Centre Max Weber - UMR 5283

Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations

Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations

L’équipe Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations, dirigée par Bernard Lahire, privilégie une sociologie indissociablement dispositionnaliste (sensible à la pluralité dispositionnelle, les socialisations individuelles étant plus ou moins hétérogènes) et contextualiste (les contextes d’actualisation des dispositions étant eux-mêmes variés).

Le programme scientifique d’une telle approche consiste à prendre en charge théoriquement la question du passé incorporé, des expériences socialisatrices antérieures des acteurs étudiés tout en évitant de négliger ou d’annuler le rôle du présent (du contexte d’action) en faisant comme si tout notre passé agissait à chaque moment de notre action. L’enjeu est de mettre en évidence le poids des dispositions sociales incorporées (dispositions à sentir, penser, croire et agir d’une certaine façon) tout en ne laissant pas penser que nous serions à chaque instant – et que nous engagerions à chaque moment, dans chacun de nos actes – la synthèse de tout ce que nous avons vécu antérieurement. Il serait illusoire de penser que le sociologue pourrait se contenter de reconstruire cette synthèse (ce principe unificateur, cette formule (magique) génératrice de toutes nos pratiques) pour rendre raison des pratiques. Les comportements ou pratiques ne se comprennent qu’au croisement des dispositions incorporées (et qu’on ne peut supposer d’emblée homogènes) et des contraintes contextuelles (qui sollicitent plus ou moins telle ou telle partie du patrimoine de dispositions plutôt qu’un système de dispositions).

La logique des recherches en cours se structure autour de quatre grands axes :

Dernières actualités de l'équipe

Workshops Research Group « The making of urban heritage around the Mediterranean »

The workshops (from August 12 to August 27) will be devoted to the industrial heritage of the automobile industry in Lyon and to discuss the prospects and possibilities of international comparison around the Mediterranean in that respect. Our first meeting will take place on Friday, August 12. During the following week, from August 15 to August 19, we will be visiting the Berliet (today Renault Trucks) sites in Monplaisir and Vénissieux, and having our first session on the fate of this (...)

Lire la suite

Dernière conférence du cycle « Penser les primes socialisations : regards croisés » : « Comment l’idéologie scolaire vient aux élèves ? »

Le cycle de conférences Penser les primes socialisations : regards croisés est co-organisé par l’Institut français de l’Éducation (IFÉ) et le Centre Max Weber dans le cadre d’un programme de recherche piloté par Bernard Lahire. Il vise à cerner les conditions historiques, sociales et psychologiques de production des perceptions, des représentations, des croyances, des goûts et des habiletés d’ordres divers au cours de la petite enfance. La dernière conférence de son édition 2016 aura pour invités (...)

Lire la suite

Séminaire « Penser les primes socialisations » : Le petit enfant entre socialisation familiale et socialisation scolaire

Cycle de conférences « Penser les primes socialisations : regards croisés », équipe DPCS.

Jeudi 26 mai, 17h30-19h30, salle de conférences, Institut Français de l’Education (ENS de Lyon)

Lire la suite

Cycle « Penser les primes socialisations : regards croisés » : « L’école comme point fixe dans l’existence des familles étrangères sans logement »

Le cycle de conférences Penser les primes socialisations : regards croisés est co-organisé par l’Institut français de l’Éducation (IFÉ) et le Centre Max Weber dans le cadre d’un programme de recherche piloté par Bernard Lahire. Il vise à cerner les conditions historiques, sociales et psychologiques de production des perceptions, des représentations, des croyances, des goûts et des habiletés d’ordres divers au cours de la petite enfance. La quatrième conférence de son édition 2016 aura pour invités Erwan (...)

Lire la suite

Séminaire re/lire les sciences sociales avec Charlotte Guichard : « Les graffitis : au carrefour de l’histoire de l’art et des sciences sociales »

La prochaine séance du séminaire re/lire les sciences sociales aura lieu le lundi 21 mars. Conférence et discussion autour du dernier livre de Charlotte Guichard : Graffitis. Ecrire son nom à Rome, XVIe-XIXe siècle (Seuil, 2014). Présentation de la séance : Charlotte Guichard est chargée de recherches au CNRS et membre de l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine (UMR 8066). De sa thèse de doctorat en histoire de l’art est issu l’ouvrage intitulé Les amateurs d’Art à Paris au XVIIIe siècle (...)

Lire la suite

Voir toutes les actualités du laboratoire

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales