Prochaine séance du séminaire de l’équipe DVP (12/02/2021)

Date :Vendredi 12 février 10:00-12:00

L’équipe 2, Dynamiques sociales et politiques de la vie privée, convie à la prochaine séance de son séminaire 2020-2021, qui se déroulera en visioconférence.

Elle aura pour intervenantes nos deux collègues Emmanuelle Santelli (DR CNRS) et Marion Maudet (MCF, Lyon 2).

Intitulé général : Sexualités : enjeux méthodologiques et théoriques. Recherche en cours et projet de colloque

  • Emmanuelle Santelli : Enquêter sur la sexualité ordinaire. Pratiques conjugales, enjeux méthodologiques

Au cours de cette intervention, je souhaiterais retracer le processus de recherche qui m’a conduit à m’intéresser à la sexualité conjugale. L’enquête dédiée à cette dernière a toutefois fait ressortir un corpus spécifique, ne permettant pas de traiter la question à la base de cette enquête.
Après avoir abordé cette question méthodologique, mon propos s’attachera à présenter les principaux résultats de l’enquête empirique réalisée auprès d’une vingtaine de femmes. Ils seront abordés en trois temps : les étapes nécessaires à la construction d’une sexualité désirante, les pratiques sexuelles pratiquées au sein de la relation conjugale actuelle, les trois voies d’agency sexuelle.

  • Marion Maudet : Projet de colloque : « Sexualité, genre et classes sociales. Décloisonnement thématique et enjeux méthodologiques »

Cette intervention a pour but de présenter un projet de colloque sur les questions de sexualité, en prenant pour angle premier d’analyse les rapports sociaux de genre et de classe. Celui-ci est né d’un double constat : d’une part, le moindre intérêt porté aux classes sociales dans les travaux sur la sexualité, au moins dans la sociologie française, par rapport à d’autres rapports sociaux (de genre et de race notamment) ; d’autre part, la quasi-absence de réflexions sur la sexualité dans les travaux portés par la sociologie des classes sociales, malgré des évolutions récentes (comme en témoigne une journée d’étude sur les « socialisations sexuelles »).

Décloisonner les regards, les concepts et les théories est au cœur de ce travail, tout autant que réfléchir aux enjeux méthodologiques de ces questionnements. Ce colloque est co-organisé avec Lucas Monteil (Université Paris 8) et les chercheuses du projet « SEXORDI » dirigé par Emmanuelle Santelli. Il bénéficie du soutien de la MSH Paris Nord et de la MSH de Lyon.

Pour les personnes intéressées non membres de l’équipe DVP, l’inscription est nécessaire auprès d’Isabelle Sayn.

La séance aura lieu le vendredi 12 février 2021, de 10h à 12h. Les détails pratiques vous seront communiqués lors de l’inscription.

Contact : Gaëlle Clavandier et Isabelle Sayn