Séminaire doctoral : Daniel Gaxie, « Le mode de production des opinions politiques »

Date :Jeudi 22 mars 2012 10:00-13:00
Lieu :Amphithéâtre Jean Moulin, ISH

La prochaine séance du séminaire doctoral aura lieu jeudi 22 mars 2012
de 10h-13h, amphithéâtre Jean Moulin à l’Institut des Sciences de l’Homme.

Daniel Gaxie, professeur de sciences politiques à l’Université Paris I
(Panthéon-Sorbonne), interviendra sur le thème Le mode de production des opinions politiques :

Tout au long de l’histoire des recherches menées dans le domaine de
la production des opinions politiques, divers travaux ont montré
que les citoyens n’exprimaient pas leur opinions, et notamment
leurs votes, de la même manière. Cela ne veut pas seulement dire
qu’ils ont des opinions différentes, mais aussi que ces opinions
sont fabriquées de manière différente. Tous les citoyens ne sont
pas en mesure de se prononcer sur toutes les questions politiques
constituées comme telles à un moment donné et, quand ils sont en
mesure de se prononcer, ils mobilisent des instruments
d’évaluation de nature et de portée différentes.
Les nombreuses analyses qui ont abordé ces questions sont
toutefois restées éparses. Dans le chapitre culture et politique
de La Distinction, Pierre Bourdieu a proposé l’une des rares
tentatives de systématisation des observations empiriques
disponibles. Il a distingué trois modes de production des
opinions politiques : 1/ par mobilisation de principes politiques
systématiques, 2/ par délégation à un parti politique et 3/ par
retraduction et mobilisation de schèmes de l’ethos de classe. En
m’appuyant sur des enquêtes menées ces dernières années sur le
rapport à « l’Europe » de « citoyens ordinaires » et de membres de
diverses catégories dirigeantes, je voudrais revenir sur la
typologie proposée dans la distinction pour la discuter et la
compléter. L’enjeu de cette typologie des modes de production des
opinions politiques est non seulement de mieux comprendre comment
des « citoyens ordinaires » votent ou répondent aux sondages
d’opinion, mais, plus généralement, de préciser la portée et les
effets de leurs inégales capacités à traiter les questions
politiques.

Contact : Samuel Coavoux

Publié le 7 mars 2012