé en partenariat avec le Ministère des affaires étrangères et du développement international, a pour objectif d’établir des passerelles entre des disciplines telles que les humanités, les sciences sociales, les sciences, l’ingénierie, le commerce, et le droit, afin de résoudre des questions historiques et contemporaines d’importance pour la France et les États-Unis à partir d’un large éventail de perspectives.

Ses programmes mettent en contact les professeurs, les chercheurs, et les étudiants de tous les départements et écoles de l’Université de Stanford avec leurs collègues en France, afin d’explorer des questions d’intérêt commun, de faire avancer la recherche collaborative, et de soutenir la recherche interdisciplinaire.

Voici les programmes ouverts pour 2018-2019 :

Contact : Isabelle Collignon isabelle@stanford.edu
En savoir plus : consulter le site Web dédié

CSC-UdL : Bourses doctorales pour étudiants chinois (fin 2017)

Dans le cadre de l’accord China Scholarship Council (CSC) - Université de Lyon, 30 bourses de doctorats/an seront accordées pour des étudiants chinois inscrits en thèse dans un établissement lyonnais.

Ces bourses sont d’un montant de 1200 €/mois et pour une durée allant jusqu’à 48 mois. Le CSC vise en priorité des cotutelles de thèse.

Procédure :

  • transmission des sujets de thèse proposés par les équipes de recherche (cf. modèle de sujet en pièce jointe) à partir de novembre 2017 ;
  • publication ces sujets sur le site de l’UdL et envoi aux relais sur place (partenaires universitaires chinois, Campus France…) ;
  • les étudiants chinois candidatent directement auprès du directeur de thèse renseigné dans la fiche. Si le candidat répond aux critères académiques et scientifique et qu’il satisfait aux conditions définies par le correspondant défense de votre établissement, alors il pourra candidater lors de l’ouverture de la campagne du CSC (habituellement autour de fin mars).

Contact : Maxime Antony, chargé de projet d’internationalisation et du Doctorat à l’UdL
En savoir plus : présentation du dispositif et modèle de sujet de thèse en pièces jointes :

ACCOMPAGNEMENT/FORMATIONS

Expresso Doc : « Recherche bibliographique systématique pour la revue de littérature » (11/12/2017)

Dans le cadre du rendez-vous Expresso Doc 2016-2017 sur les méthodes et outils documentaires, proposé par l’ISH et ouvert à tous les membres des laboratoires associés, la dernière séance de l’année aura pour thème :

« Recherche bibliographique systématique pour la revue de littérature »

Objectifs de cette séance : clés d’acquisition et points de vigilance pour une méthode de recherche bibliographique rigoureuse et reproductible

La séance aura lieu lundi 11 décembre 2017, de 14h00 à 16h00, en salle Jeanine Sontag (sous-sol) de l’Institut des sciences de l’homme (14 avenue Berthelot-69007 Lyon).

Inscription obligatoire via le formulaire en ligne suivant.

Contact  : Sitthida Samath
En savoir plus : programme d’automne des formations Expresso Doc en pièce jointe :

UdL : Formations documentaires pour doctorants isiDoc’t Sciences sociales (décembre 2017 - mai 2018)

La Bibliothèque Diderot de Lyon et les SCD de Lyon 2 et Lyon 3 proposent aux doctorants de l’Université de Lyon qui débutent une thèse, un accompagnement documentaire dans les étapes de leur travail.

Cette formation isiDoc’t est validée par plusieurs écoles doctorales, dont Sciences sociales.

Le module se compose de cinq séances de trois heures chacune et se déroule sur trois journées consécutives :

  • J1- Trouver et organiser sa documentation :
    - Cartographie des sources d’informations
    - Sensibilisation à la veille documentaire
  • J2- Publier et valoriser ses travaux de recherche :
    - Stratégies de diffusion
    - Publication scientifique et identité numérique
  • J3- Gérer ses références bibliographiques :
    - Atelier Zotero ou Zotero avancé

7 sessions sont organisées dans 3 bibliothèques différentes :

  • 11, 12 et 13 décembre 2017 (Bibliothèque Diderot) ;
  • 15, 16 et 17 janvier 2018 (BU Manufacture) ;
  • 30, 31 janvier et 1er février 2018 (BU Chevreul) ;
  • 5, 6 et 7 février 2018 (Bibliothèque Diderot) ;
  • 6, 7 et 8 mars 2018 (BU Chevreul) ;
  • 20, 21 et 22 mars 2018 (BU Manufacture)

Une session d’été sera proposée en mai-juin 2018.

Horaires : 9h30-12h30 et 14h-17h.

Le nombre de places est limité à 15 personnes par session. L’inscription s’effectue en ligne via SIGED (module A07).

À noter : l’URFIST de Lyon organise également des stages destinés aux doctorants.

Contact :

En savoir plus : consulter la page Web dédiée