Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 28 novembre 2017

VIE DU LABO

RAPPEL : Assemblée générale du Centre Max Weber (19/12/2017)

Nous vous rappelons (cf. compte-rendu du Conseil d’UMR du 14 novembre 2017) que le Centre Max Weber organise son assemblée générale le mardi 19 décembre 2017, de 9h00 à 12h30, dans les locaux de l’Université Lumière Lyon 2, sur le Campus Porte des Alpes de Bron.

L’assemblée se déroulera en salle H410 (bâtiment H) du Campus (5 Avenue Pierre Mendès France - 69500 Bron).

Pour mémoire, l’ordre du jour est le suivant :

La liste des thématiques des débats n’est évidemment pas close.

Afin d’organiser au mieux le buffet qui suivra, l’inscription est nécessaire via le formulaire en ligne suivant.

Contact : Bruno Milly et Alexia Rival
En savoir plus : plan d’accès en pièce jointe :

RAPPEL : Édition 2017-2018 de l’atelier d’analyse des pratiques de recherche de terrain pour les doctorant.e.s : réunion d’information (11/12/2017)

Le Centre Max Weber vous invite à rejoindre l’édition 2017-2018 de l’atelier d’analyse des pratiques de recherche de terrain, à destination des doctorant.e.s lancé en 2015.

Cet atelier, inspiré des groupes d’analyses de pratiques professionnelles existant dans les champs du social et du médical depuis de nombreuses années, et en complément des séminaires, a pour objectif une professionnalisation des pratiques de chercheur.se en permettant de travailler le rapport aux enquêtés, tant dans la dimension humaine que professionnelle.
Il est encadré par un intervenant professionnel de l’analyse des pratiques et extérieur à l’univers académique. et repose sur des règles de bienveillance et de confidentialité.

Le groupe est composé de 12 à 15 personnes, qui doivent s’engager à une participation aussi régulière que possible entre décembre 2017 et juillet 2018. Les dates sont d’ores et déjà fixées, vous les trouverez dans le document en pièce jointe.

Une réunion d’information et d’organisation est proposée lundi 11 décembre 2017 à 17h30, à l’Institut des sciences de l’homme, en salle Frossard.

La première séance de l’atelier se tiendra le jeudi 21 décembre 2017.

Contact : atelier.terrain@mailoo.org
En savoir plus : présentation détaillée et calendrier en pièce jointe :

VIE SCIENTIFIQUE

UdL : « Rencontres Sciences et société » (30/11/2017)

L’Université de Lyon convie à la nouvelle édition de ses « Rencontres Sciences et société ».

Résumé partiel : le but de cette rencontre est de permettre aux enseignants-chercheurs, chercheurs et chercheuses, doctorant.e.s qui travaillent au sein des laboratoires de recherche de l’Université de Lyon d’exposer leurs recherches, de discuter de leurs orientations méthodologiques, de découvrir la variété de leurs productions scientifiques, de faire connaître leurs projets.

Les rencontres sont centrées sur les relations entre sciences et société. Cet objet de recherche mérite d’être précisé, tant il est polymorphe et tant il est investi par des projets académiques et politiques variés. Les travaux visés sont ceux qui portent sur les façons dont les savoirs scientifiques sont élaborés, circulent, sont mobilisés et critiqués en société. De nombreuses disciplines des sciences sociales contribuent à ces analyses, à partir d’outillages méthodologiques et conceptuels variés (sociologie, droit, science politique, histoire, géographie, économie, linguistique, etc.).

À noter : Florian Charvolin et Jérôme Michalon interviendront au cours de la journée, sur les thèmes respectifs :

Inscription à l’adresse suivante : rencontres-sciences-societe@univ-st-etienne.fr

Les Rencontres sont organisées ce jeudi 30 novembre 2017, de 8h30 à 16h30 à l’Université de Lyon (92 rue Pasteur - 69007 Lyon).

Contact : rencontres-sciences-societe@univ-st-etienne.fr
En savoir plus : programme en pièce jointe :

Deuxième séance du nouveau séminaire CMW-Triangle « S’approprier le monde » (12/12/2017)

Le Centre Max Weber et Triangle co-organisent un nouveau séminaire scientifique, intitulé :

« S’approprier le monde »

Responsables : Ivan Bruneau, Sophie Denave, Sylvia Faure, Caroline Frau, Frédéric Rasera, Daniel Thin, Nancy Venel.

Argumentaire général : l’objectif de ce séminaire sera d’interroger les conditions d’adhésion, d’acceptation, d’ajustements, d’adaptations ou encore de conformation, d’arrangements, d’accommodements des individus et des groupes aux situations qu’ils rencontrent ou qui leur sont imposées. Empruntant ces questions à la sociologie des institutions, nous entendons les élargir à d’autres objets d’études comme celui du rapport entre des individus et des lieux ou encore celui du sentiment d’appartenance à des collectifs. L’ensemble de ces questions sera traité de manière transversale aux découpages disciplinaires des sciences sociales et aux découpages en secteurs spécialisés de chaque discipline, sans privilégier aucun espace ou aucune situation. Le séminaire donnera lieu à une réflexion collective sur l’articulation des enjeux théoriques, empiriques et méthodologiques de l’étude de ces situations.
Les séances seront préparées et animées par un organisateur et un(e) doctorant(e) du Centre Max Weber ou du laboratoire Triangle.

La deuxième séance du séminaire aura pour invitée Nancy Venel, maître de conférences en science politique (Université Lumière Lyon 2, Triangle).

Intitulé de l’intervention : « “Grâce à Dieu, ça va en ce moment !”. Recourir au religieux en détention »

La séance se tiendra le mardi 12 décembre 2017, de 9h30 à 12h ; en salle H 410 du Campus Porte des Alpes de l’Université Lumière Lyon 2 (5 Avenue Pierre Mendès France - 69500 Bron).

Contact : Sophie Denave
En savoir plus : argumentaire général et programme du séminaire en pièce jointe :

Troisième séance du séminaire « Action collective » 2017-2018 (14/12/2017)

Le séminaire Action collective, commun au Centre Max Weber et à Triangle, en est à sa septième année d’existence. Il se propose cette année de réfléchir sur la thématique : Protestation et résistance en contexte autoritaire , en sollicitant des spécialistes de contextes autoritaires variés tant géographiquement que temporellement.

Présentation générale du séminaire : une des caractéristiques majeures des régimes autoritaires est d’élever considérablement les coûts de la mobilisation. Comment les individus ou groupes refusant leur loyauté à ce type régime peuvent-ils exprimer leur mécontentement lorsque l’exit (par l’exil, spécialement) est bloqué et la voice sévèrement réprimée ? Dans le sillage des travaux de Scott, la notion de résistance a visé à rendre compte des actes discrets ou ambigus par lesquels les dominés tentent de défier ou subvertir l’ordre social ou politique qui leur imposé, mais au risque d’une représentation enchantée ou univoque de leurs ressources ou motivations. N’a-t-on pas sous-estimé les effets socialisateurs durables des contextes autoritaires, leurs effets sur les représentations du politiquement possible et légitime, ainsi que les conséquences de la double exigence qui pèse sur les opposants de maintenir un moi acceptable tout en s’aménageant des formes d’existence supportables ?
C’est à ce type de question que s’intéressera cette année le séminaire « Action collective » en sollicitant des spécialistes de contextes autoritaires variés tant géographiquement que temporellement.

La troisième séance de l’édition 2017-2018 aura pour invitée Chowra Makaremi (chargée de recherche CNRS à l’IRIS).

Intitulé de l’intervention : « Violence d’État et ’lignes rouges’ en Iran »

Pour les doctorant.e.s, l’inscription au séminaire se fait auprès de Sophie Béroud : sophie.beroud@univ-lyon2.fr.

La séance se déroulera jeudi 14 décembre, de 10h30 à 12h30, en salle D4-024 (anciennement salle R20) de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Lilian Mathieu
En savoir plus : présentation complète du séminaire sur le site Web de Triangle

RAPPEL MODIFIÉ : ISH : Axe Environnement urbain : Séminaire « Les humanités environnementales et leurs enjeux » (15/12/2017)

L’Institut des sciences de l’homme, dans le cadre de son axe scientifique Environnement urbain, organise un séminaire ouvert à tous les membres des laboratoires associés.

Intitulé : « Les humanités environnementales et leurs enjeux »

Argumentaire partiel : cette séance de l’axe « Environnement urbain » de l’Institut des Sciences de l’Homme de Lyon interrogera les airs de famille (et les contrastes) entre plusieurs traditions d’étude de l’environnement, notamment historiques et philosophiques. Disposant de socles communs travaillés dès les années 1960 autour de l’analyse foucaldienne de l’histoire comme archéologie des discours, amendés par l’apport de la pragmatique dans les années 1990, les humanités environnementales renouvellent-elles les répertoires de concepts et d’objets traditionnels des SHS ?

Chercheurs invités :

Inscription nécessaire avant le vendredi 8 décembre auprès des co-responsables de l’axe scientifique : stephane.frioux@univ-lyon2.fr ou florian.charvolin@gmail.com

Attention : changement de lieu : la séance se déroulera vendredi 15 décembre 2017, de 9h30 à 13h, en salle D2.034 de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Florian Charvolin
En savoir plus : pour plus d’informations sur l’Axe Environnement urbain, consulter la page Web dédiée ; argumentaire complet de la journée en pièce jointe :

Journée de restitution : « La motivation des décisions de cours d’assises » (15/12/2017)

Le laboratoire CERCRID propose une journée de restitution des résultats du programme de recherche sur l’analyse empirique de la motivation des décisions de cours d’assises, mené par une équipe de pénalistes et sociologues issus des laboratoires CERCRID et ESO - Espaces et Sociétés, avec le soutien de l’École nationale de la magistrature.

Intitulé de la journée : « La motivation des décisions de cours d’assises »

Argumentaire partiel : si pendant longtemps la règle a été l’absence de motivation des décisions de cours d’assises, la « loi ne demandant pas compte aux juges des moyens par lesquels ils se sont convaincus », tel n’est plus le cas depuis l’entrée en vigueur de la loi du 10 août 2011. La recherche dont il s’agit ici de livrer les principaux résultats, qui fait suite à un appel d’offres émis par l’ENM, a été menée par une équipe pluridisciplinaire de pénalistes et sociologues. De caractère essentiellement empirique, cette recherche a dépassé la seule analyse dogmatique du cadre législatif et jurisprudentiel encadrant cette nouvelle exigence de motivation, pour envisager de nombreuses questions relatives à sa mise en œuvre concrète. Qui motive ? Quels sont les destinataires de la motivation ? Quels usages en font les avocats ? Que contiennent les motivations ? Les motivations sont-elles différentes selon que l’accusé a avoué ou non ? Motive-t-on de manière spécifique un acquittement ? Quid de la motivation de la peine ?

Cette journée a pour objectif de soumettre les principaux résultats de la recherche à la discussion de spécialistes de la cour d’assises : présidents ou anciens présidents de cours d’assises, avocats généraux, avocats pénalistes, chroniqueurs judiciaires et universitaires.

Inscription gratuite (buffet payant) mais obligatoire avant le 6 décembre 2017, via le formulaire en ligne suivant.

La journée aura lieu le vendredi 15 décembre 2017, de 9h à 18h, dans l’enceinte de l’amphithéâtre de la Maison internationale des langues et des cultures (MILC) (35 rue Raulin - 69007 Lyon).

Contact : Emilie Poinas
En savoir plus : argumentaire détaillé et programme disponibles à la page Web dédiée

RAPPEL : Séminaire du LADEC : Tim Ingold (15/12/2017)

Le Laboratoire d’anthropologie des enjeux contemporains (LADEC) convie à la prochaine séance de son séminaire.

Son invité en sera Tim Ingold, professeur d’anthropologie sociale à l’université d’Aberdeen.

Intitulé de l’intervention : « On not knowing and paying attention : how to live in an uncertain world »

La séance aura lieu le vendredi 15 décembre 2017, de 10h à 13h, en salle H 208 (bâtiment H) du Campus Porte des Alpes de l’Université Lumière Lyon 2 (5 Avenue Pierre Mendès France - 69500 Bron).

Contact : http://ladec.cnrs.fr/contact/
En savoir plus : affiche de la séance en pièce jointe :

RAPPEL : Première séance du séminaire Image Animée 2017-2018 (18/12/2017)

Le Séminaire Image Animée du Centre Max Weber est heureux de vous annoncer la première séance du programme 2017-18.

La séance se déroulera avec l’anthropologue-réalisatrice Nadine Michau (chercheur associée au CITERES), autour de son film Quel chemin on emprunte ? (76’, 2016), documentaire sur les agriculteurs céréaliers de la Région Centre-Val-de-Loire.

L’équipe du SIA sera heureuse de vous rencontrer et d’échanger avec vous lors de cette séance.

L’entrée en est libre.

La séance se tiendra le lundi 18 décembre 2017, à partir de 18h30, à la MJC Monplaisir (25 av. des frères Lumière - 69008 Lyon).

Contact : sia@ish-lyon.cnrs.fr
En savoir plus : présentation de la séance et plaquette de présentation générale du séminaire en pièces jointes :

Journée d’étude : « Corps vulnérables, corps exposés, corps invisibles : le prisme des cultures publiques » (19/01/2018)

Le Centre Max Weber est à l’origine d’une journée d’étude thématique.

Intitulé : « Corps vulnérables, corps exposés, corps invisibles : le prisme des cultures publiques »

Résumé : l’objet de cette journée d’étude est de rendre compte, au travers des objets très divers, de la manière dont le travail sur la notion de « cultures publiques » peut éclairer la production, l’exposition et/ou l’invisibilisation de corps considérés (politiquement, socialement, médiatiquement...) comme vulnérables, et nos rapports à ceux-ci. Les terrains proposés pour penser cela sont aussi variés que les corps dans les transports, dans les médias, le sport LGBT et paralympique, l’homosexualité dans des espaces publics naturels et le circuit festif gay, une association d’auto-support de personnes transgenres (fréquemment travailleuses du sexe) vivant avec le VIH, ou encore le féminicide au Mexique.

La séance est organisée le vendredi 19 janvier 2018, de 9h15 à 16h15, à l’Université Jean Monnet, site Tréfilerie (salle à préciser ultérieurement).

Contact : Julie Thomas
En savoir plus : programme de la journée en pièce jointe :

PUBLICATIONS / INTERVENTIONS / PRIX

Trois publications de J.-H. Déchaux :


  • « La procréation à l’ère de la révolution génomique » (in Esprit, vol. octobre, nº 10, 2017)

En savoir plus : article disponible en ligne via CAIRN (accès authentifié)







  • « L’hypothèse du « bébé sur mesure » » (in Revue française des affaires sociales, nº 3, 2017)

La recherche en génétique humaine progresse à grands pas et les innovations en ingénierie du génome se multiplient. Il est fort probable qu’elles modifieront radicalement les modalités de la reproduction humaine. L’idée que les parents puissent concevoir un enfant « sur mesure » à l’aide des nouveaux outils de la génomique est aujourd’hui une hypothèse crédible qui sera techniquement au point d’ici peu. L’article analyse les principaux arguments de ses partisans, l’émergence dans l’espace public d’une doctrine eugéniste du libre choix se réclamant du libéralisme et cherche à apprécier ce que pourraient être les effets sur la parenté d’une généralisation du calibrage génomique de l’enfant à naître.

En savoir plus : article disponible en ligne via CAIRN (accès authentifié)

  • « Parenté et démocratie : quelle régulation publique ? » (in Revue des politiques sociales et familiales, vol. 124, nº 1, 2017)

Quelles sont les implications normatives des transformations de la famille dans les sociétés occidentales ? Cet article défend l’hypothèse d’une extension de l’exigence démocratique à la vie privée dont l’effet principal est la pluralisation des modèles de parenté. La définition de ce qui fait parenté n’est plus réglée par le renvoi à une norme naturelle, fondée sur une vérité indisponible, mais devient une question politique mettant aux prises différentes conceptions du lien familial. L’État est confronté à un dilemme : doit-il adopter une posture neutraliste en créant un espace de droits qui garantisse à chacun la liberté de choisir ou défendre des principes d’ordre public qui soient l’expression d’une certaine idée du bien commun en matière familiale ? La régulation publique de la parenté pose la délicate question du juste et du bien à laquelle toute société démocratique pluraliste est tenue de répondre.

En savoir plus : article disponible en ligne en accès libre via Persée

« Chronique d’une ethnographie coopérative. Retour sur une enquête embarquée dans un établissement médico-social » (G. Uribelarrea, E. Jouve, in Recherches qualitatives, vol. 36, nº 2, 2017)


Cet article est la chronique d’une expérience d’ethnographie coopérative conduite dans une structure de Lits halte soins santé (LHSS). Dans une perspective pragmatiste, nous réfléchissons aux différentes formes de coopération qui rythment l’enquête et tentons d’en tirer des conséquences pratiques. Nous souhaitons montrer que l’enquête ethnographique peut avoir une utilité pratique pour les personnes enquêtées sous réserve de penser et de favoriser les conditions de sa réception.

En savoir plus : article disponible en ligne en accès libre sur le site de la revue

APPELS À CONTRIBUTIONS/CANDIDATURES

RAPPEL : Appel à contributions : Revue ARCS : « Concepts et méthodes en analyse de réseaux » (31/12/2017)

La revue ARCS – Analyse de réseaux pour les sciences sociales / Network analysis for social sciences a ouvert un appel à contributions pour un dossier thématique à paraître en juin 2018.

Intitulé : « Concepts et méthodes en analyse de réseaux : circulations et barrières disciplinaires »

Argumentaire partiel : si plusieurs articles ont cherché à évaluer la réception des recherches en physique sur l’analyse de réseaux, notamment en sociologie, en archéologie et en géographie, la circulation ou la non-circulation des méthodes et concepts entre disciplines reste un domaine d’études sous-exploité.

Comment expliquer par exemple que la mesure de l’intermédiarité ait été adoptée rapidement par les différentes disciplines des SHS, alors que les méthodes développées en écologie pour l’analyse des réseaux bipartis restent largement méconnues ? Pourquoi les modèles gravitaires développés en géographie depuis les années 1960 n’ont-ils pas été testés en sociologie sur les graphes valués ? L’on pourrait multiplier les exemples de ces circulations plus ou moins aisées entre disciplines.

Plusieurs types de contributions sont attendus (liste non exhaustive) :

  • des études portant sur la circulation ou non d’un concept ou d’une méthode entre différentes disciplines ;
  • des articles centrés sur une discipline et mettant en évidence la généalogie des emprunts conceptuels et méthodologiques réalisés, ainsi que les adaptations et traductions dont ils ont fait l’objet ;
  • des (re)lectures de textes classiques en analyse de réseaux vus depuis une autre discipline.

Les personnes souhaitant contribuer sont invitées à envoyer un résumé d’une page avant fin 2017 à l’adresse arcs@episciences.org afin de s’assurer que le projet s’insère dans la ligne éditoriale du dossier et de la revue.

Contact : Afifa Zenati
En savoir plus : appel complet disponible à l’adresse suivante

Région AURA : Appel à projet « Pack Ambition Recherche » 2018 (10/01/2018)

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a pour objectif de soutenir le développement économique et industriel des territoires en renforçant la contribution des acteurs de la recherche publique à ce développement. Cette volonté est inscrite dans le nouveau Schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (SRESRI), qui a été adopté le 9 février 2017 par délibération de l’Assemblée plénière du Conseil régional.

C’est pourquoi la Région lance pour la seconde année l’appel à projets « Pack Ambition Recherche » destiné à soutenir des projets portés par des laboratoires de recherche et ayant un fort potentiel de valorisation socio-économique. Ce dispositif vise à :

  • promouvoir l’acquisition et le transfert de connaissances de la recherche académique vers les acteurs du monde socio-économique et culturel, pour accélérer l’émergence de nouveaux produits, services ou méthodologies ;
  • accompagner au mieux des projets en adéquation avec les besoins des entreprises et des territoires.

Caractéristiques :

  • ouvert à toutes les disciplines se situant dans un des Domaines d’excellence du SRESRI la Région ;
  • coordinateur du projet appartenant à un laboratoire de recherche (L’appel à projets est ouvert aux chercheurs et enseignants-chercheurs titulaires appartenant à un établissement de recherche public de la région Auvergne-Rhône-Alpes, à même de recruter et/ou d’encadrer des doctorants) ;
  • obligation de recruter un doctorant sur 36 mois (financement à 100% ou co-financement d’une allocation doctorale). À titre exceptionnel et si solidement argumenté, possibilité de remplacer le recrutement d’un doctorant par un post-doctorant sur 24 mois et co-financé à 50% par autre source de financement ;
  • autres dépenses éligibles : frais de fonctionnement (consommables, prestations…), équipement.

Dossier de candidature en 2 étapes :

  • Appel à manifestation d’intérêt : AMI en 3 pages maximum hors page de garde et liste d’experts. Priorisation des projets par la Comue ;
  • Dossier complet (la procédure détaillée sera communiquée ultérieurement par la Région) pour les projets présélectionnés. Évaluation par des experts extérieurs avant classement régional.

Le site de l’appel à projets sera ouvert jusqu’au mercredi 10 janvier à 12h00, date de clôture du dépôt des candidatures.

Contact : AAP-Recherche@auvergnerhonealpes.fr
En savoir plus : consulter le site Web de l’appel

Appel à communications : « 9e rencontres Jeunes et sociétés en Europe et autour de la Méditerranée » (18/01/2018)

Les 9e rencontres « Jeunes & Sociétés en Europe et autour de la Méditerranée » se dérouleront à Lausanne (Suisse), les 4 et 5 octobre 2018. Elles auront pour thème :

« Jeunes, formation professionnelle et insertion sur le marché du travail »

Un appel à communications afférent est lancé.

Argumentaire partiel : Les 9e RJS proposent de se centrer sur la formation professionnelle afin d’aborder nombre de thématiques centrales des travaux de sciences humaines et sociales portant sur ou intégrant la jeunesse : l’insertion professionnelle et sociale, la transition école-formation-travail, l’orientation scolaire et professionnelle, le passage vers l’âge adulte, etc.
Partant de la question de l’insertion sur le marché du travail, les thématiques telles que les jeunes et la question du genre ; les jeunes et la question migratoire, récurrentes lors de ces rencontres depuis leur création en 2002, trouvent d’autant plus leur place dans ce colloque que le genre et la migration influent sur l’organisation, les contenus et les débouchés de la formation professionnelle initiale, mais aussi supérieure.
La formation professionnelle constitue en effet un prisme particulièrement pertinent pour réfléchir aux enjeux sociaux, politiques, économiques, mais aussi éthiques et déontologiques qui sont au cœur des expériences des jeunes qu’ils et elles soient en période de formation ou d’insertion sur le marché du travail.

Le thème de ces 9e rencontres est assez large pour laisser la place à des contributions variées, tout en se déclinant en quatre axes :

  • 1 – État des lieux des systèmes de formation professionnelle ;
  • 2 – Sociographie des jeunes en formation professionnelle ;
  • 3 – Impact des systèmes de formation professionnelle sur la transition école-travail et l’insertion sur le marché du travail ;
  • 4 – La formation professionnelle comme espace de socialisation au travail.

Les propositions doivent être envoyées à : RJS2018@unil.ch avant le 19 janvier 2018 et doivent impérativement s’inscrire dans l’un ou l’autre des axes thématiques.

Contact : Estelle Bonnet et Emmanuelle Santelli
En savoir plus : appel complet en pièce jointe :

H2020 : Appels à projet du Défi sociétal 6 « Sociétés inclusives, innovantes et réflexives » (13/03/2018)

À noter : une journée d’information sur les appels 2018 de Sécurité avec SHS prépondérantes dans Horizon 2020 est organisée à Paris le 17 janvier 2018 (inscription en ligne avant le 14 janvier 2018).

Les appels à projets du Défi sociétal 6 « Sociétés inclusives, innovantes et réflexives » suivants sont désormais ouverts :

  • Thème : Socioeconomic and cultural transformations in the contexte of the fourth industrial revolution

Tous les appels à projets en lien avec ce thème prioritaire sont consultables sur le portail du participant (en anglais).
Date limite : 13 mars 2018.

  • Thème : Migration

Tous les appels à projets en lien avec ce thème prioritaire sont consultables sur le portail du participant (en anglais).
Date limite : 13 mars 2018.

  • Thème : Governance

Tous les appels à projets en lien avec ce thème prioritaire sont consultables sur le portail du participant (en anglais).
Date limite : 13 mars 2018.

En savoir plus : consulter le site Web français dédié au Défi sociétal 6

ACCOMPAGNEMENT/FORMATIONS

URFIST de Lyon : Présentation de beQuali (14/12/2017)

L’URFIST de Lyon propose une demi-journée de présentation de la banque d’enquêtes qualitatives en sciences sociales beQuali, pour laquelle l’appel à propositions d’enquêtes qualitatives est ouvert jusqu’au 15 janvier 2018.

L’objectif de ce stage est double. Il montrera d’une part l’intérêt et les possibilités que peut représenter un tel outil pour la recherche en sciences sociales. Il permettra d’autre part d’aborder la problématique de la gestion des données de la recherche au travers de quelques exemples concrets  : les questions de préparation des données qualitatives, de préservation pérenne et de partage scientifique seront abordées.

Une démonstration de l’outil, des discussions collectives et des mises en pratique seront proposées aux participants.

Inscription à l’adresse suivante.

Le stage se déroulera jeudi 14 décembre 2017, de 13h à 17h, dans les locaux de l’URFIST de Lyon (salle 006 (RDC)), dans l’enceinte de la BU Sciences du Campus de la Doua (20 avenue Gaston Berger - 69100 Villeurbanne).

Contact : claire.denecker@univ-lyon1.fr
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

INA : Centres de consultation ouverts aux chercheurs et doctorants

L’Institut national de l’audiovisuel (INA) rappelle à la communauté de la recherche qu’il a ouvert des centres de consultation dans les principales villes universitaires du territoire (dont Lyon et Saint-Étienne).

Ces postes de consultation sont à la disposition des chercheurs, enseignants-chercheurs et des doctorants.

Centres ouverts à Lyon et Saint-Étienne :

  • Institut Lumière - Bibliothèque Raymond Chirat : 25 rue du Premier Film - 69008 Lyon ;
  • Délégation Ina Centre-Est : 58 rue Sainte Geneviève - 69006 Lyon ;
  • Cinémathèque municipale de Saint-Étienne : 20-24 rue Jo Gouttebarge - 42001 Saint-Étienne.

Contact : Rachida Chermitti, assistante de direction Centre Est
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

RAPPEL : UdL : Formations documentaires pour doctorants isiDoc’t Sciences sociales (décembre 2017 - mai 2018)

La Bibliothèque Diderot de Lyon et les SCD de Lyon 2 et Lyon 3 proposent aux doctorants de l’Université de Lyon qui débutent une thèse, un accompagnement documentaire dans les étapes de leur travail.

Cette formation isiDoc’t est validée par plusieurs écoles doctorales, dont Sciences sociales.

Le module se compose de cinq séances de trois heures chacune et se déroule sur trois journées consécutives :

  • J1- Trouver et organiser sa documentation :
    - Cartographie des sources d’informations
    - Sensibilisation à la veille documentaire
  • J2- Publier et valoriser ses travaux de recherche :
    - Stratégies de diffusion
    - Publication scientifique et identité numérique
  • J3- Gérer ses références bibliographiques :
    - Atelier Zotero ou Zotero avancé

7 sessions sont organisées dans 3 bibliothèques différentes :

  • 11, 12 et 13 décembre 2017 (Bibliothèque Diderot) ;
  • 15, 16 et 17 janvier 2018 (BU Manufacture) ;
  • 30, 31 janvier et 1er février 2018 (BU Chevreul) ;
  • 5, 6 et 7 février 2018 (Bibliothèque Diderot) ;
  • 6, 7 et 8 mars 2018 (BU Chevreul) ;
  • 20, 21 et 22 mars 2018 (BU Manufacture)

Une session d’été sera proposée en mai-juin 2018.

Horaires : 9h30-12h30 et 14h-17h.

Le nombre de places est limité à 15 personnes par session. L’inscription s’effectue en ligne via SIGED (module A07).

À noter : l’URFIST de Lyon organise également des stages destinés aux doctorants.

Contact :

En savoir plus : consulter la page Web dédiée

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement