UdL / UniL / UniGe : Appel à participation : Formation doctorale conjointe « Intersectionnalité en pratiques » (date limite : 15/02/2019)

L’atelier doctoral « Intersectionnalité en pratiques » s’inscrit dans le projet de constitution du Réseau interdisciplinaire sur l’intersectionnalité (RII) financé par L’Alliance Campus Rhodanien. Il se déroulera les 4 et 5 avril 2019, à Lausanne (Suisse).

Administré conjointement par les universités de Lyon (Djaouida Sehili, Patrick Rosenblatt, Hilème Kombila), de Lausanne (Eléonore Lépinard et Sébastien Chauvin) et de Genève (Michelle Cottier, Marylène Lieber, Noémi Michel), le RII vise à faire dialoguer des sociologues, juristes et politistes sur les enjeux du concept d’intersectionnalité afin d’élaborer un socle de connaissances communes, de développer des recherches innovantes en la matière et d’engager des réflexions pédagogiques renouvelées.

L’atelier est ouvert aux doctorant.e.s en sciences sociales et humaines, en science politique et en droit inscrit.e.s aux universités du campus rhodanien/affiliées au programme CUSO en études genre et travaillant sur l’intersectionnalité et/ou en mobilisant la méthodologie intersectionnelle.

L’atelier doctoral aura pour objectifs :

- de réunir les doctorant.es inscrit.es dans les universités du campus rhodanien des différentes disciplines travaillant sur l’intersectionnalité et/ou mobilisant des méthodes intersectionnelles dans leurs travaux ;
- de répondre à la question de l’appropriation du concept d’intersectionnalité en fonction des générations et des contextes de recherche et de pratiques.

Il vise à dépasser un débat souvent trop théorique et « désitué » sur l’intersectionnalité en interrogeant ce concept à partir des pratiques (militantes,politiques, juridiques, académiques, etc.) et en se basant sur les travaux empiriques/ de terrain (Cedref, 2017) des doctorant.es.

L’atelier doctoral est basé sur la participation active des doctorant.e.s à travers la présentation d’un texte, issu de votre recherche de thèse (chapitre, article) et présentant une analyse intersectionnelle basée sur vos données, qui peut être à un stade préparatoire ou avancé, mais qui doit contenir assez d’éléments et d’analyses pour pouvoir être discuté collectivement.

Pour participer à la discussion en tables rondes pendant l’atelier doctoral « Intersectionnalité en pratiques », vous devez envoyer le résumé d’une page du texte que vous comptez envoyer (un texte original, extrait ou chapitre de thèse) avant le 15 février 2019 à l’adresse mail intersectionenpratiques@gmail.com .

Contacts : au CMW : Ekaterina Panyukina et Djaouida Séhili
En savoir plus : texte complet de l’appel à participation en pièce jointe :

Publié le 17 janvier 2019