Troisième séance du séminaire de l’équipe DVP (11/03/2022)

Date :Vendredi 11 mars 10:30-12:30

L’équipe 2, Dynamiques sociales et politiques de la vie privée, organise la troisième séance de son séminaire 2021-2022.

Elle aura pour invitée Séverine Mathieu, directrice d’études à l’École pratique des hautes études - université Paris Sciences & Lettres, chercheuse au sein du laboratoire Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL).

Intitulé de l’intervention : Normes religieuses et morale sexuelle à l’épreuve de la famille : à propos des débats autour de l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules

Dans cette intervention, on voudrait aborder la question des normes religieuses en matière de morale sexuelle et familiale à partir de deux enquêtes de terrain qualitatives.

La première est une enquête sociologique de type ethnographique menée à l’occasion des débats autour de l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Dans le contexte de cette nouvelle révision des lois de bioéthique française, entre 2018 et 2020, l’Église catholique s’est montrée très active. La deuxième enquête, en cours d’analyse, porte sur les représentations de la famille de protestants évangéliques français, menée au printemps 2021, alors que la révision de la loi était en passe d’être adoptée. Elle a donné lieu à des entretiens approfondis auprès de familles adhérentes ou proches des Associations familiales protestantes (AFP).

Si les normes procréatives catholiques, qui voudraient fixer les conditions d’entrée dans la parentalité, sont retraduites dans un argumentaire séculier, il n’en est pas tout à fait de même chez les évangéliques rencontrés, qui font en premier lieu reposer leur représentation de ces normes sur des références bibliques. En sorte que, dans les deux cas, si la représentation de la famille repose sur une famille dite « traditionnelle », les références ne sont pas identiques. Alors que les discours de l’institution catholique empruntent à une rhétorique qui fait référence à une bibliothèque séculière, les évangéliques rencontrés appuient leur représentation de la famille sur une approche plus littérale de leur lecture des textes bibliques.

Ces deux terrains ouvrent des pistes de réflexion sur les argumentaires religieux, et ici en particulier chrétiens, à l’œuvre dans l’élaboration et la justification des normes familiales et partant, de morale sexuelle.

La séance aura lieu le vendredi 11 mars 2022, de 10h à 12h30 (horaire de démarrage pour les membres de l’équipe : 9h30), en présence (si la situation sanitaire le permet) dans les locaux de la MSH LSE, salle Elise Rivet (4e étage du 14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Isabelle Sayn