Cultures publiques

L’expérience sensible du citadin s’attache aux lieux et aux expériences, aux histoires vécues et aux images collectives portées par des récits partagés, à la ville vécue et pratiquée et à la ville imaginée. Elle est au cœur de l’urbanité contemporaine, à la fois lieu habité ancré dans son histoire et son territoire, et confrontée aux flux de la mondialisation avec ce que celle ci entraîne de circulation des biens, des hommes, des idées, des informations et des images. Ce qui fait la singularité de la ville, au final, c’est le lien pragmatique et symbolique entre les hommes et la matérialité de la ville. Lien pragmatique quand la ville exclut ou intègre, qu’elle bâtit ou qu’elle conserve ; lien symbolique quand toute action renvoie à des ordres abstraits, cognitifs, sensibles et imaginaires de la ville qui définissent des affiliations identitaires, des formes d’engagement, des rejets, des marginalisations.