MODIFCATION : Séminaire transversal du Centre Max Weber : 3e séance : E. Dagiral (28/06/2022)

Date :Mardi 28 juin de 14h00 à 16h30

Dernière minute : notre invité est malheureusement contraint à intervenir en visioconférence, pour raisons de santé. L’horaire de l’intervention est maintenu.

La troisième séance de l’édition 2021-2022 du séminaire transversal du Centre Max Weber est organisée. Elle accueillera Éric Dagiral (Université de Paris, CERLIS).

Intitulé de l’intervention : La résistible appropriation des outils numériques du « Quantified Self ». Une enquête collective sur la conception et les usages des mesures de soi

Cette communication s’intéresse à l’émergence, à la conception et plus spécifiquement aux usages concrets d’outils numériques d’auto-mesure et de quantification des individus. Issus d’une recherche collective (Quantiself, 2017-2021, ANR-16-CE26-0009), les résultats présentés soulignent la pluralité des modes d’appropriation des dispositifs de quantification – bracelets, montres connectées et applications mobiles – apparus à la fin des années 2000 aux États-Unis, et diffusés tout au long des années 2010 en France.

Souvent appréhendés à partir de leurs effets performatifs supposés et exemplaires des technologies du « nudge », ces dispositifs sont ici resitués dans les pratiques d’appropriation concrètes de femmes et d’hommes de milieux et d’âges variés. À partir de dizaines d’entretiens et d’une enquête exploratoire par questionnaire, l’équipe de sociologues a analysé les façons dont les personnes font – et avec quelle intensité, et dans quelle durée – progressivement place aux chiffres dans leurs modalités d’attention à soi, en matière d’hygiène de vie, de santé et de pratiques physiques et sportives notamment.

L’enquête met tout d’abord en évidence le rôle prégnant des différents âges de la vie dans le travail d’appropriation des personnes curieuses, et souvent désireuses au départ, d’utiliser de tels outils numériques – ceci non sans distance vis-à-vis des inscriptions normatives au sein des dispositifs eux-mêmes. L’enquête invite également à discuter de l’articulation des dimensions individuelle, privée et collective des mises en discussion et des socialisations ordinaires à la réflexivité chiffrée. Elle ambitionne de mieux comprendre la place et les rôles pris par de tels objets numériques dans des gammes d’activités et de pratiques sociales grandissantes.

Cette séance se déroulera le mardi 28 juin 2022, à partir de 14h, en visioconférence via l’outil Zoom-CNRS (lien de connexion transmis via la liste du laboratoire le lundi 27 juin).